•  

    Voir aussi l'article de Caroline ICI et de Michel (Capture85) ICI 

    Celui de Sophie à la manière Jean de la Fontaine  vaut également le détour ICI

    ainsi que les commentaires très intéressants sur ces trois liens.

    Voir aussi la revue des Caphys n° 18  ICI

     

     

     

     

    Et oui, on en découvre tous les jours, même quand on croit qu'avec le nombre de récidives dans le vol de photos, 
    aller plus loin va lui être difficile et depuis le temps que cela dure...


    Et bien non, son imagination perverse est sans limite, et je ne suis même pas certaine qu'elle ait encore touché le fond !!!!!
    Là, on en est carrément, non plus aux commentaires bidons qu'elle s'écrit elle-même, mais à.... l'usurpation d'identité ! 


    Voici un édit en capture d'image de la découverte de Caroline de ce soir et du commentaire qu'elle lui a déposé sur son blog : 

     

    Pour la diffusion de cet échange privé : Texte de loi ci-dessous

    Photographe du mensonge : La chronologie sur l'usurpation des photos d'autrui en s'en attribuant le mérite !

    L'échange privé en question concernant l'usurpation d'identité (le nom et adresse mail complets sont cachés) :

    Photographe du mensonge : La chronologie sur l'usurpation des photos d'autrui en s'en attribuant le mérite !

    Je précise que Marie continue ce jour (18/11) d'utiliser l'identité de cette personne pour se commenter elle-même, et ce, sur ses deux blogs.


    Edit du 18/11 à 22h14 : Marie vient de faire un nouveau ménage sur ses deux blogs concernant les commentaires 
    édités par elle-même au nom de la personne ci-dessus et dont elle avait usurpé l'identité qui, de toute évidence,
    l'a bel et bien contactée. Tout à disparu !


    Là encore preuve en est qu'elle se met bien des commentaires elle-même toute seule comme une grande.
    Pratique les techniques du :  "Les photos, c'est moi qui les ai pas faites, mais les commentaires, 
    c'est moi qui me les mets". Au moins techniques efficaces tant dans la manière de se faire passer pour
    une bonne photographe que dans l'audience qu'on laisse paraître avoir !
    Il faut dire qu'un tel pourcentage de visiteurs sans lien, jamais je n'avais cela ailleurs que chez elle.
    Et comme en plus, certains liens sont des usurpations d'identités, que tire t'elle de tout cela ?

     


    Message de Caroline bien évidemment non validé sur le blog de Marie

    Photographe du mensonge : La chronologie sur l'usurpation des photos d'autrui en s'en attribuant le mérite !

    Il y a deux jours, Marie à dit attendre une réponse de Monsieur Jean-Pierre Bret au sujet de la photo.
    Monsieur Bret a fait sa réponse ICI suite à un premier échange ICI.

    Aujourd'hui, voici la réponse publiée sur le blog de Marie ICI dont voici une copie d'écran
    (mais bien évidemment ni l'intervention de Caroline ni la mienne n'ont été mises en ligne).
    Monsieur a supprimé sa photo sur Flickr, soit disant à la demande de Marie

    Photographe du mensonge : La chronologie sur l'usurpation des photos d'autrui en s'en attribuant le mérite !

    Beaucoup de personnes ont reçu au fil du temps par mail privés les explications de Marie concernant sa manière de procéder, connaissent
    son pseudo "méa culpa" en commentaire sur l'épisode 1 et savent comment elle parvient à expliquer tous ses agissements par la manipulation
    et avec ses justifications vaseuses. Et... cela marche, alors pourquoi ne pas continuer ! (pour moi la première au départ je dois bien dire) !
    Une fois de plus cela a fonctionné avec Monsieur Bret !  Elle a du lui mentir, comme elle l'a fait avec de nombreuses personnes sur les
    soient disant méchantes qui la harcèlent, qui seraient venues l'espionner jusque chez elles, etc etc ; qu'elle n'en dormait plus, qu'elle en était
    tombée malade... au point de se faire hospitaliser.

