• Guêpier d'Europe - Merops apiaster - European Bee-eater

    Fiche info ICI

     

    Ils sont de retour, pas encore en très grand nombre mais ils sont bien là.
    D'une année sur l'autre, j''oublie à quel point ils sont véloces ;-) 

     

     

     

     

     

     

     

     


    90 commentaires
  • Je vous présente ici un lieu dans lequel nous avons vécu et exercé en tant qu'Hôteliers-Restaurateurs de 1994 à 2001.
    Donc un petit morceau de notre vie dans un "nid d'Aigle" des Cévennes Méridionales dans lequel nos enfants ont
    grandi et passé une 7 années de leur enfance au coeur de la nature sauvage. Des souvenirs magiques pour eux.
    De mon côté oui de la stupéfaction de le revoir ainsi presque 20 ans plus tard, mais pas de douleur, pas de chagrin et pas de regret.
    Nous avons tourné cette page pour en ouvrir une autre et à la base ma démarche était juste de faire une cession photographique
    Urbex dans la mesure ou je savais que cet établissement était tombé en décrépitude.
    Je profite simplement de ces photos pour vous raconter son histoire pendant ma tranche de vie dans ce lieu.

    Quand nous en sommes partis, cette auberge était classée 3 cheminées aux logis de France, classée également dans le guide
    des Châteaux et Hôtels de France, Gault et Millau, Routard, Guide Hubert, Guide des auberges et hôtels de charme en France....
    Je reconnais que nous étions assez contents de notre travail, n'étant absolument pas du métier ni l'un ni l'autre à la base, et
    ayant tout appris sur le tas lors de notre première année, en collaboration avec l'ancien propriétaire. 
    Laurent gérait la cuisine et de mon côté le resto et l'hôtel avec l'aide d'une dizaine d'employés en saison et deux en basse saison.
    C'était une sacrée aventure avec trois enfants de 4 ans, 5 ans et demi et 10 ans pour les parisiens que nous étions.

    L'établissement tel qu'on le voit aujourd'hui en arrivant sur le parking, avec le Marronnier encastré dont je vous parlerai plus tard.  

    Urbex en Cévennes, Gard (1/3) - Le logement privé

    Nous connaissions cet endroit avant de nous y installer, l'ancien propriétaire étant un ami de la famille (originaire du Doubs, il avait 
    acheté un flanc de la montagne pour une bouchée de pain). Il avait commencé 25 ans plus tôt par une chèvrerie, puis un restaurant plein
    air à base de fromages de chèvre. Au fil des ans, il a fait un restaurant couvert, et enfin un hôtel de 8 puis 16 chambres. Nous y passions
    régulièrement en visites et nous trouvions ce lieu réellement magique. Laurent quant à lui y a aussi passé une bonne partie de son enfance.

    Les temps ont bien changé depuis 2001 !!! 
    Après nous, cet établissement a été racheté trois fois et le dernier propriétaire en date en est parti en le laissant totalement à l'abandon.
    Je n'y suis pas retournée pendant plus de 15 années (bien que nos spots Cincles soient très proches de cet endroit).
    Mon premier retour était il y a seulement deux ans et je n'avais revu que les extérieurs déjà très dégradés en compagnie de Martine et Georges. 
    Les différents successeurs avaient rasé bon nombre de nos magnifiques arbres et haies;-(

    Des modifications intérieures ont aussi été apportées, pas forcément en laissant à cet endroit le charme rustique des Mas Cévenols ;-(
    J'y suis retournée en décembre 2017, et cette fois, j'y suis entrée pour la toute première fois depuis 2001, mais sans l'objectif adapté.
    Connaissant l'établissement... comme chez moi, j'ai pu m'y introduire aisément sans rien avoir à forcer.
    Ma stupéfaction devant l'état des lieux a été violente ce jour là, quel dommage ! Il y avait un tel potentiel ! 

    Nous y sommes retournés une nouvelle fois Laurent et moi à la mi avril. Lui y faisait son premier retour. Stupéfaction aussi le concernant.
    Déjà, l'arrivée sur le parking, devenu à présent plus une casse à voitures qu'un parking.

    Après une vente aux enchères datant de novembre 2016 pour les meubles, vaisselle et matériel de cuisine, voici ce qu'il en reste...

    Ici, c'est la partie ou nous habitions. La bâtisse ayant été restaurée et agrandie au fil des années jusqu'à 1990, à flanc de montagne, sur au total 
    six niveaux différents. Seule une petite partie (les logements privatifs et une partie du restaurant) sont les murs d'origine d'un vieux Mas cévenol.
    Les deux niveaux inférieurs correspondant aux parties privées + une salle de séminaire.

     

    ____________



    La vue sur ce qui était le jardin privé et ne ressemble plus du tout à ce que c'était... 
    Heureusement, la nature a repris ses droits.

    Urbex en Cévennes, Gard (1/3) - Le logement privé


    Avec le soleil rasant de début de journée et la quantité de fenêtres et de baies vitrées ouvrant sur la nature, pas facile de gérer la lumière.
    Nous aurions du inverser notre circuit et arriver sur le lieu plus tôt dans la matinée. A 9h30, en exposition plein sud, c'est déjà trop dur.

