• Coleoptera

     Le Coléoptères font parti d'un ordre d'insectes beaucoup trop complexe pour les classer par famille.
    Aussi, j'ai délibérément choisi de les laisser dans la grande catégorie des "Coleoptera".

     

    Coleoptera

    Les coléoptères (Coleoptera) forment l'ordre d'insectes dont a été dénombré le plus d'espèces d'insectes dont les élytres protègent les ailes. Le mot «coléoptère» vient du grec κολεός «fourreau»1 et πτερόν « aile »2. Beaucoup d'espèces ou des groupes d'espèces ont des noms vernaculaires bien implantés, les scarabées, coccinelles, lucanes, chrysomèles, hannetons, charançons, carabes par exemple, sont des coléoptères. Ils vivent pratiquement dans tous les biotopes, excepté les milieux polaires et océaniques. Ils possèdent en général deux paires d'ailes. La première paire d'ailes, quelquefois très colorée, les élytres, forme la carapace de ces insectes et la deuxième paire, les ailes membraneuses, servent au vol.

    La discipline de l'entomologie s'occupant plus particulièrement des coléoptères est nommée coléoptérologie.

    Caractéristiques communes
    Les coléoptères sont caractérisés par :

    des ailes antérieures, les élytres, épaisses et cornées, couvrant le plus souvent la totalité de l'abdomen ;
    des ailes postérieures3, membraneuses et repliées au repos sous les élytres ;
    des pièces buccales broyeuses.
    35 % des espèces connues sont phytophages4.

    Un coléoptère, avant l'envol, les élytres sont soulevées et les ailes se déplient.

    Le terme coléoptère a été formé à partir du grec ancien κολεόπτερος : « dont les ailes sont recouvertes d'une sorte de fourreau, coléoptère », composé de κολεός, koleos « fourreau, étui » et de πτερόν, pteron, « aile »5. Il aurait été inventé par Aristote6 et a été repris par Carl von Linné pour regrouper les espèces parfois appelées « vrais coléoptères », contrairement à d'autres auteurs comme Giovanni Antonio Scopoli qui y incluait les blattes ou les orthoptères. Charles de Geer, dans son ouvrage de 1774, est le premier à n'appliquer le nom de Coleoptera qu'à des espèces considérées aujourd'hui comme des coléoptères.

    Ce groupe est aujourd'hui réparti en quatre sous-ordres :

    Adephaga Schellenberg, 1806
    Archostemata Kolbe, 1908
    Myxophaga Crowson, 1955
    Polyphaga Emery, 1886
    Parmi les coléoptères on trouve de nombreuses familles dont :

    Anobiidae : Stégobie des pharmacies, Vrillette boulangère, Vrillette du pain.
    Anthicidae
    Anthribidae : Bruche des grains de café, Fausse bruche du café.
    Brentidae
    Buprestidae
    Carabidae : Carabe doré, Carabe à reflet cuivré, Bembidion, Harpalus, Pterostichus
    Cerambycidae ou Longicornes : Capricorne, Lepture tachetée, Strangalia maculata
    Cetoniidae : Cétoine dorée,
    Chrysomelidae : Chrysomèle ou Mélasome du peuplier, Doryphore
    Cleridae : Nécrobie à col rouge, Nécrobie à pattes rouges.
    Coccinellidae : Coccinelles, Adalia, Chilocorus, Coccinella, Cryptolaemus, Propylea, Stethorus, Scymnus
    Cucujidae : Cucujide roux.
    Curculionidae : Calandre, Charançon du riz, Bostryche, Capucin des grains.
    Dermestidae : Anthrène des musées, Dermeste des grains, Dermeste du lard.
    Dytiscidae
    Elateridae
    Geotrupidae
    Histeridae : " Escarbots miroitants ", Hister, Saprinus
    Hydrophilidae : Hydrophilus
    Lampyridae : Lampyris
    Leiodidae
    Lucanidae : Lucane cerf-volant
    Meloidae : Mylabris quadripunctata
    Melolonthidae : généralement incluse dans la famille des Scarabaeidae : Hannetons
    Ptinidae : Ptine australien, Ptine bombé, Ptine doré, Ptine vêtu, Ptine voleur.
    Scarabaeidae : Scarabées
    Staphylinidae : Aleochara, Oligota, Staphylinus, Tachyporus
    Sylvanidae : Cucujide dentelé des grains, Cucujide des grains oléagineux, Silvain, Silvain des oléagineux.
    Tenebrionidae : Cadelle, Cornu, Petit ténébrion, Petit ver de la farine, Ténébrion brillant, Ténébrion meunier, Tribolium brun de la farine, Tribolium de la farine, Tribolion rouge de la farine.