     Je dépose ensuite ci-dessous ma réponse à Monsieur Bret, sur le blog de Marie ICI 

    Photographe du mensonge : La chronologie sur l'usurpation des photos d'autrui en s'en attribuant le mérite !


     

     

    Ci dessous la photo avec la date de la prise qui ne colle pas du tout avec ce que Marie a dit en ce qui concerne la date de la rencontre virtuelle avec ce Monsieur, date prétendue sur sa réponse.

    Photographe du mensonge : La chronologie sur l'usurpation des photos d'autrui en s'en attribuant le mérite !

    Ah si elle a au moins certains talents : Voler, mentir, manipuler, se mettre ses commentaires toute seule et en prime usurper des identités !

     

     

     

    Edit du 20/11 : Marie propose désormais : "Pour information, toutes les photos que je poste depuis
    quelques jours sont munies de leurs exifs. Il suffit de faire un « enregistrer sous » pour les consulter."

    Ceci n'a aucune valeur, puisque elle sait maintenant aussi que tous les champs des exifs sont modifiables par un clic
    droit sur la photo puis propriété et ensuite détails. Le seul moyen de prouver que nous sommes bien l'auteur d'un
    cliché c'est de présenter le format natif (originale sortie de capteur non recadrée).


    Ci-dessous, trafic d'exifs réalisé par Caroline pour démonstration.

    Marie affiche désormais les exifs de ses photos....

    "Pour information, toutes les photos que je poste depuis quelques jours sont munies de leurs exifs. Il suffit de faire un « enregistrer sous » pour les consulter."

    ... ça me fait bien rire, puisque elle sait que tous les champs des exifs sont modifiables, et que le seul moyen de prouver qu'une photo est bien de nous, c'est de posséder la photo

    format natif (originale sortie de capteur non recadrée) ou le fichier raw. 

     

    Un petit exemple avec sa photo du 21 novembre intitulée "premières neiges". A gauche les exifs de Marie, à droite les exifs modifiées par mes soins.

    Photographe du mensonge, épisode 5

    Sur le tableau ci-dessous, j'ai ajouté un titre à la photo, rajouté un nom d'auteur, changé la date de prise de vue. 

    Vous pouvez voir que j'ai fais cela avec le logiciel photofiltre et sur le copyright, un petit "coucou". :-)

    Photographe du mensonge, épisode 5

    Ci-dessous, j'ai modifié les données de l'appareil photo, les isos et enlevé le reste.  La longueur de focale est de 35mm, pourtant vous pouvez voir que j'ai mis 300, ce qui est impossible avec

    cette longueur de focale.  Et oui, les exifs ne prouvent pas que l'on est l'auteur d'une photo...

    Photographe du mensonge, épisode 5

     

     

    Edit du 21/11/2017 : Marie présente aujourd'hui une photo (voir ci-dessous) avec cette légende :
    "En octobre sur la Grande Sure (1920 m), parc régional naturel de Chartreuse, Isère" avec
    comme titre "Premières neiges", dommage car la photo laisse apparaître une prise de vue à la
    date du.... 31/01/2010 !!!!!

     

    Photographe du mensonge : La chronologie sur l'usurpation des photos d'autrui en s'en attribuant le mérite !

    Capture d'image faite ce jour du 21/11/2017 à 8 heures. Les exifs sont affichés dans le petit cadre bleu en haut à gauche de la photo. Elle précise "en octobre" ce qui induit en octobre... de cette année ;-)
    Marie a bien évidemment modifié la date depuis sur son blog ;-)

    En dessous capture de la page complète avec son nom pour qu'il n'y ait aucun doute sur l'origine de la capture de la photo ( Clic sur l'image avec la molette centrale pour l'ouvrir en grand dans une autre page.)

    Photographe du mensonge : La chronologie sur l'usurpation des photos d'autrui en s'en attribuant le mérite !

