• Cincle plongeur dans les flares

     

    Cincle plongeur - Cinclus cinclus - White-throated Dipper

    Gard (30)

    Fiche info ICI

    Cincle plongeur

     

    Cincle plongeur   Cincle plongeur

     

    Cincle plongeur

     

    Cincle plongeur   Cincle plongeur

     

    Cincle plongeur

     

    Cincle plongeur   Cincle plongeur

     

    Cincle plongeur

    Hier (donc dernières nouvelles), il en était fini de la préparation des nids.
    Les Cincles sont passés à l'étape du nourrissage. A présent, les deux parents se relaient à un rythme effréné
    pour apporter de la nourriture aux petits qui incontestablement sont nés.
    Pour la plupart en cet endroit, ils nichent entre les pierres sous les arches des vieux ponts.
    Chaque pont abrite son couple.
    Les observateurs pourront les voir entrer et sortir de minuscules trous à intervalles très réguliers.
    Les petits ne sont pas visibles ni accessibles, et c'est très bien comme ça, cela évitera a quiconque de venir les ennuyer.
    De plus, même dans la cas de nouvel épisode Cévenol, ils resteront bien à l'abri d'éventuelle montée des eaux.


    « Fleurs d'Aeonium haworthiiTaureaux espagnols »

  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Mars 2015 à 00:32

    Coucou Pascale,

    Comme a chaque série de cincles,c'est un vrai régal.Si les petits sont dans des trous,on ne verras pas le nourrissage alors ???

    Bisousss

    2
    Mardi 24 Mars 2015 à 06:03

    Bonjour Pascale. J'ai toujours plaisir à lire tes explications, en plus d'apprécier tes photos, parce que j'apprends, même si souvent je ne retiens que peu de choses, sans doute parce que je ne suis pas assez passionnée encore par la vie animalière. Mais adorant les animaux, j'aime les photographier à défaut d'apprendre un maximum sur leurs modes de vie.  Trop mignon ce cincle qui apporte de quoi construire le nid. Bonne journée.

    3
    Mardi 24 Mars 2015 à 06:32

    Coucou Pascale, 
    D'après ton commentaire, je vois que les petits sont nés et bien à l'abri des prédateurs et de l'humain en particulier, c'est une bonne chose.
    Très belle série où les flares donnent un bel effet .
    Bisousssss

    4
    Mardi 24 Mars 2015 à 07:16
    PascalXLD

    Tu l'as saisi en plein travail

     

    Bonne journée

    5
    Mardi 24 Mars 2015 à 07:57

    c'est beau avec ces flares qui scintillent .tu as trouvé un bel endroit pour observer ce cincle nicher et faire des allées et retours .

    6
    Mardi 24 Mars 2015 à 08:00

    c est pour le nid ou un cadeau pour sa belle ?? gros bisous

    7
    Mardi 24 Mars 2015 à 08:25

    Bonjour, une belle série j'aime beaucoup ils sont trop mimi... bisouss bonne journée Pascale

    8
    Mardi 24 Mars 2015 à 09:16

    Pour Chrisnature :

    Bon jour Chris,
    Et non, maintenant, on ne verra les petits que lorsqu'ils auront quitté le nid.
    Bisousss et bonne journée

    9
    Mardi 24 Mars 2015 à 09:19

    Bonjour Pascale

    Les bâtisseurs sont au travail

    J'admire le courage des oiseaux

    Cette série de photo est encore très belle ... je t'admire aussi yes

    10
    Mardi 24 Mars 2015 à 09:25

    Exceptionnel ! en pleine construction de son nid!

    bonne semaine, @ bientôt Haude

    11
    Mardi 24 Mars 2015 à 09:37

    Magnifiques tes photos!!!! j'aime beaucoup la PDC et le bokeh!!! Bisousssssss

    12
    Mardi 24 Mars 2015 à 09:40

    Quel beau moment tu as vécu ! bonjour Pascale, en ce début de saison on peut effectivement remarquer les chants mais aussi les allées et venues chez nos amis ailés, la nidification peut commencer...


    Gros bisous.

    13
    Mardi 24 Mars 2015 à 11:02
    Philippe Bullot

    J'aime ta démarche et ton respect, ce n'est pas aussi fréquent dans le monde des photographes.

    14
    Mardi 24 Mars 2015 à 11:43

    Bonjour Pascale

    J'aurais aimé prendre des photos comme ça pour moi c'est un plaisir, elles sont superbes et vivantes j'adore

    Je te souhaite une bonne journée, bisous

    15
    Mardi 24 Mars 2015 à 12:15

    Merci pour le partage, quel bonheur de suivre le feuilleton de leur vie, je n'en verrai certainement jamais, mais j'ai l'impression de les connaître, ils sont très attachants ces petits cincles plongeurs ...  Bises

    16
    Mardi 24 Mars 2015 à 13:35

    Pour Philippe Bullot :