    Histoire naturaliste
    L'ordre des coléoptères est l'ordre des animaux qui rassemble le plus grand nombre d'espèces (plus de 300 000). C'est pour cela, qu'à la question : Qu'est-ce que vos études de la nature vous ont révélé de la nature de Dieu ?, le chercheur britannique John Burdon Sanderson Haldane (1892-1964) répondit : le Créateur, s'il existe, a une passion démesurée pour les coléoptères ![réf. nécessaire]

    Coléoptères et effet-lisière
    La perméabilité écologique des lisières pour les coléoptères a de multiples implications, tant pour la recherche en matière de biodiversité que pour la gestion agricole, sylvicole ou du territoire.
    Une étude publiée en 20077 a porté (dans l'Ohio) sur ses déplacements à partir des lisières forestières vers l'intérieur des champs de maïs périphériques aux forêts, afin de voir dans quelle mesure la taille des fragments forestiers, la distance à la lisière et la matrice agricole affectaient ou non la dynamique des communautés de coléoptères. L'étude a porté sur l'abondance en coléoptères et leur diversité en espèce (diversité spécifique). Elle a montré que :

    l'abondance et la diversité en coléoptères, dans ce contexte, étaient toutes deux significativement plus élevées près de l'écotone Forêt-champs, en toutes saisons ;
    dans les fragments forestiers les plus vastes, les coléoptères circulaient plutôt de la lisière vers l'intérieur de la forêt, alors que dans les petits fragments, ils migrent plus volontiers de la lisière vers les champs. D'un certain point de vue, la lisière d'une vaste forêt serait donc (pour les coléoptères) en quelque sorte moins transparente ou plus « dure » (expression employée par les auteurs) au regard de la circulation des coléoptères7.
    Une représentation graphique des relations entre les points de captures/recaptures (Non-metric Multidimensional Scaling) a montré que les zones de bucheronnage et de forêt dense étaient les deux variables expliquant le mieux les variations dans la composition en espèce7.

    Pressions et menaces
    Les coléoptères, comme de nombreux autres invertébrés sont soumis à la pression croissante des pesticides (insecticides). Certaines espèces sont également menacées ou rares et recherchées par les collectionneurs.
    On a récemment montré que des espèces montrant de bonnes aptitudes à voler se refusent néanmoins à traverser des espaces très artificialisés (tels que les routes)8. Ainsi, indépendamment du risque d'écrasement, les infrastructures routières exposent ces espèces à un phénomène de fragmentation écologique de leur habitat (même quand les routes sont fermées ou peu fréquentées). Enfin le manque de bois-mort et sénescent dans les forêts cultivées est aussi une cause de régression ou disparition d'espèces qui peut être en partie limitée par une gestion durable des forêts exploitées améliorant artificiellement9, via la réintroduction de chronoxyles, bois sénescents, brûlés (feux contrôlés), etc. ou naturellement (par arrêt localement des coupes ou de l'exportation) l'offre en bois mort et en arbres sénescents.

  •  

     

    Mylabris varians

     

     

    Roland Barthes

    « Ce que la photographie reproduit à l'infini n'a lieu qu'une fois. »

     


    29 commentaires
  •  

    Lien info ICI

     

    Oryctes nasicornis ♂ (Rhinocéros major)

     

     

    Oryctes nasicornis ♂ (Rhinocéros major)

     

     

    Oryctes nasicornis ♂ (Rhinocéros major)

     

     

    Oryctes nasicornis ♂ (Rhinocéros major)

     

     On voit bien sur la photo ci-dessous que sa corne a été cassée, probablement lors d'une chute ou en combat contre un autre mâle.

    Oryctes nasicornis ♂ (Rhinocéros major)

     

     

    Oryctes nasicornis ♂ (Rhinocéros major)

     

     Christoph August Tiedge

    « Un chagrin partagé est un chagrin diminué de moitié »

     

     


    35 commentaires
  • Infos sur les Mordelles ICI
     

    Mordelle fasciée - Variimorda villosa

     

     

    Mordelle fasciée - Variimorda villosa

     

     Nelson Mandela


    "Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends"

     


    31 commentaires
  • Lien infos ICI

     

    Oedemera nobilis ♂

     

     

    Oedemera nobilis ♂

     

    Quand chacun se maîtrise par une discipline intérieure, il n’y a pas de criminalité malgré l’absence policière à l’extérieur.
    Cela montre bien l’importance de l’autodiscipline.

    Le XIVe Dalaï Lama - Au-delà des dogmes 

     


    32 commentaires
  •  

    Coléoptère Chrysomelidae Gonioctena olivacera

     

     

    Coléoptère Chrysomelidae Gonioctena olivacera

     

     Si c'est le bonheur que tu cherches,
    Supporte d'abord la souffrance.
    Sans avoir goûté aux larmes,
    Tu n'apprécierais pas le rire.