     

     

    Elle prétend également ceci :  "Pour vérifier que des exifs n’ont pas été modifiés, il suffit
    parait-il de passer par Exifer que je n’utilise pas personnellement, la seule chose qui
    m’intéresse quand je regarde une photo étant sa qualité, pas sa date de prise".



    Voici en quoi consiste exactement le petit logiciel Exifer

    Photographe du mensonge : La chronologie sur l'usurpation des photos d'autrui en s'en attribuant le mérite !

     

    Donc en réalité, il peut aider l'utilisateur à modifier les exifs sur une photo tout en lui conservant
    une version 
    avec les exifs originaux, mais ne permet en aucun cas aux visiteurs de s'assurer que
    la version présentée 
    avec certains exifs est bel et bien celle avec les exifs originaux !!!!!!!!!!!!
    Encore une tentative de manipulation vis à vis de ses visiteurs !

     

     

    Édit du 23/11/2017  AM : Marie a, à présent, passé son blog en mode privé, comme elle l'a fait
    durant plusieurs mois sur la plateforme précédente (Eklablog). Ainsi, elle va pouvoir continuer
    dans ses malversations de tous genres en toute impunité, et alors, remettre toutes les photos
    volées et stockées sur son PC, sans risquer que les empêcheurs de tourner en rond ne viennent
    la dévoiler une fois de plus !

     

    Photographe du mensonge : La chronologie sur l'usurpation des photos d'autrui en s'en attribuant le mérite !

    Lien ICI 
    Forcément, quand on a des choses à cacher... on se cache, de toutes les manières possibles et encore plus quand il y a
    des emmerdeurs qui lancent des alertes et se font de plus en plus nombreux !

    Finalement, début décembre 2017, après avoir eu des encouragements à revenir en mode public (et oui, il y a des photographes
    qui l'encouragent, à se demander s'ils ne fonctionnent pas de la même manière) !


     


    MAIS ENFIN... OUVREZ LES YEUX !!!!!!!!!!!!!!!!!
     



    A l'instar de Michel (Capture85) et de Caroline, ce message s'adresse à tous ceux qui fréquentent l'un de nos trois blogs et ont donc forcément lu chez l'un de nous,
    même s'ils n'ont pas 
    commenté. D'autant que, curieusement, pour certains, vous commentez habituellement chacune de mes publications SAUF celle-ci !
    A vous donc, qui, 
    malgré tout, continuez de faire chez elle comme si de rien n'était, je considère que non seulement vous cautionnez ses vols différents (photos et
    à présent usurpation d'identité), ses mensonges... mais que de plus vous l'encouragez au travers cette attitude à continuer sur ce chemin quelle suit assidûment depuis
    des années à présent. 
    Ce comportement m'écoeure vraiment, donc passez votre chemin, et si en effet, vous avez parfaitement le droit de faire vos choix, j'ai aussi le
    mien qui est de ne pas subir les hypocrisies sur mon espace. Ce qui me sidère le plus, c'est que beaucoup des personnes qui se comportent ainsi ne se sont pas privées de la
    condamner avec virulence par mails privés soit auprès de Michel, soit auprès de Caroline ou encore de moi-même. Ce manque de franchise et d'éthique est pour moi affligeant !
    J'ai su ouvrir les yeux, non seulement sur la personne qu'elle est, mais aussi sur certains de nos visiteurs communs, et je ne veux en aucun cas faire partie de ce troupeau.
    On le dit bien : "Qui se ressemble s'assemble !" et je ne ferai pas partie de ce rassemblement !


    Petite mise au point également pour ceux qui prennent un malin plaisir à venir nous informer en privé de nouveaux vols, sachant que nous allons y réagir,
    de la même manière, abstenez-vous à l'avenir, car si vous-mêmes l'avez découvert, trouvez aussi votre propre courage pour LE LUI DIRE vous-même !