    Bon jour Philippe,
    Malheureusement j'en ai bien conscience.
    Beaucoup de photographes sont malheureusement prêts à TOUT pour obtenir LE cliché, et cela me rend malade.
    Au final, ceux là ne sont pas plus respectueux que les chasseurs.
    Pour ma part, je préfère ne pas faire de photos que de déranger des oiseaux par exemple dans leur nidification.
    Je suis effarée de constater que bien souvent ce n'est pas le cas, au point de faire fuir les oiseaux et de mettre en danger l'éclosion des oeufs qui n'auront pas pu être couvés comme ils ont besoin de l'être.
    Tout comme moi, tu connais dans la région des endroits ou je pourrais sans souci aller en ce moment photographier Avocettes et Huîtriers pie sur les nids, mais je ne le ferais pas, car je sais que je vais les enquiquimerder.  Alors certes je n'aurais pas ce genre de clichés, mais je n'aime pas qu'on me casse les pieds et j'essaie d'en faire autant même si comme certains le disent "ce ne sont QUE des animaux".
    Et puis il est rassurant aussi de savoir que d'autres personnes fonctionnent aussi de cette manière, merci ;-)
    Bonne journée

    17
    Mardi 24 Mars 2015 à 13:51

    Bonjour, de la spontanéité dans ces photos , de beaux cadrages , c'est top comme souvent...Je suis surpris de ces naissances très tôt dans la saison...il est précoce  le cincle plongeur...Bisous Pascale.

    18
    Mardi 24 Mars 2015 à 14:45

    C'est vraiment extraordinaire de les observer (grâce à toi;) ) d'aussi près. Il y en a un qui disparait derrière sa mousse tant elle est épaisse:), trop beau! Je me posais justement la question à propos des crues mais tu y as répondu.

    19
    Mardi 24 Mars 2015 à 15:40

    Ils sont déjà en train de nourrir leurs petits ? C'est encore tôt, je trouve.
    Belles photos de ces oiseaux préparant leur nid, trop mignon !...

    20
    Mardi 24 Mars 2015 à 17:51

    ils sont toujours aussi attachants ces cincles..

    tres belle serie je dirais presque comme d'habitude , mais il faut la faire et bien  ce qui est ton cas , bravo.

    21
    Mardi 24 Mars 2015 à 18:14
    Mahina
    Magnifiques photos! Tu es loin quand tu les prends ainsi?
    22
    Mardi 24 Mars 2015 à 18:18

    Pour Mahina :

    Tout dépend ce que tu appelles loin...
    La distance va d'une rive à une autre selon les clichés, ils peuvent donc être à cinq ou six mètres quand ils sont au plus près, mais parfois beaucoup plus.
    Je peux être cachée comme parfaitement visible ce qui était le cas hier. Simplement j'étais assise et je ne bougeais pas.

    23
    Mardi 24 Mars 2015 à 19:28

    J'adore ces séances de nettoyage minutieux ! Super que les petits soient nés. Tu as de belles observations en vue !

    24
    Mardi 24 Mars 2015 à 19:59

    et bien çà aussi c'est " féerique " .......yes

    magnifique série

    25
    Mardi 24 Mars 2015 à 21:08

    C'est super de voir cela, ce petit oiseau préparer son nid, c'est formidable. Amitiés :)

     

    26
    Mercredi 25 Mars 2015 à 13:21

    Ils vont avoir du travail... mais en attendant, quelles belles photos !

    27
    Mercredi 25 Mars 2015 à 14:24
    richardunord

    Bonjour Pascale et merci pour ton passage... Je mettrai d'autres clichés sur le site ci-dessus... La Hague - Cotentin - Normandie où il n'y a pas d'araignées... Ce que j'admire chez le Cingle plongeur, c'est sa faculté d'ouvrir ses ailes sous l'eau, pour être plaqué au fond par le courant,  pour faciliter sa recherche de nourriture !

    Encore bravo pour tes clichés... ils sont superbes !

    28
    Mercredi 25 Mars 2015 à 14:36

    Pour richard du nord :

    Il ne se plaque pas au fond, il a la réelle capacité de voler sous l'eau et de s'y déplacer également grâce à ses griffes puissantes.
    Merci et bonne journée à toi. 

    29
    Mercredi 25 Mars 2015 à 18:11

    Ne sont-ils pas en avance ? Les petits seraient déjà nés, waouw. Ici les confections ne sont pas encore finis, enfin cela commence à être bien douillet, surtout chez les rougequeues ( le seul visible à l'œil nu) 

    Un nid avec autant de mousse, que cela doit être confortable. cette série est trop belle. La photo 7 est superbe. Très beau reportage, merci pour ça.

    Bisous

    30
    Mercredi 25 Mars 2015 à 18:34

    Pour Nath :

    C'est aussi ce que j'ai pensé, mais j'ai regardé sur oiseau.net, et non, cela semble être dans les temps pour les Cincles.
    Cela dit, les petits des Gallinules et Foulques sont nés aussi... et je ne me suis pas encore approchés des héronnières, mais ce ne doit plus être bien loin non plus. L'an dernier à cette époque, la première couvée des Aigrettes garzettes avait déjà vu le jour.
    Bisous et bonne soirée Nath. Merci

    31
    Jeudi 26 Mars 2015 à 02:33

    Belles photos de cet oiseau très vif. Hier j'en ai vu dans des gorges de l'Ain, ainsi qu'un Trichodrome. Mais je ne suis pas sûr que les jeunes soient déjà là dans notre région ; les nuits sont encore fraîches surtout dans ces zones qui voient peu le soleil.

