•  Pastoralisme en Hautes-Pyrénées : ICI

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

      

    Les chiens de protection sont extrêmement rares (voir totalement absents) dans les estives. Par conséquent les troupeaux sont
    vulnérables face aux prédateurs... prédateurs qui ne sont pas forcément les loups et pourtant c'est sur eux que nous nous acharnons.

    Ci-dessous un témoignage.



    Eh oui, NOUS, citoyens français, nous finançons cela triplement avec l'argent public (nos impôts).
    Savez-vous qu'en France, nous avons commencé à travailler pour nous à partir du 22 juillet en 2016, du 23 juillet en 2017 ? 
    Ces dates marquent la "libération du contribuable". En 2017, nous avons trimé 204 jours pour financer les dépenses publiques ! 
    Ce n'est que depuis le 23 juillet que nous pouvons enfin profiter de notre labeur (soit 161 jours) car nous avons "fini" de financer
    la
    sphère publique. Cette date recule régulièrement par l'augmentation des différents impôts et taxes.

    Avec la défense, les écoles, les hôpitaux, la santé en général.... (financements indispensables), nous finançons donc également et
    grassement, par ces différents prélèvements directs ou indirects, aussi les éleveurs (si certaines subventions sont justifiées, d'autres
    en revanche le sont peut être beaucoup moins ou devraient être plus encadrées et contrôlées) et... les chasseurs !

    Une première fois par des subventions aux éleveurs pour la protection du bétail (clôtures, acquisition des chiens de protection et
    même pour leur nourriture, vaccinations, soins) et cela... sans qu'il y ait le moindre contrôle des frais réels dans ces domaines (ICI) ;

    Une seconde fois pour indemniser les éleveurs des attaques "imputées" aux loups (avec le nombre d'attaques indemnisées, 
    ils ont un sacré appétit nos Loups français si peu nombreux dans notre pays !), et pourtant nous savons, vu l'état des cadavres, 
    que ces attaques sont le plus souvent celles de chiens errants ou en état de divagation (ICI). En effet, les chiens en divagation
    sont responsables de bien plus d'attaques que celles dont les Loups sont réellement responsables, et pourtant, la plupart du
    temps, ces chiens ont un propriétaire qui devrait normalement être responsable de leur animal et être assuré !

    Une telle absence de gestion des dégâts sur le bétail inhérents aux chiens errants n'a-t-elle pas des effets pervers, notamment
    celui
    de sacrifier le Loup en lui faisant endosser plus que son dû ? D'autant que si les Loups s'attaquent aux animaux faibles ou
    malades (évitant ainsi la propagation de certaines épidémies), ce n'est pas le cas des chiens qui eux ne font aucune distinction.
    En outre, un Loup dans une bergerie (pas trop protégée) ne tuera qu'un animal, un chien fera un massacre. Ce fonctionnement
    vis à vis des Loups induit également une totale contradiction des administrations
    qui ne sont pas trop regardantes sur l'origine
    des attaques, avec celle d'assurer la sauvegarde des espèces protégées
    (Loup, Ours, Lynx et sous peu il y aura aussi les
    Vautours puisque les éleveurs leur attribue également bon nombre d'animaux tués).
    Ces animaux sauvages sont devenus
    les boucs-émissaires des chiens qui ont été, soit abandonnés, soit lâchés 
    dans la nature et laissés sans surveillance. 

    Une troisième fois aux chasseurs pour leur matériel de chasse dont les visées nocturnes pour leur faciliter les abattages (il est
    très difficile d'avoir des chiffres 
    officiels, le lobby de la chasse en France est très protégé). Une petite idée ? (ICIICI et encore ICI
    avec ce lien transmis par Katia, et pas mal non plus je dois dire) 

    Elle n'est pas belle la vie ? Oui, mais ça dépend pour qui !!!!

    Cet acharnement sur la faune sauvage est générale en France, partout où il y a du bétail en estives. 
    Et je ne parle pas de l'acharnement envers les Renards, Blaireaux... qui pourtant ont une grande utilité dans l'équilibre 
    et la régulation naturelle des espèces. Mais abattre des prédateurs pour un chasseur, ce doit être le pied non ??????

    Quelques informations ICI

    10 vérités et contre-vérités sur le Loup ICI

    Alors, si vous souhaitez que vive le pastoralisme mais que les Loups aient eux aussi le droit de vivre...
    Pétition à signer ICI 



    96 commentaires
  •  

     C'était avant la floraison...

    Dans les abricotiers, les débroussailleurs naturels.