    Michel, Caroline et moi savons assumer, assumez-vous aussi ce que vous pensez de ses agissements.

     

     

     

     

     

     


    Cinquième épisode pour démontrer tout ce qui est publié ci-dessus : 


    Pour ce qui concerne  ce qu'elle présente signé de son nom sans être son travail... et une fois de plus !

     

    Pas besoin d'épiloguer très longtemps sur le fonctionnement incurable de cette personne qui de surcroît ose se victimiser mais 
    n'a de cesse de recommencer à voler les photos d'autrui malgré les différentes personnes qui l'ont prise la main dans le 
    pot de confiture et... le lui ont dit !


    Son nouveau blog étant public, Caroline et moi avons été alertées hier par une internaute d'une nouvelle publication douteuse.

    Nous nous sommes donc rendues sur sa page et avons découvert la photo ci-dessous, qui bien évidemment a été 
    supprimée depuis qu'un autre blogueur, ayant lui aussi découvert la nouvelle supercherie, lui a envoyé un mail le lui signifiant. 

    Toujours la même question : Pourquoi une fois de plus supprimer l'article si cette photo était vraiment la sienne ?



    Blog By Marie ICI

    Photographe du mensonge (5)

     

    Voici donc la photo format publication sur ledit blog :

     

    Photographe du mensonge (5)

     

    Maintenant la photo de l'auteur photo signée que vous pouvez voir sur sa page FLICKR ICI qui s'ouvre en grand format en cliquant dessus.

     

    Photographe du mensonge (5)

     

    Je les dépose côte à cote aux fins de vous montrer les similitudes  :

    La volée et trafiquée                                                                                                  L'Original

     

    Photographe du mensonge (5)   Photographe du mensonge (5)


    Passez d'une photo à une autre et regardez les petits détails car selon elle , dans la réponse qu'elle a faite par mail...

    "Nous avions fait la photo le même jour sans nous connaître à ce moment-là et lorsque j'avais vu la sienne sur le site où il postait à l'époque, on en avait parlé"

    Donc le même jour (pas au même moment puisque elle a découvert sa photo sur un site)..... mais curieusement...

    - Il y a la même brume aux mêmes endroits (certes les deux maisons au fond ont été supprimées) ;
    - On retrouve les même ronds dans l'eau, les mêmes reflets, la même brillance aux mêmes endroits (impossible à deux moments différents).
    - Ont été supprimés également des feuilles sur la droite et un oiseau d'eau dans la brume dans le milieu se trouvant sur l'original.
    - Les teintes de la photo originale ont été modifiées avec une température de couleur plus chaude.

    Jouez au jeu des sept erreurs, surtout avec les éléments qui ne peuvent apparaître de manière similaires sur deux photos 
    prises à des moments différents comme elle le prétend.

    Elle a aussi trouvé le moyen pour que les photos publiées sur son blog ne ressortent plus sur google image comme elle
    voulait le faire depuis longtemps. Manque de bol, cette photo était déjà sur un précédent article et elle a du oublier.... dommage !
    (Voir ICI sa colère - sous son ancien pseudo - dans le fait de retrouver "ses" photos sur Google image. Vous pourrez y lire 
    son acharnement à vouloir les cacher.  En effet, si elles ne sont plus référencées, cela évite ainsi aux véritables auteurs 
    d'arriver sur son blog s'ils font une recherche de vol concernant leurs propres photos).

    C'est fou cette incapacité à se remettre en question et à enfin se dire que vraiment elle va trop loin.
    En revanche aucun scrupule à faire croire par campagne de mails qu'on va l'espionner jusque chez elle et qu'elle 
    s'est rendue malade (malade de ce qu'elle même fait et ne cesse de reproduire ???) pour toucher la compassion 
    de ceux qui ont bien voulu croire qu'elle avait enfin compris ses erreurs. J'avoue, cela me laisse... pantoise !

     

    ******

     

    Toute la chronologie
     

    - Premier épisode Mai 2016 ICI


    - Deuxième épisode Avril
     2017 ICI

    -Troisième épisode Mai 2017 ICI 
    et le droit de réponse ICI


    - Quatrième épisode Juin 2017 ICI

     

    Encore et toujours... la récidive


    - La nouveauté : Cinquième épisode 14 Novembre 2017 ICI

     

     

     

    Nous sommes trois à nous insurger publiquement :

    Michel (Capture85) ICI qui lui a envoyé les deux photos superposées par mail
    privé et à la suite de quoi elle a supprimé son article.Caroline ICI et donc moi.


    Après avoir tenté de convaincre Michel (Capture85) en vain, Marie à communiqué hier
    avec moi par mail, mais je ne me permets pas de déposer notre échange fait en privé.


    En revanche, et n'ayant pas le mail de Caroline, elle est allée ce jour (16/11) commenter sur son article
    avec les mêmes "justifications", je ne dévoile donc rien qui ne soit déjà en public.


    Comme toujours elle s'explique en hors sujet, mais ne répond pas à une
    question claire et précise à savoir :


    Qui est le propriétaire de cette photo, elle ou Jean-Pierre Bret ?
     

    Nous attendons ICI sa réponse avec impatience.

    Cela dit, elle a avoué d'une certaine manière puisqu'elle dit aussi que "jamais elle
    n'a dit que Jean-Pierre Bret lui avait volé sa photo". Et comme deux photos
    présentant les mêmes petits détails sur l'eau, exactement dans le même angle de
    prise de vue... et prises à deux moments différents sont IMPOSSIBLES ....

     

     

    ******

     

    Voir une petite BD sur les voleurs d'images dont la source (Chez Yatuu) se trouve ICI 

     Clic sur l'image avec la molette centrale pour l'ouvrir en grand dans une autre page.

    Photographe du mensonge : La chronologie sur l'usurpation des photos d'autrui en s'en attribuant le mérite !



    Suite à une personne qui sur cet article dit, en gros, "que si tout le monde le fait, ben quoi, c'est pas grave",
    et de manière à bien éclaircir ce que sont les droits d'auteur, voici quelques liens en rappel :


    Cadre juridique du photographe
    10 mauvaises bonnes raisons d’utiliser une photo trouvée sur Internet sans demander la permission au photographe
    Quoi faire en cas d'utilisation non autorisée d'une de vos photos ?

    Vol d'image Web, que faire ?

     

    A bon entendeur !

     

     


    145 commentaires
  •  

     

    Je fais réponse au nouveau mail diffamatoire de M.L.C. qui circule ces derniers jours et dont je suis l'une des deux cibles.

    L'objet de ce mail que vous avez peut-être reçu est : "Petite mise au point" et la phrase d'entrée en matière est : "Bonjour à tous".

    Dans la mesure ou la personne qui fait circuler ce genre de propos massivement depuis maintenant un an et demi
    ne sait pas s'arrêter, je dépose ci-dessous la copie intégrale de ma réponse à ce mail que j'ai déposée ce jour sur SON blog,
    article du 08/07/2017  (libre à elle de le valider... ou pas).

    A présent, je n'ai plus d'autre choix que de m'exprimer publiquement contrairement à mes droits de réponses 
    précédents restés abrités dans des pages externes à ma page courante et dont, de fait, beaucoup d'entre vous n'avez 
    pas eu connaissance si vous n'êtes pas allés circuler dans mes différents onglets. 

    Il est temps pour moi de rétablir la vérité publiquement, même si je souhaitais n'avoir jamais à en arriver là.

     

    ***

     

    M...., La sournoiserie n'étant pas mon fonctionnement je passe ici te dire que cette fois encore je sais...
    J'ai donc pris connaissance de ta nouvelle campagne diffamatoire et manipulatrice, à laquelle je te fais réponse.

    Et non, TOUT LE MONDE n'était pas au courant (justement parce que je n'ai pas agi pour que ce soit le cas). Mais forcément 
    avec ta manière de ne jamais avoir de cesse, tout le monde va finir par savoir. Tu n'en es que la seule responsable et ce depuis le début. 
    Plus tu continues plus d'autre gens apprennent. Plus tu vas continuer, plus d'autres gens vont apprendre. Forcément, 
    tu pousses aux questionnements. Et même tu leur ouvres toi même les yeux en me poussant chaque fois à te répondre.

    J'ai pu y lire tous tes mensonges y compris sur la juste soit disant "vingtaine" de photos "qui n'étaient pas de ton cru" 
    (élégante manière de ne pas utiliser les mots réels de ce que tu as fait) alors que ton blog n'était fait à 80% que de
    photos volées à autrui, et je dois même être en dessous de la vérité. Rien que dans mes droits de réponses suite à TES fausses 

    accusations, il y en a environ quatre fois plus, et déjà 43 sur ma réponse de juin avec des photos que tu avais publiées très
    récemment et je ne les ai pas toutes mises (sans parler de tes 14 rubriques de voyages - près de 300 photos - supprimées
    début 2016 
    quand tu t'es faite prendre avec la photo de l'Etna par l'auteur lui-même). C'était encore le cas deux jours avant de 
    fermer ce blog avec une photo "qui n'était pas de ton cru". Tu le sais, quand j'avance quelque chose ce n'est jamais sans 
    preuve contrairement à toi qui ne vit que dans le mensonge.

    Je n'ai rien "éventé" comme tu le dis, au contraire, je t'avais prévenue : "Cela restera un secret entre toi et moi si tu ne 
    cherches pas à me nuire. Je te fiche la paix, fiche moi la paix mais je n'ai plus de temps à perdre à venir te complimenter 
    sur un travail qui n'est pas le tien à présent que je le sais." Tu as choisi de jouer autrement en tentant de me faire passer 
    pour une salope harceleuse, c'est ton choix. Le mien est alors devenu au vu de TON comportement, de me défendre 
    de tes attaques parfaitement infondées. C'est le droit de toute personne subissant des accusations mensongères.

    Tu prétends "qu'on vient t'espionner jusque autour de chez toi". 
    Je te cite dans l'entrée en matière de ton mail, par les "deux membres eklablog". Donc tu parles forcément de Caroline 
    et moi, soyons claires ! Tu te crois intéressante à ce point alors que même quand tu m'as proposé de m'arrêter chez toi 
    (à une époque ou tout allait assez bien entre nous virtuellement, ou tu me sollicitais pour ton blog, et ou je n'avais pas
    encore découvert tes actes et tous tes mensonges) et que je passais tout près, j'ai décliné ton offre. 

    Pourtant, tu insistais... mais je ne le sentais pas. Ton accusation d'espionnage est extrêmement grave !

    Espionner est peut-être ta manière d'agir, pas la mienne, je préfère la franchise. Après ton pseudo mea culpa (même si 
    tu as mis de long mois pour le faire et que tu as été un peu aidée) tu n'as même pas eu le courage de décrocher ton 
    téléphone lors de mon appel, alors que mon intention était de reconnaître ce courage "d'avouer", et de nous en tenir à ça.

    Qui nous sommes pour juger ? Tout simplement des humains avec un cerveau qui s'en servent, qui ont un libre arbitre, qui ne se
    laissent pas manipuler par tes propos, explications et excuses alambiqués. Ne confonds pas juger et condamner, ce n'est pas la même chose.
    Mais certes, tu sembles n'avoir aucun discernement dans tes actes, du bien, du mal et des limites à ne pas dépasser.

