• Arachnida

    Pour forum

     

    Les arachnides sont une classe d'arthropodes chélicérés, terrestres ou aquatiques, souvent insectivores. C'est le groupe qui comprend, entre autres, les araignées, les scorpions et les acariens. Ils se distinguent au sein de l’embranchement des arthropodes par le fait qu'ils possèdent quatre paires de pattes, qu'ils n'ont ni ailes ni antennes, et que leurs yeux sont simples (ocelles) et non composés. La plupart des arachnides sont ovipares et les sexes sont généralement de morphologies distinctes (dimorphisme sexuel).

    Le nom de la classe tire son origine du mot grec arachné, qui signifie « araignée ».

    Le plus ancien arachnide fossile connu appartient à l'ordre des scorpions. Ce fossile a environ 500 millions d'années.

    Les premiers arthropodes à pinces du sous-ordre des chélicérés sont apparus il y a environ 540 millions d'années, pendant le Cambrien, au tout début de l'ère Paléozoïque. La plupart se sont adaptés à la vie terrestre. Puis, pendant le Silurien supérieur (il y a 440 millions d'années), apparaissent les premiers spécimens connus de scorpions et d'araignées fort semblables à ceux que nous pouvons trouver de nos jours.

    On a recensé environ 80 000 espèces d'arachnides, dont plus de 1500 espèces de scorpions et 50 000 espèces d'araignées, vivant dans tous les biotopes, des régions tropicales aux régions polaires. La plupart des arachnides sont cependant terrestres.

    L'organisation interne est surtout intéressante par les poumons, ou phyllotrachées, sortes de poches s'ouvrant à l'extérieur par les stigmates, et contenant une série de feuillets parallèles, à paroi mince, à travers lesquels se font les échanges gazeux.

    araignée

    4 paires de pattes locomotrices chez l'adulte (1).
    corps composé de deux parties : prosoma ou céphalothorax (tête et thorax combinés (2)), epistosoma ou abdomen (3). Chez les acariens et les opilions – également appelés « faucheux » –, ces deux parties sont fusionnées. Chez les scorpions, au contraire, l'abdomen est prolongé par un postabdomen ou metasoma, communément appelé «queue».
    pas d'antennes
    pas d'ailes
    yeux simples
    organes reproducteurs situés sur la face ventrale antérieure de l'abdomen.
    Le céphalothorax porte les 4 paires de pattes locomotrices, ainsi que les pédipalpes, ou pattes-mâchoires, situés à l'avant du prosoma. Ces pédipalpes jouent un rôle essentiellement tactile. Le prosoma porte également une paire de chélicères, prolongés par un crochet à venin. Le céphalothorax est fortement chitinisé chez les arachnides, procurant à l'animal une protection appréciable. Cependant, la rigidité de cette carapace contraint les membres de cette classe à des mues de croissance périodiques.

    L'abdomen est segmenté chez les scorpions, non segmenté chez les araignées et les acariens. Il ne l'est que faiblement chez les opilions. On estime que l'importance de la segmentation abdominale est un indice du degré d’évolution : les scorpions, à l'abdomen très segmenté, sont ainsi considérés comme l'ordre le plus primitif de cette classe ; les acariens, à l'abdomen peu ou apparemment pas segmenté, sont considérés comme l'ordre le plus évolué de la classe. Cette estimation s’appuie sur ces considérations morphogénétiques, mais aussi sur l’âge respectifdes fossiles découverts pour les différents arachnides.

    Chez certains ordres comme les solifuges, les pédipalpes sont très développés et ressemblent à des pattes. Il s'agit bien cependant d'organes différents : les pattes comprennent 7 articles, quand les pédipalpes n'en comprennent que 6. En outre, la base des pédipalpes est souvent pourvue de soies en forme de peigne sur la face intérieure, de manière à servir de filtre devant l'orifice buccal. Enfin, les pédipalpes ne jouent aucun rôle dans la locomotion.

    Le langage courant considère souvent que les araignées sont des insectes ; pour le zoologue, elles se distinguent de ceux-ci par le nombre des pattes : 8 chez les arachnides, 6 chez les insectes.