     Les débroussailleurs, à savoir deux troupeaux de 800 animaux chacun, viennent faire un nettoyage naturel et
    déposer un peu d'engrais, non moins naturel, dans les abricotiers.
    Pour surveiller tout ce petit monde, deux bergers chacun accompagné de deux Borders Collie.
    Bel exemple de coopération entre éleveurs et agriculteurs.

    Dans les abricotiers, les débroussailleurs naturels.

     

     

    Dans les abricotiers, les débroussailleurs naturels.

     

     

    Dans les abricotiers, les débroussailleurs naturels.

      

    « Le bonheur est la plus grande des conquêtes, celle qu’on fait contre le destin qui nous est imposé.»

    Albert Camus

     


    68 commentaires
  •  

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

    Hautes-Pyrénées  

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

     Ben quoi, vous n'avez jamais vu une vache assise sur son popotin ?
    Ben voilà qui est fait, et je suis super bien comme ça !

    Vaches dans les Hautes-Pyrénées

     

     

    Le courage, c'est de comprendre sa propre vie...
    Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille...
    Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.

    Jean Jaurès

     


    79 commentaires
  •  

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

    Oh que c'est bon la sieste en toute liberté... 

     

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

     Celui là vient juste de sortir du ventre de sa Maman, et hop, la première tétée alors que le placenta n'a pas encore touché terre.
    Un autre agneau s'est promené avec le placenta à cheval sur son dos pendant une bonne demi-heure.

     

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

     

     

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

     Ben oui, je sais, on vient d'être tondues, on a l'air malin hein !

     

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

     

     

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

     Un peu plus tard,  Bébé est tout propre et fait sa première sieste.

     

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

     

     

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

     

     

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

     

     

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

     

     

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

     

     J'ai comme un truc qui me dérange sur la langue !

    Agneaux, Brebis et Bélier en Hautes-Pyrénées

     

     

    Et pour finir, un Berger et son Border Collie au travail dans les estives.
    Photos loin d'être bonnes, mais ils étaient très très loin et les clichés sont fortement croppés.

    Agneau, Brebis et Béliers en Hautes-Pyrénées

     

     

    Agneau, Brebis et Béliers en Hautes-Pyrénées

     

    « Mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et avoir raison. »

    Jack Penn.

     
    Je partage généralement cet opinion dans ma manière de vivre, mais pour l'avenir de la planète,
    je crains d'être "tombée" dans le pessimisme avec raison ;-(

     


    76 commentaires
  •  

    Fiche info ICI

     

    Vaches Lourdaises en Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches Lourdaises en Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches Lourdaises en Hautes-Pyrénées

     

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

    Comment faire pour qu'une goutte d'eau ne sèche jamais ?
    La jeter dans la mer.

    Bouddha

     




    63 commentaires
  •  

    Maman vache et son nouveau né

     

     

    Maman vache et son nouveau né

     

     

    Maman vache et son nouveau né

     

     

    Maman vache et son nouveau né

     

    Plaidoyer pour les animaux de Matthieu Ricard


    Comme l'ecrit Wulstan Fletcher dans son Introduction aux Larmes du Bodhisattva :
    L'objectif n'est pas de réprimer le désir de viande ou de mettre fin à l'usage de produits animaux par un acte volontaire draconien,
    mais d'engendrer une compassion sincère et une sensibilité authentique à la souffrance des animaux pour que le désir de les
    exploiter et de les manger disparaisse naturellement. (...) C'est, avant tout, en sensibilisant notre esprit et non en l'engourdissant
    par des arguments spécieux que nous progresserons.
    En suivant cette voie, nous atteindrons le point où nos besoins physiques et nos choix de vie ne seront plus source de terreur
    et de douleur pour les êtres vivants, quels qu'ils soient.

     


    41 commentaires
  • Jeunes taureaux Camarguais

    Etrange ce Taureau de camargue avec cette grosse tache blanche.
    Probablement un cas de leucisme...

     

     


    33 commentaires
  •  

    Ce sont ces adorables Chèvres qui nous offrent le si bon Pélardon.

    Chèvres en cévennes

     

     

    Chèvres en cévennes

     

     

    Chèvres en cévennes

     

     

    Chèvres en cévennes

     

     

    Chèvres en cévennes

     

     

    Chèvres en cévennes

     

     

    Chèvres en cévennes

     

    "Nos doutes sont des traîtres, et nous privent de ce que nous pourrions souvent gagner de bon, parce que nous avons peur d’essayer."