    Tu prétends encore avoir "énervé ces personnes qui depuis continuent leur travail de sape, recréent des articles ou des sites en mode
    privé APRES T'AVOIR ACCUSEE DE M'ETRE MISE EN MODE PRIVE sur ton précédent site 
    PARCE QUE TU AVAIS DES CHOSES A CACHER".
    Tu n'avais rien à cacher peut-être ? Et tu sais parfaitement bien qu'avant 
    de passer en mode payant, tu m'as demandé à MOI de mettre
    toutes tes pages sous mot de passe pour justement ne plus 
    avoir cette visibilité, et cela dès le lendemain du jour ou tu t'es faite
    prendre par l'auteur de la photo de volcan. 

    En outre aucun article n'a été recréé, ni aucun site en mode privé te concernant. Le Staff Ekla a la visibilité sur tout ce 
    qui s'ouvre, ils peuvent te le confirmer sans problème. Nous n'avons non plus aucun site dont tu peux être le sujet. 
    Tu en es arrivée à croire que tout tourne autour de ta petite personne ? 
    Crois tu vraiment que tu es ce qui donne un sens à notre existence ? C'est ton fonctionnement, pas le notre.

    Saches que tu ais refait tes blogs, je m'en contre fiche et même... au contraire... je trouve cela très bien car à présent 
    tu montres vraiment ce dont tu es capable. Même un mal voyant ferait la différence entre avant et maintenant !

    "On" te suggère de porter plainte, mais ceux qui t'y poussent savent t'ils que... tu es vraiment, mais vraiment très 
    mal placée pour cela ? Tu voles, tu mens, tu diffames (parce que oui, c'est toi qui agi ainsi, et tout cela je peux le 
    démontrer, car depuis un an et demi, tu n'as pas su t'arrêter) et on te pousse à déposer plainte !
    Là, j'avoue que cela prête à rire.

    Au lieu de maintenant te faire discrète, (nous ne venons pas t'enquiquiner et nous sommes en droit d'en attendre la 
    pareille), alors que tu sais très bien aussi que mes pages n'ont été faites et de surcroît bien cachées dans mon blog 
    QUE suite à une première campagne diffamatoire de TA part début 2016 dont j'ai aussi reçu les copies de mails (ballot 
    d'envoyer ce genre de mail à des personnes qui me connaissent bien), non non, tu insistes.

    Que de surcroît, suite à tes récidives tant en dénigrements qu'en vols de photos (et oui les gens observent, se parlent et ne
    parlent 
    pas qu'à toi, car non, tu n'es pas le nombril du monde), tu as poursuivi dans les mêmes explications vaseuses sans
    relâche 
    et plus en me rejetant tes fautes, d'où mes autres pages en réponse (je n'associe personne à mes propos, je n'ai
    besoin de 
    me cacher derrière quiconque pour me sentir forte comme toi tu sais si bien faire en parlant de tes "aficionados" 
    et en essayant de me rallier les gens allant jusqu'à leur dire comme tu l'as fait : "c'est elle ou moi" auprès de certains de 
    nos contacts communs).

    Ton blog photo qui n'était au final pas le tien puisque ce n'était pas tes photos, tu as fini par le fermer (comme de nombreux 

    précédents d'ailleurs). Ahhhh, enfin peut-être une réelle remise en question. Ce qui était, soit dit en passant, enfin une bonne
    chose et 
    avant tout pour toi, t'évitant enfin de gros problèmes dont tu n'as pas du mesurer les risques. Tu es repartie avec
    un nouvel 
    espace en n'y déposant enfin QUE tes photos, parfait ! Nous avons donc désactivé nos liens, il était peut être temps
    de passer 
    à autre chose... et franchement j'y ai cru.

    Ce fût de courte durée car non, tu recommences avec cette nouvelle campagne diffamatoire par mails que tu crois bien 
    cachée pensant que les gens t'ont redonné toute leur confiance. Pardonner n'est pas oublier. Par voie de conséquences à 
    TES actes... j'ai remis mes liens qui ne sont malgré tout pas affichés publiquement... pour le moment.