     

  •  

    Saltique sanguinolent ♀ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

     

    Saltique sanguinolent ♀ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

     

    Saltique sanguinolent ♀ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

     

    Saltique sanguinolent ♀ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

     

    Saltique sanguinolent ♀ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

     

    Saltique sanguinolent ♀ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

     

    Saltique sanguinolent ♀ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

     

    Saltique sanguinolent ♀ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

     

    Saltique sanguinolent ♀ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

     


    65 commentaires
  •  

    Saltique sanguinolent ♂ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

     

    Saltique sanguinolent ♂ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

     

    Saltique sanguinolent ♂ -  Philaeus chrysops (Poda, 1761)

     

    Pour le plaisir des yeux... parades nuptiales de Saltiques

     

     Étymologie

    Blague : La blague à tabac était faite autrefois d'une vessie de porc.
    la blague, dans le sens de farce, de plaisanterie, a un lien commun avec la blague à tabac : en ancien français, une vessie est un gros mensonge,
    probablement par analogie avec vesse : du vent...

     

     


    54 commentaires
  •  

    Synema globosum ♀ ( Thomise globuleuse, Thomise globuleux, Araignée-crabe ou Araignée Napoléon) - Thomisidae

     

     

    Synema globosum ♀ ( Thomise globuleuse, Thomise globuleux, Araignée-crabe ou Araignée Napoléon) - Thomisidae

     

     

    Synema globosum ♀ ( Thomise globuleuse, Thomise globuleux, Araignée-crabe ou Araignée Napoléon) - Thomisidae

     

     

    Synema globosum ♀ ( Thomise globuleuse, Thomise globuleux, Araignée-crabe ou Araignée Napoléon) - Thomisidae

     

    Étymologie

    Béquille : Le Larousse nous dit que ce mot est issu de "bec" et du latin anaticula, "petit canard".
    Bizarre, non ? Pas tant que ça, car, d'après le Dictionnaire de l'Académie française, on appelle "béquille", en termes de serrurerie, la poignée d'un bec-de-cane...
    Le Littré a trouvé autre chose : "On le tire de bacillus, "petit bâton" ; mais cette étymologie est inapplicable à un mot qui ne paraît pas ancien, et la vraie dérivation est celle de Diez,
    qui le tire de bec ; la béquille étant ainsi dite à cause de l'espèce de bec que représente la traverse."

     


    44 commentaires
  •  Les Thomises (araignées crabe) ont la particularité de se fondre dans leur environnement. Elles peuvent ainsi se présenter
    "habillées" de blanc, de rose, de jaune, de vert, de brun, parfois de différentes couleurs selon la fleur hôte qu'elle ont choisi d'occuper.

    Cette Thomise enflée est en train de déguster un Bibion précoce.

    Thomise enflée ♀ sur Asphodèle - Thomisus onustus

     En voilà une qui tente de sa cacher...

    pour déguster tranquillement une petite mouche qui a eu la mauvaise idée de passer par là.

    Thomise enflée ♀ sur Asphodèle - Thomisus onustus

     

     

    Thomisus onustus  - Thomise enflée

     

     

    Thomise enflée ♀ sur Asphodèle - Thomisus onustus

     

     

    Thomisus onustus  - Thomise enflée

     

     

    Thomise enflée ♀ sur Asphodèle - Thomisus onustus

     

     

    Thomise enflée ♀ sur Asphodèle - Thomisus onustus

     

     

    Thomise enflée ♀ sur Asphodèle - Thomisus onustus

     

     

    Thomisus onustus  - Thomise enflée

     

     

    Je m'absente pour une petite dizaine de jours.
    La porte vous reste ouverte.
    A bientôt et prenez soin de vous.

     

     


    80 commentaires
  • Synema globosum ♀ ( Thomise globuleuse, Thomise globuleux, Araignée-crabe ou Araignée Napoléon) - Thomisidae

     

     

    Synema globosum ( Thomise globuleuse, Thomise globuleux, Araignée-crabe ou Araignée Napoléon) - Thomisidae

     

     

    Synema globosum ( Thomise globuleuse, Thomise globuleux, Araignée-crabe ou Araignée Napoléon) - Thomisidae

     

     

    Raymond Depardon

    « Il faut aimer la solitude pour être photographe. »

     


    30 commentaires
  • Infos sur les araignées sauteuses ICI 

    Celle-là, elle m'a bien cassé les pieds (pour rester polie), et pas moyen de trouver sa carte d'identité.

    Elle n'est pas sur les bouquins, pas sur les sites spécialisés, et pourtant, elle présente des caractéristiques spécifiques
    avec les deux taches noires séparées d'une bande claire sur le céphalothorax et les marques brunes sur le thorax.
    Elle a été photographiée dans la garrigue du Languedoc-Roussillon en juillet 2016.