    William Shakespeare

     


    40 commentaires
  •  

    Brebis et Vaches en hautes Pyrénées

     

     

    Brebis et Vaches en hautes Pyrénées

     

     

    Brebis et Vaches en hautes Pyrénées

     

     

    Brebis et Vaches en hautes Pyrénées

     

     

    Brebis et Vaches en hautes Pyrénées

     

    L'Art de la Méditation de Matthieu Ricard

    Contemplons simplement la douleur. Même si sa présence est lancinante, demandons-nous quelle est sa couleur,
    sa forme ou toute autre caractéristique immuable. On s'aperçoit que ses contours s'estompent à mesure qu'on tente de la cerner.
    En fin de compte, on reconnaît qu'il y a, derrière la douleur, une présence consciente, celle-là même qui se trouve à la source
    de toute sensation et de toute pensée. Détendons notre esprit et essayons de laisser la douleur reposer dans la
    pleine conscience, libre de toute construction mentale. Cette attitude nous permettra de ne plus en être la victime passive,
    mais, peu à peu, de faire face et de remédier à la dévastation qu'elle provoque dans notre esprit.

     


    30 commentaires
  •  

     

    Je me trouvait en hauteur par rapport à ces chèvres sauvages, ce qui explique les photos en plongée,
    chose que je ne fait que rarement.

     

    Chèvres sauvages dans les Pyrénées

     

     

    Chèvres sauvages dans les Pyrénées

     

     

    Chèvres sauvages dans les Pyrénées

     Cette chèvre à eu soit une malformation de naissance à l'antérieur gauche, soit une mauvaise
    consolidation d'une fracture (peut-être une chute dans les montagnes escarpées des Pyrénées).
    En tout état de cause, elle se débrouillait parfaitement bien et n'était pas isolée des autres chèvres.

     

    Chèvres sauvages dans les Pyrénées

     

     

    Chèvres sauvages dans les Pyrénées

     

     

    Chèvres sauvages dans les Pyrénées

    “L'homme appartient à ces espèces d'animaux qui, une fois blessés, peuvent devenir particulièrement féroces.”

    Gao Xingjian / La Montagne de l'âme  

     

     


    37 commentaires
  •  

    Cochon domestique

     

     "Tout ce verbiage sur la dignité, la compassion, la culture ou la morale semble ridicule lorsqu’il sort de la bouche même de ceux
    qui tuent des créatures innocentes, pourchassent des renards que leurs chiens ont épuisés, ou même encouragent l’existence
    des combats de taureaux et des abattoirs. Toutes ces explications, selon lesquelles la nature est cruelle et donc nous sommes
    en droit d’être cruels, sont hypocrites. Rien ne prouve que l’homme soit plus important qu’un papillon ou qu’une vache. 

    Je considère le fait d’être devenu végétarien comme la plus grande réussite de ma vie. Je ne prétends pas sauver beaucoup
    d’animaux de l’abattoir, mais mon refus de manger de la viande est une protestation contre la cruauté… 

    Personnellement, je ne crois pas qu'il puisse y avoir de paix dans ce monde tant que les animaux seront traités comme ils le sont aujourd’hui".

     

    Isaac Bashevis Singer 

     

    (ceci correspond exactement à ce que je pense, et si lui ou l'un de ses frères est tué pour être mangé,
    ce ne sera certainement pas de mon fait !)

     


    33 commentaires
  • Brebis dans les Pyrénées

     

     

    Brebis dans les Pyrénées

     

     

    Brebis dans les Pyrénées

     

     

    Brebis dans les Pyrénées

     

     

    Brebis dans les Pyrénées

     

     

    Brebis dans les Pyrénées

     

     

    Brebis dans les Pyrénées

     

     

    Brebis dans les Pyrénées

     

     

    Brebis dans les Pyrénées

     

     

    "J’ai conservé une répugnance raisonnée pour la chair cuite et il m’a toujours été difficile de ne pas voir dans l’étal du boucher
    quelque chose de celui du bourreau".

    Lamartine, écrivain

     

     


    37 commentaires
  • Pays Basque - Pyrénées Atlantiques (64)

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

     


    48 commentaires
  •  

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

    Vaches en Hautes-Pyrénées

     

     


    34 commentaires
  •  

    Taurillons de Camargue

     

    Taurillons de Camargue

     

    Taurillons de Camargue

     

    Taurillons de Camargue

     

    Taurillons de Camargue

     

    Taurillons de Camargue

     

    Taurillons de Camargue

     Un Héron garde-boeufs veut lui aussi être sur les photos.