    Bonne semaine Pascale.

    32
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 08:48

    Bonjour Pascale.  

    Des photos remarquables de cet oiseau qui passe pour être relativement insaisissable, sauf peut être justement au moment de la construction du nid.

     Bises.

    33
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 10:59

    Pour vidéolf :

    Bon jour,
    Quand tu trouves l'endroit ou un couple de Cincles plongeur nidifie, en tous cas dans ma région, je sais que je suis en mesure de le revoir tout au long de l'année. Ils restent souvent sédentaires à un périmètre, et je les suis depuis deux ans et demi quelque soit la saison.
    Tu peux voir sur ce lien ICI que même en dehors de la période de construction des nids, il est possible de l'observer régulièrement. 
    Bises et bonne journée

    34
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 12:44
    richardunord

    Tu écris : "Pour richard du nord : Il ne se plaque pas au fond..."

    Hum... tu mets en doute quelque chose que j'avais lue en 1971 dans un guide... Je l'ai donc recherché dans ma bibliothèque :-)))

    "L'idée que le Cingle pouvait défier les lois d'Archimède en marchant sur le fond des torrents fut longtemps tournée en ridicule par les savants. Et pourtant, il est capable de cette prouesse ! Sa technique, maintenant bien connue, consiste à atteindre le lit de la rivière en s'aidant de ses ailes et à se placer face au courant. Il baisse alors la tête tout en relevant sa queue, de façon à ce que la force qu'exerce l'eau sur son dos incliné le plaque au fond du torrent..."

    :-))

    35
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 13:05

    Pour Richard du Nord :

    Tout d'abord bonjour,
    C'est exactement ce que j'ai écris... enfin il me semblait bien pourtant ! 
    Je fais un copier/coller de ma phrase : "Il ne se plaque pas au fond, il a la réelle capacité de voler sous l'eau et de s'y déplacer également grâce à ses griffes puissantes".
    Ma phrase était donc plus complète que juste "Il ne se plaque pas au fond...", qui effectivement, si on fait abstraction de la seconde partie de ce que j'ai écris, est interprétable comme une mise en doute, mais... et il y a un mais, il y avait une suite !
    Donc, pour être plus compréhensible, peut-être aurais-je du écrire : "Il ne se contente pas de se plaquer sous l'eau, mais à également la réelle capacité de..." 

    En général quand je suis une espèce tout au long de l'année (et cela fait à présent deux ans et demi concernant cet oiseau car j'ai la chance qu'il soit sédentaire en tous cas dans ma région), je m'informe, je fais des recherches dans mes ouvrages spécifiques (et récents) et autres (y compris sur son biotope ce qui me permet de le retrouver en différents lieux et non de le voir juste une fois par hasard et/ou chance), je fais un certain nombres d'observations personnelles également.
    Et puis, j'évite de dire des choses quand je ne sais pas, c'est le meilleur moyen que j'ai trouvé pour ne pas trop raconter de sottises. 
    Donc à quel moment dans ma réponse ais-je dit le contraire de ce que tu re-confirmes et ais-je mis en doute tes propos ????????
    J'apportais simplement une précision complémentaire entre le fait de juste rester plaqué sous l'eau et celle de parvenir également à évoluer sous l'eau.
    J'adore l'entrée en matière avec le, dixit : "Hum... tu mets en doute quelque chose que j'avais lue en 1971 dans un guide..." ;-)  
    Au passage, bravo pour la mémoire de l'année d'une lecture après 44 ans ! 
    Pour ma part en 1971, je ne m'intéressais pas aux Cincles plongeurs et n'en connaissais même pas l'existence, mais l'année de ma découverte de ces oiseaux (grâce à un photographe animalier qui m'a emmenée les voir pour la première fois) ne m'en rend pas pour autant ignare les concernant, d'autant que je les observe très très fréquemment et durant de longues heures à chaque visite. Faute de quoi, je n'aurais pas pu réaliser autant de clichés sur ces oiseaux étonnants (j'en suis au 45° article sur cet espace et pas sur une seule fois en deux ans 1/2 - ce qui représente un certain nombre d'heures d'observations de terrain - plus un article publié sur le magazine "Toutes saisons" et un autre sur le magazine de la "Société de Protection de la Nature du Gard"), tout cela sans compter les photos que je n'ai jamais publiées ici.
    En remontant sur cet article qui date du 24 mars, tu as d'ailleurs du te rendre compte que je n'en étais pas à mon coup d'essai.
    Alors je ne me permets pas de mettre en doute tes connaissances (oh non, je n'ai pas cette arrogance), mais je crois pouvoir dire que j'en ai à présent quelques unes aussi, d'autant que je les ai moi-même observés dans leurs déplacements aquatiques.
    Bonne fin de journée ;-)

    Vidéo ICI qui montre bien qu'il ne se contente pas de se plaquer au sol pour se nourrir, mais qu'il évolue dans l'eau !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :