• "Vol Libre" - Provins (77)

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     

    Aigle royal (?) - Décomposé d'une envolée...

     


    38 commentaires
  • Ordre : Accipitriformes
    Famille : Accipitridés
    Genre : Gyps
    Espèce : fulvus
    Sous-espèces : 2 [+]
    Taille : 95 à 105 cm
    Envergure : 255-280 cm
    Poids : F: 8000-11000 g; M: 7500-10500g

    Fiche info ICI

     Vautour fauve...

     

    Vautour fauve...

     

    Vautour fauve...

     

    Vautour fauve...

     

    Vautour fauve...

     

    Vautour fauve...

     

    Vautour fauve...

     

     


    33 commentaires
  • "Vol libre" - (Provins - Seine et Marne)

    Fiche info ICI

    Pygargue à tête blanche ("Vol libre" - Provins - 77)

     

    Pygargue à tête blanche ("Vol libre" - Provins - 77)

     

    Pygargue à tête blanche ("Vol libre" - Provins - 77)

     

    Pygargue à tête blanche ("Vol libre" - Provins - 77)

     

    Pygargue à tête blanche ("Vol libre" - Provins - 77)

     

     

     


    22 commentaires
  • Parc Ornithologique du pont de Gau 

    Infos ICI

    Milan noir...

     

    Milan noir...

     

    Milan noir...

     

     


    24 commentaires
  • Une bien petite "proie", mais saisie en vol ! Quelle habilleté !  

    Rapace en vol...

     

    Rapace en vol...

     

    Rapace en vol...

     

    Rapace en vol...

     

    Rapace en vol...

     

    Rapace en vol...

     

    Rapace en vol...

     

    Rapace en vol...

     

     


    41 commentaires
  • Pygargue à queue blanche (Vol Libre - Provins)

     

    Pygargue à queue blanche (Vol Libre - Provins)

     

    Pygargue à queue blanche (Vol Libre - Provins)

     

    Pygargue à queue blanche (Vol Libre - Provins)

     

     


    33 commentaires
  • Ordre : Accipitriformes
    Famille : Accipitridés
    Genre : Gyps
    Espèce : fulvus
    Sous-espèces : 2 [+]
    Taille : 95 à 105 cm
    Envergure : 255-280 cm
    Poids : F: 8000-11000 g; M: 7500-10500g

     

     

     

     

    Vautours fauves dans les Gorges de la Jonte...

     

     Vautours fauves dans les Gorges de la Jonte...

     


    20 commentaires
  •  

    Situées en France dans le sud du Massif central, les gorges de la Jonte ont été façonnées par la rivière la Jonte qui prend sa source dans le Massif du mont Aigoual, dans le département de la Lozère et le parc national des Cévennes, et se jette dans le Tarn au village du Rozier. Elle traverse la Lozère dans la région des Grands Causses et va former de pittoresques canyons où l'on peut aussi y visiter la Maison des vautours.

    Ordre : Accipitriformes
    Famille : Accipitridés
    Genre : Gyps
    Espèce : fulvus
    Sous-espèces : 2 [+]
    Taille : 95 à 105 cm
    Envergure : 255-280 cm
    Poids : F: 8000-11000 g; M: 7500-10500g

     

     

    Roooooooo là, un 300mm, ça fait vraiment juste pour photographier ces magnifiques vautours fauves qui planent au dessus de nos têtes
    Heureusement, j'avais emporté mes jumelles (mais oublié pied ou monopode ).
    Nous avons pu admirer en différents endroits au moins 150 oiseaux en vol sans compter ceux sur les reposoirs...
    Juste du bonheur ! Nous avons été gâtés Et en prime, à cette saison, nous étions tout seul.
    La population de vautours y est beaucoup plus importante que dans les Gorges du verdon (environ le double) et c'est réellement flagrant.
    D'autres photos seront à venir (d'un peu loin malheureusement)... mais j'y retournerai, avec un matériel plus adéquat.


     STATUT ET EFFECTIF DES VAUTOURS FAUVES DES GRANDS CAUSSES : Lien

     STATUT ET EFFECTIF DES VAUTOURS FAUVES DES GORGES DU VERDON : lien


    17 commentaires
  • Buse variable...

     

    Buse variable...

     

    Identification : Un peu plus petit que le busard des roseaux, mais sa queue est plus large et son extrémité plus arrondie. Le plumage du mâle est très clair avec un large croupion blanc. L'extrémité des ailes est noire. Se distingue du busard cendré par l'absence de bande noire sur le dessus et le dessous des ailes.

     Femelle ou immature, le dessus est brun sombre avec le dessous jaunâtre rayé. Confusion possible avec la femelle ou immature.

     

    Chant : Le busard Saint-Martin est silencieux pendant les vols migratoires et en dehors de la période de reproduction. Il devient plus bruyant quand il occupe son territoire de nidification.

     

    Habitat : Assez commun mais localisé, le busard Saint-Martin niche dans une grande variété d'habitats : cultures, zones côtières sablonneuses, steppes, taïgas. Le busard Saint-Martin vit dans les landes semi-montagneuses, avec une végétation arbustive, sur les coteaux avec des prairies, fuyant les forêts, préférant les versants nord et nord-est, mais nichant sur ceux orientés au sud ou au sud-ouest.

     

    Comportements : Si la structure du paysage s'y prête, le busard Saint-Martin a tendance à se regrouper en petites colonies. Pour chasser, le busard Saint-Martin vole à très basse altitude, regardant continuellement vers le bas, épluchant tous les recoins, franchissant les irrégularités de terrain, suivant le contour des prés, et disparaissant d'un seul coup, pour réapparaître à nouveau, comme venu de nulle part.

     Pendant la période de nidification, il se montre très agressif envers ses congénères, les attaquant sans hésiter. Si un intrus s'approche du nid, les adultes le harcèlent en vol en piaillant.

     

    Vol : Vol bas et louvoyant. 

     

    Nidification : Le busard Saint-Martin occupe en principe le même territoire d'année en année.

     La femelle construit entièrement le nid, presque toujours sur le sol, sur des genêts aplatis. Elle emploie en général des herbes sèches ou de petits rameaux secs de genêts.

     Vers fin avril, la femelle dépose de 4 à 6 oeufs blanc bleuté clair. L'incubation commence au 2ème ou 3ème oeuf, assurée par la femelle qui, au début, n'est pas présente en permanence. Elle dure de 29 à 30 jours, plus 3 ou 4 jours de plus pour que tous les oeufs aient éclos.

     

    Régime : Ses proies principales sont les petits mammifères (notamment les souris et les petits lapins).

     

    Protection / Menaces : La régression de l'espèce est due notamment à la disparition et à la transformation des habitats de reproduction, à la persécution directe ou à la destruction des nids.

     

    Sources : 

    ◦IOC World Bird List (v2.10), Gill, F and D Donsker (Eds). 2011.

     


    36 commentaires