    Taurillons de Camargue

     

    Taurillons de Camargue

     

    Taurillons de Camargue

     

    Taurillons de Camargue

    Juillet 2015

     


    53 commentaires
  •  

    Portraits d'Aubrac

     

    Portraits d'Aubrac

     La Maman

    Portraits d'Aubrac

     Son Veau

     


    44 commentaires
  •  

    Cohabitation pacifique

     

    Cohabitation pacifique

     

    Cohabitation pacifique

     

    Cohabitation pacifique

    Les Taurillons sont parfaitement pacifiques.  

     

     


    39 commentaires
  • Terre d'Oiseaux - Gironde

    Ânesse

    Il était de coutume, il y a quelques années, de faire porter aux mauvais élèves un bonnet d'âne.

    Mais contrairement à ce que beaucoup pensent, le fait de faire porter ce bonnet ne signifiait pas que l'âne était un animal bête !
    C'était justement parce que l'âne était intelligent qu'on faisait porter un bonnet d'âne à un mauvais élève, pour qu'il puisse acquérir
    l'intelligence de l'animal !

    Dans la mythologie, on dit même qu'Apollon, déçu que Midas ait nommé Pan meilleur musicien, se vengea en lui faisant pousser
    des oreilles d'âne.

    Seul le coiffeur de Midas connaissait le secret, et ne pouvant le divulguer, creusa un trou dans la terre en répétant :
    ''Midas a des oreilles d'âne''.

    Les roseaux poussèrent ensuite, et répétèrent à tous vents : ''Midas a des oreilles d'âne ! ''.

    Les oreilles d'âne furent alors perçues comme une honte, et quand des années plus tard le fait de porter un bonnet d'âne
    était une punition, on considéra cela aussi comme une honte : celui qui portait le bonnet d'âne était un cancre ! 

     


    54 commentaires
  • Pays Basque - Pyrénées Atlantiques (64)

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

     


    62 commentaires
  • Aveyron (12) 

    vaches Gasconnes

     

    vaches Gasconnes

    Je ne sais pas vous, mais cette Vache me donne vraiment l'impression d'être en train de pleurer...
    Lui a t'on retiré son veau....?
    A t'elle conscience de ce qu'implique son état de Vache... à viande ?
    Un petit coup d'anthropomorphisme me dira t'on, mais après tout... les animaux ne sont pas dénués de sentiments et d'émotions.
      

     


    41 commentaires
  • Gard (30)

    On ne force pas à boire un âne qui n'a pas soif

    Désolée Pépère, je t'ai coupé les pattes ! Rooooooo

    On ne force pas à boire un âne qui n'a pas soif

    Non, il mange ;-) 

    On ne force pas à boire un âne qui n'a pas soif

     

    On ne force pas à boire un âne qui n'a pas soif

     

     


    50 commentaires
  • Gard (30)

    Un temps à ne pas laisser un Âne dehors...

     

     


    38 commentaires
  • Finistère (29)

    Auprès de mon arbre...

     

    Auprès de mon arbre...

     

     


    24 commentaires
  • Gard (30)

    Vache Aubrac

     

    Vache Aubrac

     Moi, je me démarque, une corne dans un sens, et l'autre dans l'autre !

     


    24 commentaires
  • Gard (30)

    Cro cro mignon !

    Veau Aubrac de quelques jours

     

    Veau Aubrac de quelques jours

     

    Veau Aubrac de quelques jours

     

    Veau Aubrac de quelques jours   Veau Aubrac de quelques jours

     

    Veau Aubrac de quelques jours

     

    Veau Aubrac de quelques jours

     

    Veau Aubrac de quelques jours

     

     


    52 commentaires
  • Finistère (29)

     

    Le mouton d'Ouessant est une race ovine, qui, comme son nom l'indique est originaire de l'île d'Ouessant dans le Finistère. Il a disparu de cette île durant le xxe siècle suite à l'arrivée de moutons continentaux qui se sont métissés aux animaux locaux. La race a pu être sauvée grâce à quelques animaux retrouvés dans des propriétés sur le continent, et n'est aujourd'hui plus menacée.

    Mouton d'Ouessant

    Le mouton d'Ouessant est un petit mouton peu productif et peu prolifique. Il est toutefois rustique, et il se montre intéressant comme animal d'agrément pour entretenir les parcs et jardins.

    Le Mouton d'Ouessant est une variété insulaire et archaïsante du Mouton des Landes de Bretagne (plus petite taille, cornes plus fortes, queue plus courte...). On ne connaît pas avec précision l'origine de la race. Toutefois, elle semble implantée depuis très longtemps dans sa région d'origine, des documents de 1750 indiquant la présence de moutons sur l'île d'Ouessant et les monts d'Arrée en Bretagne. Le cheptel continental disparaît progressivement au cours du xxe siècle à la suite de métissage avec d'autres races bretonnes. En 1911, l'Encyclopædia Britannica indique que l'île d'Ouessant est peuplée de petits moutons noirs. C'est également à cette époque que la race acquiert son nom définitif de mouton d'Ouessant.

    Mouton d'Ouessant

    Les importations de moutons blancs, dont la laine est mieux adaptée au marché (le marché de la laine s'est effondré à partir de 1850 avec l'importation des laines d'Australie), sur l'île au début du xxe siècle engendrent divers métissages qui font peu à peu disparaître la race d'origine. À partir de 1976, le sauvetage de la race est entrepris par un groupe d'éleveurs passionnés menés par Paul Abbé. Ils s'appuient sur des troupeaux aux caractéristiques proches de celui que l'on pouvait trouver sur l'île à l'origine. Ces animaux, conservés sur le continent comme animal d'agrément dans de grandes propriétés comme celle de la famille de Goulaine à Saint-Étienne-de-Corcoué en Loire-Atlantique, sont récupérés par des éleveurs qui forment le Groupement des éleveurs de mouton d'Ouessant (GEMO). Sous leur impulsion, les effectifs passent de 486 à plusieurs milliers entre 1977 et 2007. La race n'est actuellement plus menacée.

    Mouton d'Ouessant

    Le mouton d'Ouessant a le dos droit, la poitrine profonde et le bassin et le garrot larges. Ses membres sont fins, et se terminent par un onglon sombre. Sa laine est la plupart du temps noire, mais il existe aussi des individus bruns ou blancs, leur peau restant noire et leur couleur étant unie. La couleur est toujours unie. Ils sont acceptés par le standard de la race. La toison recouvre le front et une partie des joues. Elle est semi-fermée, avec des mèches de bonne taille. La laine est de finesse moyenne. La tête est fine et régulière et présente un chanfrein droit. Elle porte de petits oreilles fines et dressées. Les mâles ont des cornes torsadées qui s'enroulent autour des oreilles.

    Mouton d'Ouessant

    C'est la plus petite race ovine française, avec une taille au garrot de 0,40 à 0,46 m pour les femelles et 0,42 à 0,49 m pour les mâles, pour un poids de 11 à 16 kg pour les brebis et 13 à 20 kg pour les béliers.

     


    16 commentaires
  • Pays Basque - Pyrénées Atlantiques (64)

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse   Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

     


    23 commentaires
  • Pays Basque - Pyrénées Atlantiques (64)

    Fiche info ICI

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

    Manech tête rousse

     

     


    43 commentaires
  • Pyrénées Atlantiques (64)

    Fiche info ICI

    Vaches Gasconnes

     

    Vaches Gasconnes

     

    Vaches Gasconnes

     

    Vaches Gasconnes

     

     


    12 commentaires
  • Pour votre information, j'ai finalement choisi de désactiver le partenariat publicitaire pour faire don des gains à la plateforme EKLABLOG,
    et cette décision a été prise pour la raison suivante.

    Lors de mon engagement, voici ce qui était spécifié :
    Les publicités affichées sont en rapport avec la thématique de votre blog ou avec les habitudes du visiteur qui les voit.

    En réalité, dans la journée d'hier, un Monsieur muscles s'est affiché au dessus de mes photos, des test de Q.I., des pubs
     de régime minceur... et j'ai eu beau chercher, je n'y ai trouvé aucune relation avec la thématique de cet espace.
    Rien qui n'ai rapport avec la faune, la flore, l'écologie, la préservation de la planète...
    De plus elles ne sont pas en bas de pages, mais réellement intrusives à mon goût.

    Par conséquent, la proposition n'étant pas en accord avec ce que j'ai envie de présenter ici, je ne suis pas en mesure d'apporter
    mon soutien au travers de quelque chose qui ne me correspond pas du tout.

    Au moins, j'aurai essayé ! 

    ________________________

     

    Saint Martin de Londres - Hérault (34)

    Caussenardes des Garrigues

     

    Caussenardes des Garrigues

     

    Caussenardes des Garrigues

     

    Caussenardes des Garrigues   Caussenardes des Garrigues

     

    Caussenardes des Garrigues   Caussenardes des Garrigues

     

    Caussenardes des Garrigues

     

    Caussenardes des Garrigues

     

     

     


    48 commentaires