    Même Alain s'y est collé... et il a fini par trouver après deux jours de recherches ! ICI
    Merci pour ta persévérance ;-)

     

    Philaeus chrysops ♀ (Salticidae)

     

      

    Philaeus chrysops ♀ (Salticidae)

     

     

    Philaeus chrysops ♀ (Salticidae)

     

     

    Philaeus chrysops ♀ (Salticidae)

     

     

    Philaeus chrysops ♀ (Salticidae)

     

     

    Philaeus chrysops ♀ (Salticidae)

     

     

    Philaeus chrysops ♀ (Salticidae)

     

     

    Philaeus chrysops ♀ (Salticidae)

     

    Sénèque

    « La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie. »

     

     

     


    35 commentaires
  • Hérault (34)

    Araignée

     Habituellement ce sont les femelles qui fond leur nid dans un trou, mais ici, ce mâle a certainement
    voulu se mettre en affût pour attraper ses proies dans un trou inoccupé.

    Araignée   Araignée

     

    Araignée

     

    Araignée   Araignée

     

    Araignée

     

     


    39 commentaires
  • Hérault (34)

    Araignée Lynx du genre Oxyopes  (peut-être lineatus)

     

    Araignée Lynx du genre Oxyopes  (peut-être lineatus)

     

    Araignée Lynx du genre Oxyopes  (peut-être lineatus)   Araignée Lynx du genre Oxyopes  (peut-être lineatus)

     

    Araignée Lynx du genre Oxyopes  (peut-être lineatus)   Araignée Lynx du genre Oxyopes  (peut-être lineatus)

     

    Araignée Lynx du genre Oxyopes  (peut-être lineatus)

     

    Araignée Lynx du genre Oxyopes  (peut-être lineatus)

     

     


    45 commentaires
  • Hérault (34) - Octobre 2014

    Saltique ♂ Aelurillus v-insignitus    Saltique ♂ Aelurillus v-insignitus

     

    Saltique ♂ Aelurillus v-insignitus

     

     


    25 commentaires
  • Hérault (34)

    Araignée Lynx  du genre Oxyopes ♀

     

    Araignée Lynx  du genre Oxyopes ♀

     

    Araignée Lynx  du genre Oxyopes ♀

     

     


    21 commentaires
  • Hérault (34)

    Thomise bien à l'abri

     

    Thomise bien à l'abri

     

    Thomise bien à l'abri

     

     


    17 commentaires
  • Hérault (34)

    Tibellus oblongus - Thomisidae Philodrominae

     

    Tibellus oblongus - Thomisidae Philodrominae

     

     


    15 commentaires
  • Hérault (34)

    Thomisus onustus - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus - Thomise enflée   Thomisus onustus - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus - Thomise enflée   Thomisus onustus - Thomise enflée

    Quelques heures plus tard, je l'ai découvert près de sa mue et l'abdomen tout aplati.

    Thomisus onustus - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus - Thomise enflée

     


    14 commentaires
  • Hérault (34)

    LA FEMELLE

    Epeire fasciée (Argiope bruennichi)   Epeire fasciée (Argiope bruennichi)

     

    Epeire fasciée (Argiope bruennichi)

     

    Epeire fasciée (Argiope bruennichi)   Epeire fasciée (Argiope bruennichi)

      

    LE MALE

    Hérault (34) - Découvert en un autre lieu et un autre jour, seul sur la toile.

    Epeire fasciée, l'argiope frelon, l'épeire frelon, l'argiope fasciée ♂ - Argiope bruennichi

    Mais qu'est ce que tu fais ici toi là au milieu de la toile à la place de ta femelle ?
    M'enfin, tu n'as rien à faire ici si elle n'est pas là ? 