    Et puis insister, cela devient lourd, sauf pour toi qui incontestablement te sens bien dans le dénigrement d'autrui, allant 
    même cracher sur les photos d'autres personnes alors que tu n'étais pas capable de les faire toi-même, puisque ton blog 
    n'était pas fait de TON travail mais de celui de tas d'autres photographes pillés sur la toile.

    Bref, pour toutes ces raisons, il me semble légitime que j'ai aussi le droit de m'exprimer sur tes propos me concernant et
    qui ne sont 
    QUE des affabulations.

    En plus de tout cela, depuis un an et demi tu n'as eu de cesse de déposer des commentaires très visés encore me concernant 
    partout ou nous allions toutes les deux (et pourtant, moi je ne suis pas du tout paranoïaque, mais tu sais réellement être 
    explicite quand tu le veux avec... tes insinuations sur les autres) qui ont fait que certaines personnes ont été fatiguées 
    de ton comportement et ont fini par t'exclure de leur espace alors que pour ma part, je ne leur avais rien dit à ton sujet. 
    Au final ce sont EUX qui ont finit par m'informer de toutes les saloperies que tu leur racontais de moi et depuis des mois 
    avec tes mails successifs. Du coup je me suis expliquée avec eux, normal non ;-)

    Aucun de tes comportements n'est imaginaire de ma part. 
    Rien dans tout ce que j'ai démontré et argumenté n'est mensonger, et tu le sais très bien.

    Tu as raison juste sur un point. On fait tous un jour ou l'autre une connerie et même plusieurs au cours de la vie. 
    Sauf que toi tu n'en tires aucune leçon et que tu continues de les refaire et en plus, dans la rage d'avoir été 
    découverte, tu cherches à te venger des conséquences de tes actes plutôt que de t'arrêter de les faire. 
    Tu ne te rends vraiment pas compte que tu vas trop loin ? 
    Es-tu inconsciente à ce point ?

    Alors aujourd'hui je te suggère vivement d'envoyer un mail à chacune des personnes à qui tu as envoyé toutes les 
    calomnies me concernant (dont j'ai des copies par transfert donc avec ton adresse en boîte d'envoi et la leur), 
    pour leur dire maintenant que tu mens encore et toujours et leur dire aussi de me prévenir que tu l'as fait. 
    Je ne vois aucune raison de continuer de supporter ta propre crasse.

    Tu as même l'audace de porter de fausses accusations sur le Staff d'Ekla et tu oses revenir sur cette plateforme. 
    Tu n'as vraiment honte de rien ! 
    Sache que je leur ai fait parvenir une copie de ton mail diffamatoire (ou tu les accuses aussi), juste pour leur information. 
    Au moins, pour moi et pour eux, les choses sont claires.

    Là cette fois, tu as réellement dépassé mes limites et éprouvé mon immense patience.
    Je saurai me défendre, ce qui est le droit de chacun quand il est attaqué (et non, ce n'est pas l'inverse) et crois moi, 
    tu m'as donné de la matière pour cela.

     

     

    Les commentaires restent ouverts si vous avez des questions sur les raisons de cet article en page ouverte,
    et vous assurer de la véracité de ce qui est avancé dans cet écrit. Cependant, je choisis de ne pas les éditer
    pour ne pas en ajouter davantage.

    Une réponse adressée à Caroline et moi a été déposée dans le formulaire de contact de Caroline suite au dépôt de nos
    commentaires respectifs sur le  blog de la personne concernée (personnellement je n'ai rien reçu directement).  
     

    En réponse : toujours les mêmes mensonges, rien ne change, aucune prise de conscience.
    Selon elle toujours, c'est nous qui la harcelons.
    Pourtant, cette fois encore... nos pages "droit de réponse" antérieures ont été mises en hors ligne le 16 juin alors 
    que le dernier mail diffamatoire de SA part date du 5 juillet 2017, soit 20 jours plus tard !!! 
    En plus du comportement à l'origine de cette bien affligeante histoire... qui s'acharne, qui harcèle ?

     

     

     


     


    1 commentaire