    CHENGAWA LODRÖ GYALTSEN (1402-1472)


    36 commentaires
  •  

    Nymphe de Coccinelle

     

     

    Nymphe de Coccinelle

     

     

    Nymphe de Coccinelle

     

     Tout d'abord, il faut bien comprendre que ce qu'on appelle réincarnation dans le bouddhisme n'a rien à voir avec la transmigration
    d'une "entité" quelconque, rien à voir avec la métempsycose. Tant que l'on raisonne en termes d'entités plutôt que de fonction,
    de continuité de l'expérience, le concept bouddhiste de renaissance ne peut pas être compris. Il est dit "qu'aucun fil ne passe
    au travers des perles du collier des renaissances." Il n'y a pas identité d'une "personne" au travers de renaissances successives,
    mais conditionnement d'un flot de conscience (à suivre...)

    Matthieu Ricard

     


    34 commentaires
  •  

    Charançon - Larinus jaceae

     

     

    Charançon - Larinus jaceae

     

     

    Charançon - Larinus jaceae

     

     

    S'il y a un remède,
    Pourquoi être mécontent ?
    Et s'il n'y en a pas,
    À quoi bon s'irriter ? [...]

    Bodhicaryavatara, La Marche vers l'Éveil

     

     


    43 commentaires
  •  

     Lepture fauve - Paracorymbia fulva

     

     

     Lepture fauve - Paracorymbia fulva

     

     

     Lepture fauve - Paracorymbia fulva

     

     


    35 commentaires
  •  

    Oedemera virescens ♀

     

     

    Oedemera virescens ♀

     

     

    Oedemera virescens ♀

     

    Quand nous sommes envahi par une impression de stagnation et de confusion, le mieux est encore de prendre du recul, de s’accorder
    le temps de réfléchir et de se remettre en mémoire l’objectif d’ensemble : qu’est-ce qui va véritablement apporter du bonheur ?
     Ensuite, nous reformulerons nos priorités sur cette base.

    Le XIVe Dalaï Lama - L’art du bonheur 

     


    38 commentaires
  • Hérault (34)

    Mylabre inconstant - Mylabris variabilis

     

    Mylabre inconstant - Mylabris variabilis

     

    Mylabre inconstant - Mylabris variabilis

     

     

     


    26 commentaires
  • Hérault (34)

    Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum

     

    Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum

     

    Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum   Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum

     

    Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum

     

    Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum

     

    Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum

     

     


    32 commentaires
  • Hérault (34)

     

    La Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata) est une espèce de coccinelle paléarctique, courante en Europe.
    Surnommée « bête à bon Dieu » depuis le Moyen Âge, elle est perçue comme un porte-bonheur et a souvent des surnoms à connotation religieuse :
    « poulette de la Madone » en Italie, « scarabée de Marie » ou « petit Veau du Seigneur » en Allemagne (Marienkaefer ou Himmelskuchlichen),
    « bestiole ou oiseau de la Vierge » en Grande Bretagne (ladybug ou ladybird).

    Coccinelle à sept points - Coccinella septempunctata

     

    Coccinelle à sept points - Coccinella septempunctata

     

    Coccinelle à sept points - Coccinella septempunctata   Coccinelle à sept points - Coccinella septempunctata

     

    Coccinelle à sept points - Coccinella septempunctata

     

    Coccinelle à sept points - Coccinella septempunctata

     

     


    43 commentaires
  • Hérault (34)

    Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum   Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum

     

    Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum

     

    Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum

     

     


    23 commentaires
  •  

    Hérault (34)

    Lupérus portugais - Exosoma lusitanicum

    Photo à 600mm

     


    12 commentaires
  •  

    Hérault (34)

    Cantharis livida, de son nom vernaculaire le téléphore livide, est une espèce d'insectes coléoptères de la famille des Cantharidae
    que l'on rencontre en Europe. Il mesure 1,3 à 1,5 cm de longueur.

     

     

     

     

     


    17 commentaires
  •  

    Cicindèle champêtre - Cicindela campestris

     

     

    Notre Dame de Londres - Hérault (34)

    Cicindèle champêtre - Cicindela campestris

     

    Cicindèle champêtre - Cicindela campestris

     

    Cicindèle champêtre - Cicindela campestris

     

     


    21 commentaires
  •  

    Hérault (34)

    Oedemera flavipes  ♀

     

    Oedemera flavipes  ♀

     

     


    24 commentaires
  •  

    Hérault (34)

    Charançon

     

     


    22 commentaires
  •  

    Hérault (34)

    Celui là m'a fait bien galérer pour trouver son petit nom.
    C'est une première rencontre pour ce qui me concerne. 

    Iberodorcadion molitor navasi -  CERAMBYCIDES ou "Longicornes

     Petite découverte dans les herbes bien mouillées.
    Trop pratique sur une main et de faire la map de l'autre !

    Iberodorcadion molitor navasi -  CERAMBYCIDES ou "Longicornes

    Balade sur le pantalon 

    Iberodorcadion molitor navasi -  CERAMBYCIDES ou "Longicornes

     A présent, on s'en va, un petit tour sur la chaussure

    Iberodorcadion molitor navasi -  CERAMBYCIDES ou "Longicornes

     Et retour dans ma nature.

     


    49 commentaires
  •  

    Hérault (34)

     

    Cétoine hérissée - Tropinota hirta

     

    Cétoine hérissée - Tropinota hirta

     

    Cétoine hérissée - Tropinota hirta

     

     


    24 commentaires
  • Hérault (34) - Septembre 2014

    Le Clyte bélier, (Clytus arietis), est un coléoptère longicorne de la famille des cérambycidés.
    On le trouve de mai à août, sur les fleurs, les haies, près des arbres, sur les bois coupés.
    La larve vit deux ans dans le bois mort, d'abord sous l'écorce, puis elle fore une galerie dans laquelle elle réalise
    la nymphose et hiverne.
    Ce Clyte présente un étonnant mimétisme, (de type batésien) par ses couleurs et son comportement qui évoquent la guêpe
    commune surtout lorsqu'il marche rapidement au soleil en agitant les antennes.

    Clyte bélier - Clytus arietis

     

    Clyte bélier - Clytus arietis

     

    Clyte bélier - Clytus arietis

     

     


    9 commentaires
  • Hérault (34)

    Chlorophorus varius, le chlorophore soufré

     

    Chlorophorus varius, le chlorophore soufré

     

    Chlorophorus varius, le chlorophore soufré

     

    Chlorophorus varius, le chlorophore soufré

     

     


    37 commentaires
  • Finistère (29)

    Je n'avais pas pris l'objectif macro... dont photo faites avec grand-angle + bonnette

    Crache-sang, Timarque ou Chrysomèle noire (Timarcha tenebricosa

     Le Crache-sang, Timarque ou Chrysomèle noire (Timarcha tenebricosa) est un insecte coléoptère de la famille des chrysomélidés d'Europe.

    Il présente la particularité, en cas de dérangement, de faire le mort puis d'émettre par la bouche mais aussi par les articulations, un liquide rouge-orangé qui aurait un très mauvais goût pour les prédateurs. Ce liquide est de l'hémolymphe. Ce phénomène de saignée réflexe » existe chez d'autres insectes aptères.

    Crache-sang, Timarque ou Chrysomèle noire (Timarcha tenebricosa

     

    Crache-sang, Timarque ou Chrysomèle noire (Timarcha tenebricosa

     

     

     


    13 commentaires
  • Hérault (34)

    Coccinelle envahie d'acariens !

    J'ai été attirée par cette toute petite boule rouge qui bougeait sur une feuille.
    Je n'ai pu voir que dans mon APN qu'il s'agissait d'une Coccinelle "clafie" d'acariens et incapable de s'envoler.
    Beaucoup de mal à faire la MAP, elle était minuscule, n'arrêtait pas de bouger pour se débarrasser
    de ces envahisseurs et je tenais la feuille d'une main et l'APN de l'autre. 

    Coccinelle envahie d'acariens !

     

     


    27 commentaires
  • Hérault (34)

    Cétoine noire - Netocia morio

     

    Cétoine noire - Netocia morio

     

    Cétoine noire - Netocia morio   Cétoine noire - Netocia morio

     

    Cétoine noire - Netocia morio

     

     


    12 commentaires
  • Hérault (34)

    Copris sp.

     

    Copris sp.

     

     


    19 commentaires
  • Hérault (34)

    Mylabre à quatre points (Mylabris quadripunctata)

     

    Mylabre à quatre points (Mylabris quadripunctata)

     

     


    5 commentaires
  • Hérault (34)

     Lepture cordigère ou Lepture porte-cœur - Stictoleptura cordigera

     

     Lepture cordigère ou Lepture porte-cœur - Stictoleptura cordigera

     

     Lepture cordigère ou Lepture porte-cœur - Stictoleptura cordigera    Lepture cordigère ou Lepture porte-cœur - Stictoleptura cordigera

     

     Lepture cordigère ou Lepture porte-cœur - Stictoleptura cordigera

     

     Lepture cordigère ou Lepture porte-cœur - Stictoleptura cordigera

     

     


    17 commentaires
  • Hérault (34)

    Cétoine grise (Oxythyrea funesta) - Cétoine noire à points blancs, "drap mortuaire", cétoine funeste

     

    Cétoine grise (Oxythyrea funesta) - Cétoine noire à points blancs, "drap mortuaire", cétoine funeste

     

     


    10 commentaires