     


     
    La classification du vivant se base sur une série de divisions.
    Moyen mnémotechnique pour classer les animaux (valable pour tous les animaux)
     


    R E C O F G E R I
     (avec quelques exemples)

    R = Règne (animal ou végétal)
    E = Embranchement (animaux articulés -arthropodes- par exemple insectes, ou non articulés -annélidés- par exemple les vers, 
    mollusques, escargots)
    = Classe -> exemple de classes chez les arthropodes : arachnides, crustacés, myriapodes et insectes
    O = Ordre -> exemple d'ordres dans la classe des insectes : odonates, orthoptères, diptères, hyménoptères, coléoptères, etc.
    = Famille (se termine toujours pas "dae") -> pour les Odonates : lestidae, gomphidae, Aeshnidea, etc. 
    (La sous famille quand elle existe, se termine par "nae")
    = Genre -> Pour les Lestidae : le Leste, le Sympecma
    E = Espèce -> Pour le Leste : Leste viridis (espèce : vidiris) ou Leste virens (espèce : virens).
    = Race -> La race n'existe pas pour tous les animaux, on la trouve par exemple pour les chiens : Labrador, Bobtail, etc.
    Pour les chevaux : PRE, PSA, Appaloosa, Quarter Horse, etc.
    (Elle n'existe pas pour les humains contrairement à ce que d'aucun prétendent).
    I = Individu -> C'est le petit nom qu'on lui donne : son nom, son numéro d'identification, etc. (Nathalie, Lucie, Christian, Xavier... pour les humains ou Gampo pour mon chien wink2)

    A partir du moment ou on a déterminé qu'il s'agit d'un insecte (la Classe), on se servira alors pour poursuivre 
    l'identification de : Ordre -> Famille -> Genre -> Espèce.
    (Petite astuce pour éviter une erreur, et cela quelque soit l'animal pour lequel on tente une identification, c'est de s'assurer qu'il vit bien dans nos contrées
    et sur le lieu sur lequel nous l'avons rencontré). 

    Pour ce qui en est des araignées en particulier, voici une question/réponse à laquelle je
    souhaite apporter quelques précisions.

    "Les araignées possèdent-elles un dard ?"  

    Non, et pour aucune d'entre elles !
    Pas plus qu'une Mante religieuse ne mord ou qu'un Xylocope ne pique si on ne le serre pas dans la main.

    Dans la mesure ou l'organe reproducteur de celles-ci se situe au centre haut de l’abdomen (et non au bout de l’abdomen comme chez les insectes), il est par conséquent impossible d’y voir un dard.

    Si une araignée doit manifester une forme d'auto-défense à l'approche (comme nous le ferions nous-mêmes en cas de danger), 
    elle va d'abord tendre ses pattes avant pour nous prévenir que notre présence lui déplaît.
    Celle-ci (Individu surnommé Josette) commençait à chercher à me faire comprendre que je l'agaçait un peu !
    Pour autant elles ne sont pas agressives, et si nous subissons des morsures, c'est parce qu'elle ne s'est pas rendue compte
    d'avoir entrepris une escalade sur un humain (son premier prédateur).

    Epeire fasciée, l'argiope frelon, l'épeire frelon, l'argiope fasciée ♂ - Argiope bruennichi

    Eles ne piquent donc pas mais peuvent mordre avec les chélicères se situant à l'avant de la tête !

    Epeire fasciée, l'argiope frelon, l'épeire frelon, l'argiope fasciée ♂ - Argiope bruennichi
    Lien complet  ICI pour d'autres explications

    Pour leur classification et quelques explications : Les araignées se situent :

    Règne : Animal
    Embranchement : Arthropodes qui est divisé en différents sous-embranchements : les chélicériformes avec les Chélicérates ; les mandibulates (ou mandibulés) avec les Crustacés ; les Hexapodes (Insectes) : les Myriapodes, etc…

    Je vais développer avec les animaux pourvus de chélicères ce qui est le cas des araignées.
    La chélicère est l'appendice buccal caractéristique des chélicérates, super-classe comprenant les arachnides, les mérostomes et les pycnogonides. Elle prend la forme d'un crochet ou d'une pince, contrairement aux autres pourvus de mandibules (En entomologie, les mandibules définissent les pièces buccales chitineuses de certains arthropodes et en ornithologie, la mandibule peut également faire référence aux parties inférieures et supérieures du bec des oiseaux).

    Le sous-embranchement des Chélicérates se divise en plusieurs classes dont la Classe des Arachnides.

    Ensuite, la Classe des Arachnides comporte l’Ordre des Araignées mais également celui des Scorpions, des Pseudoscorpions, des Opilions et des Acariens (pour ne parler que des ordres présents sous nos latitudes). En effet, pour les pays tropicaux, il faut y ajouter l’Ordre des Amblypyges, celui des Uropyges, des Solifuges, des Schizomides, etc.

    Les seuls Arachnides à posséder un véritable dard (chez nous) sont les Scorpions.
    Les Uropyges (ci-dessous) possèdent quant à eux un long flagelle multi-articulé, que l'on ne peut confondre avec un dard.