    Niveau 1 soit au plus bas
    Ici, il s'agissait d'une partie du studio de mon fils aîné.
    De ce côté, c'était sa chambre.

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

    Cette pièce attenante était son bureau et atelier de dessin. De notre temps, tous les murs étaient blancs.
    Au bout il avait son petit endroit WC et lavabo, et il rejoignait le niveau supérieur par un escalier en bois qui a été supprimé.

    Urbex en Cévennes (Gard)

    Au second niveau, le reste de l'espace privé.

    La cuisine (une petite fondue et une salade de fruits, ça vous tente ?)
    L'ouverture en face était une chambre dont l'accès se trouvait sur un couloir sur une des photos suivantes.
    A notre époque cette porte vitrée était un placard de cuisine dont le fond a été cassé pour faire cette seconde ouverture.

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

     La cuisine vue de l'autre côté. La "porte" à droite donne accès à une chambre.

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

    Nous entrons dans ce qui était la chambre de mon deuxième fils, attenante à la cuisine : Une petite merveille aujourd'hui !

    Urbex en Cévennes (Gard)


    Ici, la vue de la fenêtre de la chambre et l'extérieur qui à notre époque était un jardin. Surprenant cette sorte de "goulet" d'accès.

    Urbex en Cévennes, Gard (1/3) - Le logement privé

     

     Ici, une partie du séjour qui a été muré au fond. Au dessus de la fenêtre la plus à gauche, c'était du beau chêne... qui a été peint :-(
    Devant la table, on voit l'endroit ou l'escalier qui menait à la chambre de mon fils aîné a été recouvert pour être supprimé.
    A l'endroit de la marche blanche il y avait un mur, qui a été cassé.

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

    Vue de l'autre côté du mur (qui n'existait pas). Du coup, la cheminée se trouve collée au mur (étrange idée...)

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

    Ici, ce qui était la salle à manger (partie gauche de la photo du dessus). A gauche, passage pour accéder à un bureau, deux autres chambre et salle de bain.
    L'ouverture vitrée sur la gauche laissait la lumière pénétrer dans l'ensemble du "labyrinthe" (correspond à la fenêtre avec volets intérieurs sur photo suivante).
    Au fond un des deux accès au jardin privé. Dans le rail au sol, il y avait une double porte coulissante en chêne qui a été supprimée.

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

    Le couloir du séjour pour accéder à ce qui était mon bureau, SDB et aux deux autres chambres.
    Jolies les dalles polystyrène au plafond alors qu'il y avait des poutres apparentes. Sympa aussi la mousse sur les murs... d'un joli vert ;-)
    Les volets intérieurs sont encore ce qui est resté dans le meilleur état... c'est dire !

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

    Ce qui était mon bureau avec cette petite fenêtre ou je nourrissais les chats "sauvages" vivant dans le coin. Ici, le mien leur fichait la paix ;-)

    Urbex en Cévennes, Gard (1/4) - Le logement privé

     

    Retour par le couloir qui aboutit sur cette pièce qui donnait elle aussi aussi l'accès au jardin privé.

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

    Dans cette pièce, le premier accès à gauche sur la photo précédente ouvre sur la salle de bain (un petit Shampoing ?)

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

     Second accès, ce qui était la chambre de ma fille. La poutre à gauche a été ajoutée, probablement pour déjà soutenir le toit qui n'a pas été entretenu j'imagine.
    Ici, les plafonds étaient en poutres apparentes et lambris.

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

    Vue dans l'autre sens. Une autre merveille du genre !

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

     En ressortant de la chambre, la pièce vue plus haut dans l'autre sens également (vous reconnaissez le landau)

    Urbex en Cévennes (Gard)

     

     A nouveau le couloir, et au fond notre ancienne chambre transformée en un lieu de passage assez étrange... 

    Urbex en Cévennes (Gard)


    C'était un endroit vraiment splendide, et si nous n'avons jamais regretté cette expérience professionnelle trop envahissante, mais qui nous a
    beaucoup appris, je dois bien dire qu'en matière de lieu de vie, c'était vraiment idyllique. De plus la vue est fantastique sur la vallée.
    En hiver, nous étions au dessus des nuages, dans le soleil, alors que la vallée se trouvait dans le brouillard. Les commerçants du
    village nous demandaient régulièrement le temps que nous allions avoir pour la journée...
    Nous n'avons jamais éprouvé de regrets concernant notre choix de passer à autre chose, mais quelle consternation de revoir
    cet établissement devenu un tas de ruines.

    Pour finir cet article, la vue de notre appartement, identique à celle du restaurant et de de chacune des chambres d'hôtel...
    Sauf que de notre temps, il n'y avait pas cette énorme trouée d'arbres rasés ou à présent on voit oeuvrer des camions de chantier.

    Urbex en Cévennes, Gard (1/3) - Le logement privé

    Dans de prochains articles vous seront présentés le restaurant, puis l'hôtel. 

    _________

    Une petite pause jusqu'au 10 mai . A bientôt. 
    Profitez bien des jours fériés de la semaine prochaine ;-)

     


    125 commentaires