• Crocodilia

     

     

     

     

     

    Les crocodiliens (Crocodilia ou Crocodylia) forment un ordre de reptiles aquatiques ovipares et carnivores qui vivent dans les zones tropicales et subtropicales de la planète. Ils sont apparus sous leur forme actuelle depuis au moins 167,7 millions d'années1, c'est-à-dire la fin du Jurassique. Les conceptions modernes situent l'origine des crocodiliens parmi un sous-groupe d'archosauriens terrestres du Trias ancien, il y a environ 240 Ma. De ce fait, ils sont considérés aujourd'hui comme les plus proches parents des oiseaux, lesquels descendent des dinosaures, autres archosauriens. Ces animaux possèdent certaines caractéristiques, tant au niveau du système de circulation sanguine qu'au niveau digestif, qui ont beaucoup surpris les premiers zoologistes à les examiner du fait de leur sophistication.

    Leur peau est épaisse et recouverte d'écailles qui ne se chevauchent pas. Ils ont des dents coniques et une morsure puissante. Comme les oiseaux, ils ont un cœur à quatre chambres et un système unidirectionnel du flux d'air autour des poumons, mais comme d'autres reptiles, sont ectothermes. Carnivores, ils sont des prédateurs très économes en énergie. Ces animaux sont bien connus du public en raison de la crainte qu'ils inspirent, certains spécimens vivants pouvant atteindre jusqu'à 7 mètres de long et presque une tonne.

    Il regroupe tous les crocodiliens actuels en deux ou trois familles. Les Crocodylidae (crocodiles et faux-gavials), les Alligatoridae (alligators et caïmans) et pour certaines classifications les Gavialidae (gavials). La systématique de ce groupe est très discutée depuis les années 2000.

    Les crocodiliens se répartissent dans les zones humides des zones tropicales, et pour le crocodile marin le long des côtes du sud-est asiatique et d'Australasie, ce qui représente plus de 90 pays dans le Monde. Les Alligatoridae sont principalement néo-tropicaux à l'exception de l'Alligator de Chine. La seule espèce de Gavialidae vit dans le sous-continent indien. Les Crocodylidae disposent de l'aire de répartition la plus importante. Des fossiles ont été par contre découverts dans toutes les parties du globe, les climats ayant fortement changé depuis le début du Crétacé.

    Les crocodiliens sont poïkilothermes, ils s'exposent par conséquent au soleil pour accélérer leur métabolisme et ils plongent pour le ralentir. Il s'exposent donc souvent au soleil après un repas et le matin. Ils chassent surtout en début de nuit. Les espèces les plus septentrionales comme les Alligators chinois ou américains hivernent en plongeant2, et les plus méridionales peuvent passer le plus fort de la saison sèche dans des terriers.

    Leur distribution dépend principalement de la température moyenne du mois le plus froid, elle doit être de plus de 5,5 °C pour que ces espèces puissent vivre. Le climat actuel de la planète impose une région à la température annuelle moyenne de plus de 14,2 °C pour répondre à cette condition. La survie des jeunes dépend aussi de la durée des périodes de chaleurs au cours de l'année. La présence ou non des fossiles de crocodiliens permet donc d'estimer les limites de ces températures à une époque donnée hors zones intérieurs désertiques et montagnes du moins.

    Les Crocodiles du Nil ne s'alimente plus si le température est inférieure à 15.6° et ils ne sont plus capables de nager si la température est inférieure à 7.4°.