    Source photo, cliquer sur l'image.

    Pour finir sur les dards, si l’on revoit la nomenclature et la morphologie des arthropodes, on apprend que le dard
    des Hyménoptères (abeilles, guêpes et bourdons) est en fait une transformation de l’organe de ponte de ces insectes.
    Il existe d’ailleurs des Fourmis (Hyménoptères également) possédant un dard (pour autant, la plupart de nos fourmis endémiques sont dépourvues d'aiguillon mais quelques espèces présentes sont capables de piquer. Là encore ce sont des espèces d'origine exotique). 
    Les fourmis mordent donc, et certaines diffusent par leur morsure de l'acide formique qui fait mal, c'est une réalité.

    Ceci qui nous rappelle donc également que chez les Hyménoptères, il n’y a que les femelles qui soient en mesure de piquer !

     

    Lien de la Hulotte ICI pour complément d'informations concernant les araignées.

      


    39 commentaires
  • Hérault (34)

    Elle se fait un repas d'une belle Mégachile

    Thomisus onustus - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus - Thomise enflée

     

     


    18 commentaires
  • Hérault (34)

    Les Thomises (araignées crabe) ont la particularité de se fondre dans leur environnement. Elles peuvent ainsi se présenter
    "habillées" de blanc, de rose, de jaune, de vert, de brun, parfois de différentes couleurs
    Celle-ci a, jaune,  choisi un Coréopsis pour habitat, elle se fond totalement dans la couleur de la fleur hôte.

    Thomisus onustus  - Thomise enflée   Thomisus onustus  - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus  - Thomise enflée

     

     


    27 commentaires
  • Hérault (34)

    Araignée Lynx - Oxyopes heterophthalmus

    Sur le cocon abritant sa progéniture.  

    Araignée Lynx - Oxyopes heterophthalmus

     

     


    15 commentaires
  • Hérault (34)

    Thomise globuleuse ♀ dite "Araignée Napoléon"

     

    Thomise globuleuse ♀ dite "Araignée Napoléon"

     

    Thomise globuleuse ♀ dite "Araignée Napoléon"

     

     


    12 commentaires
  • Hérault (34)

    Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée   Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée

     

     


    12 commentaires
  • Hérault (34)

    Epeire - Neoscona adianta ♀ - "L'Epeire adiante, L'Epeire fougère"

     

    Epeire - Neoscona adianta ♀ - "L'Epeire adiante, L'Epeire fougère"

     

    Epeire - Neoscona adianta ♀ - "L'Epeire adiante, L'Epeire fougère"

     

     


    19 commentaires
  • Hérault (34)

    Les araignées lynx du genre Oxyopes se reconnaissent facilement au fait qu'elles possèdent seulement six yeux disposées en hexagone. Il n'y a que trois espèces d'Oxyopes en Europe. Oxyopes lineatus est la seule qui ne possède pas de longs poils sur les pattes. Les araignées lynx sont proches des saltices et des lycoses. Elles se déplacent très rapidement sur la végétation et chassent aussi bien à courre qu'à l'affut. Elles sont capables de sauts. Dès la fin juillet, on peut trouver des femelles sur leurs cocons. Elles peuvent d'ailleurs s'y montrer très agressives, sinon téméraires.

    Araignée Lynx - Oxyopes heterophthalmus

     

    Araignée Lynx - Oxyopes heterophthalmus

     

    Araignée Lynx - Oxyopes heterophthalmus

     

    Araignée Lynx - Oxyopes heterophthalmus

     

    Araignée Lynx - Oxyopes heterophthalmus

     

     


    25 commentaires
  • Hérault (34)

    Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée   Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée   Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée

     

    Thomisus onustus ♀ - Thomise enflée

     

     

     

     


    44 commentaires
  • Montpellier - Hérault (34)

    Synema globosum est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Thomisidae.
    Elle est appelée Thomise globuleuse, Thomise globuleux, Araignée-crabe ou Araignée Napoléon en raison du dessin de son abdomen.

    Synema globosum

     Premiers essais avec le SIGMA 105mm F2.8 APO EX DG OS HSM sur Canon EOS 600D et comme toujours à main levée.
    Très mauvaises conditions : vent, ciel noir d'orage et donc pas de lumière.
    1600 iso (ce qui explique le bruit) - f/5 - vitesse entre 1/40° et 1/100° de secondes selon les clichés.
    C'est dire qu'il faisait très sombre !

    J'ai choisi cette ouverture qui donc forcément à diminué ma lumière, donc aussi la vitesse, dans la mesure
    ou je voulais m'assurer d'avoir de la netteté partout sur cet événement que je n'avais jamais eu la 
    chance d'observer avec une Thomise, et que je n'utilise jamais le flash pour différentes raisons exposées dans mon lien
    "Quelques points de vue".

    Synema globosum

    En premier plan... la femelle, et caché le mâle.
    Pour la femelle, l'abdomen à la verticale et l'enfoncement à l'arrière des yeux (céphalothorax) annoncent le prélude à la mue... 

    Synema globosum   Synema globosum

    Ici, c'est la mue qui a commencé, et on voit déjà les chélicères (crochets) s'extraire de la mue.

    Synema globosum   Synema globosum

    La progression de la mue se poursuit pendant que la mâle reste caché.
    Il ne veut pas voir ça, ça lui fiche la trouille !  

    Synema globosum

    Les chélicères sont extraits, et l'extraction des pattes commence à son tour.  

    Synema globosum   Synema globosum

    Elle continue de s'extraire progressivement...

    Synema globosum

    La mue est pratiquement totalement réalisée, il ne reste plus qu'à extraire l'extrémité de ses pattes.
    L'abdomen est totalement extrait aussi.
    Même les poils se retrouvent sur la mue.
     

    Synema globosum   Synema globosum

     La mue s'achève, elle termine par quelques acrobaties, tentant de s'en débarrasser.
    La mue reste accrochée à l'extrémité de l'abdomen.
    L'araignée est maintenue à son support grâce à la mue fixée sur la fleur.

    Synema globosum

    L'exuvie est encore accrochée, et elle se rétablit sur la fleur.

    Synema globosum

     La mue est totalement terminée.
    Le processus à pris environ 30 minutes.
    Pendant toute la période de mue, l'araignée est totalement vulnérable.

     


    47 commentaires
  • Montpellier - Hérault (34)

    Saltique ♂ (Salticidae) - Araignée sauteuse

     

    Saltique ♂ (Salticidae) - Araignée sauteuse

     

    Saltique ♂ (Salticidae) - Araignée sauteuse

     

    Saltique ♂ (Salticidae) - Araignée sauteuse

     

     


    20 commentaires
  • Lac du Salagou - Hérault (34)

    Thomise   Thomise

     

    Thomise

     

    Thomise

     

    Thomise   Thomise

     

    Thomise

     

     


    21 commentaires
  • Notre Dame de Londres - Hérault (34)

     

     

     


    12 commentaires
  • Montpellier - Hérault (34)

    Thomisus onustus ♀ sur fleurs de Succulentes.

     

    Thomisus onustus ♀ sur fleurs de Succulentes.

     

    Thomisus onustus ♀ sur fleurs de Succulentes.

     

     


    15 commentaires
  • Epeire Diadème ♀ emballant sa proie (Punaise)

     

    Epeire Diadème ♀ emballant sa proie (Punaise)

     

    Epeire Diadème ♀ emballant sa proie (Punaise)   Epeire Diadème ♀ emballant sa proie (Punaise)

     

    Epeire Diadème ♀ emballant sa proie (Punaise)

     

    Epeire Diadème ♀ emballant sa proie (Punaise)

     

    Epeire Diadème ♀ emballant sa proie (Punaise)

    Pris au 300mm 

     

     

     


    21 commentaires
  • Montpellier - Hérault (34)

    Un mâle qui doit chercher une femelle pour s'accoupler, les mâles allant sur les toiles juste pour la reproduction.

    Suspendue

     

     


    17 commentaires
  • Saint Martin de Londres - Hérault (34)

    Juillet 2013

    Clic sur les photos pour ouvrir en surimpression

    Lycose de Narbonne ♀ (Lycosa narbonensis)

     

    Lycose de Narbonne ♀ (Lycosa narbonensis)    Lycose de Narbonne ♀ (Lycosa narbonensis)

     

    Lycose de Narbonne ♀ (Lycosa narbonensis)

    Un Céphalothorax (araignée morte) non loin qui ressemble à un petit animal
    d'autant plus que quand je l'ai découvert, un autre animal caché en dessous le faisait bouger !

    Lycose de Narbonne ♀ (Lycosa narbonensis)

     

     


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique