• Instants de sérénité

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La biche et le cerf, comment vivent-ils ? Où les observer ?
    La biche et le cerf sont des représentants de la grande faune que l’on peut rencontrer dans les forêts de feuillus et les prairies. Leur observation en période de rut
    exige beaucoup de discrétion mais également de prudence. Le cerf et la biche, à certaines périodes de l’année, n’hésitent pas à charger l’homme un peu trop audacieux
    et peut s'en suivre de graves accidents. 

    Le cerf, un grand ruminant
    Le cerf (Cervus) est un mammifère qui appartient à la famille des Cervidae (Cervidés) et au sous-ordre des ruminants. La femelle est la biche et le petit
    du cerf et de la biche se voit attribuer des noms différents en fonction de son âge, à savoir :

    - Faon de la naissance à 6 mois,
    - Hère jusqu’à 1 an,
    - Daguet dès l’apparition de ses premiers bois.

    Le cerf porte sur sa tête des organes osseux appelés les bois ou trophées. Leurs ramifications sont des andouillers. Chaque année, juste après la saison du rut,
    a lieu la mue, période pendant laquelle les bois tombent (bois morts). Ils sont ensuite remplacés par des refaits ou nouveaux bois. Ils ne doivent pas être assimilés
    à des cornes dont ils sont bien différents. Ces organes sont protégés, innervés et vascularisés grâce à un tissu tégumentaire que l’on nomme le velours, qui recouvre
    les bois jeunes au printemps, lors de leur repousse. Puis, quand les bois ont atteint leur taille définitive, le velours sèche et tombe.

    Ce grand ruminant herbivore recherche les forêts dont la superficie est au minimum de 2 000 à 3 000 hectares. L’alimentation est constituée à 80 % d’herbe
    que le cerf et la biche trouvent dans les prairies. Ils complètent leurs menus de feuilles, de fleurs, de glands et de fruits ou encore par de la bruyère, selon la région dans
    laquelle ils vivent et en fonction de la saison. Quoiqu’il en soit, les besoins alimentaires de ces cervidés sont moitié moins importants durant l’hiver que le reste de l’année.

    Le brame, une période épuisante pour le cerf
    C’est dès la mi-septembre et jusqu’à la mi-octobre que l’on peut entendre le brame du cerf. Il dure pendant toute la période des amours durant laquelle les cerfs
    partent à la conquête des biches. En plus d’attirer les femelles, ce cri pourrait avoir un impact physiologique sur l’ovulation des biches, selon des chercheurs anglais.

    Les plus vieux mâles veillent à la fois sur les jeunes cerfs et sur les biches, empêchant ces dernières d’intégrer une autre harde. Ils doivent également s’accoupler 

    avec toutes les femelles du groupe prêtes à être fécondées et se battre avec les cerfs sans harde.

    Durant le brame, les mâles se nourrissent peu, occupés jour et nuit à s’accoupler et à se battre avec d’autres cerfs. Epuisés, amaigris, les vieux cerfs n’ont plus la
    même énergie en fin de rut, ce qui profite largement aux jeunes cerfs jusqu’alors un peu tenus à l’écart des biches, et qui vont donc pouvoir en profiter. Une fois le
    rut achevé, les cerfs exténués s’éloignent des femelles et passent la plupart de leur temps à dormir et à se nourrir pour retrouver leurs forces et affronter l’hiver.

    Chez la biche, la gestation dure huit mois. Au printemps, elle s’écarte de la harde pour rejoindre la zone de mise-bas très abritée, entourée d’épais fourrés.
    C’est là qu’elle donne généralement naissance à un unique petit. Les cas de naissances de faons jumeaux sont relativement rares. C’est seulement après quelques
    semaines que la biche et son faon rejoignent la harde au sein de laquelle les faons nés au printemps passent beaucoup de temps à jouer ensemble. La biche allaite le faon
    pendant au moins 5 mois, parfois jusqu’à l’hiver. Pour défendre ses petits, cette mère protectrice n’hésite pas à charger l’intrus ou à l’attirer loin de sa progéniture.

    Où observer le cerf et la biche ?
    En Europe (à l’exception des pays scandinaves), on peut surtout observer le cerf Elaphe (Cervus elaphus) et plus occasionnellement le cerf Sika
    (Cervus nippon) qui, lui, est originaire d’Asie.

    En France, le cerf Elaphe connaît une augmentation spectaculaire du nombre de ses représentants depuis ces quarante dernières années passant de
    10 000 à 60 000. Par voie de conséquence, les zones de colonisation ont doublé. Plus étonnant encore, alors plutôt enclin à vivre hors des régions
    montagneuses, le cerf occupe aujourd’hui une surface montagneuse 8 fois plus importante qu’en 1990.

    On peut apercevoir en France des hardes d’une trentaine de cerfs et de biches, voire composées d’une centaine de femelles pour quelques mâles. Des hardes peuvent 
    même être constituées de plusieurs centaines de cervidés, comme c’est le cas en Ecosse.

    Aujourd’hui, on peut donc observer le cerf et la biche un peu partout en France, avec toutefois des zones plus marquées par leur présence, à savoir dans sept régions
    sur les 13 de métropole : Bourgogne, Alsace, Pays de la Loire, Centre-Val de Loire, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d'Azur.

    Pour trouver les cervidés et pouvoir les observer, il est nécessaire de repérer leurs traces. On commence donc par chercher des empreintes, des crottes, des bois morts,
    des lambeaux d’écorces arrachés. En effet, les cerfs frottent leur front contre les arbres afin de marquer leur territoire. Ils possèdent une glande pré-orbitale qui exhale
    une odeur musquée très forte.

    Pour observer les cerfs sans risque, il est préférable d’être accompagné par un guide très expérimenté surtout les premières fois. C’est aussi plus instructif car ce
    passionné pourra répondre à toutes les questions que se posent les observateurs néophytes et conter d’innombrables anecdotes enrichissantes.  Il faut éviter de
    perturber ces animaux. C’est pourquoi il est conseillé de porter des vêtements de camouflage ou en tous cas sombres, de respecter le sens du vent pour ne pas
    être repéré car les cervidés ont un odorat très développé et d'être silencieux pour ne surtout pas les déranger.

     

    « C'est l'heure de la toilette...La galère du Chardonneret... »

  • Commentaires

    1
    Elaine Hancock
    Mercredi 4 Mars à 02:37

    Such a gorgeous animal in a very serene setting. He is majestic. 

    Have a great day Pascale

    2
    Mercredi 4 Mars à 03:35

    Jolies photos de ce roi des forêts. Bonne journée Pascale.

    3
    Mercredi 4 Mars à 05:51
    CathyRose

    Sérénité oui, c'est vraiment le mot, le temps semble s'être figé pour quelques instants ...
    Merci Pascale pour ces magnifiques photos, elles auront été mon petit moment bonheur du jour !
    Belle journée, bisous !
    Cathy

    4
    Mercredi 4 Mars à 06:05

    oh, un super article, les photos sont sublimes et toutes les informations sont très intéressantes, merci à toi. bises.celine

    5
    escapade40
    Mercredi 4 Mars à 06:15

    Bonjour Pascale , oui ton article est super interessant car il nous fait connaitre ce cerf !! . Mon beau frère habite dans le Nord de l ' écosse alors je lui demanderai si il en a rencontré . Bonne semaine , bisous , escapade

    6
    Mercredi 4 Mars à 06:33
    Passtelle

    Bonjour Pascale,
    Qu'elles sont belles ces rencontres que tu fais, que cet animal est fier, et comme tu retranscris bien son attitude et ton plaisir de le photographier... 
    J'aime particulièrement celles où il te regarde, mais il est tout aussi magnifique de profil. 

    7
    Mercredi 4 Mars à 07:19

    Coucou Pascale, 
    Ce cerf fait partie d'une des plus belles rencontres de ton séjour chez moi. 
    C'est toujours un immense bonheur de les croiser et celui-ci est majestueux.
    J'aperçois quelques poils hérissés sur son dos et les traces d'une ancienne cicatrice sur le flanc gauche, peut-être les suites d'une bagarre avec un autre cerf, c'est difficile de bien voir.
    Magnifiques photos de ce cerf traversant cette prairie, j'adore.
    Grossss bisoussssss et bonne journée

     

      • Jeudi 5 Mars à 10:28

        Coucou Martine,
        Toutes les rencontres sont belles, et sincèrement quand j'y réfléchis, je ne saurai dire celles qui m'ont donné les plus fortes émotions.
        Cela dit, sur mon séjour, oui, c'était une très belle journée et ils nous ont gâtées malgré le temps bien couvert (le brouillard du matin était bien sympa aussi finalement) et l'état de nos vêtements et chaussures ! hihihi
        Bon, je te laisse observer de nouveau pour ton singulier ;-)
        BigBisoussss et bonne journée




      • Jeudi 5 Mars à 12:31

        Coucou Pascale, 
        Le singulier est en fait au pluriel puisqu'ils sont deux cerfs sur ces photos ;-)
        Il n'y avait qu'à regarder les bois pour s'en rendre compte ! 
        C'est vrai que le brouillard du matin était fort tout autant que la gadoue collée à nos chaussures et nos pantalons ;-)
        Grossssss bisousssss et bonne journée

    8
    Mercredi 4 Mars à 07:40
    missfujii

    Merci pour ces beaux instants  de sérénités, et pour ces explications forts interessantes sur le cerfs et la biche

    9
    Mercredi 4 Mars à 07:45

    bonjour Pascale

    deux beaux cerfs dans leur attitude majestueuse et dans une prairie , quel bonheur . l'approche n'a pas du être facile , ils sont farouches à l'état sauvage .

    merci pour ton commentaire très intéressant 

    bonne journée

      • Jeudi 5 Mars à 10:22

        Coucou Ghislaine,
        Avec le temps, et comme pour pas mal d'espèces finalement, on finit par connaître certains lieux propices aux rencontres, et finalement, quelque soit l'animal, je crois qu'ils sentent les intentions de ceux qui tentent de les approcher. Il suffit d'observer nos animaux de compagnie, ils vont directement vers certaines personnes et en fuient d'autres...
        Belle journée à toi et merci

    10
    Mercredi 4 Mars à 07:51

    Tes photos sont très belles et ta documentation fort intéressante.

    Bonne journée Pascale

    11
    Mercredi 4 Mars à 08:00

    Des photos superbes et des explications très intéressantes. C'est agréable de penser qu'une espèce progresse au lieu de

    s'éteindre! 

    Très belle journée, bises

     

    12
    Mercredi 4 Mars à 08:05

    Et toujours sur le qui vive et le nez au vent. Sa fierté est palpable, c'est lui le roi. Tes prises de vue ont un rendu peu commun.

    13
    Mercredi 4 Mars à 08:07

    What a magnificent creature, Pascale.  OMG!

    14
    Mercredi 4 Mars à 08:11

    Je ne sais pas s'il est si serein que ça mais au contraire aux aguets du moindre bruit...je crois même qu'il t'a repéré .

    Il est en tout cas majestueux. Compliments pour cette série

      • Jeudi 5 Mars à 10:31

        Je pense qu'il y a toujours une part de craintes et ils ont bien raison. Les Hommes 'ont pas tous des intentions bienveillantes à leurs égards.
        En tous cas, depuis que je les observe, j'ai remarqué que les femelles sont moins inquiètes que les mâles ou alors elles sentent mieux si il y a danger ou pas...
        Merci pour les photos.
        Bonne journée Jean-Claude

    15
    Mercredi 4 Mars à 08:20

    Il est magnifique et en effet il n'a pas l'air inquiet du tout ! Chaque fois que nous en avons vu en Haute-Loire c'est un pur hasard mais un instant empli de magie. Nous voyons plus souvent des biches qui s'approchent en groupe des champs, en bordure des hameaux, en particulier les jours de brouillard...Merci pour toutes ces précisions. C'est bien qu'il y ait des guides mais il ne faut pas non plus que trop de balades soient organisées pour les vacanciers car alors on dérange vraiment les animaux...enfin ce n'est que mon avis et ça vaut pour tous les animaux car ce genre de balade est de plus en plus souvent proposé en toutes saisons à présent dans nos régions. Bises et une belle journée 

      • Jeudi 5 Mars à 10:41

        Coucou Manou,
        Je vois que tu as bien observé leur comportement, c'est exactement ça. Les femelles sont plus audacieuses, voir plus curieuses, elles s'approchent, et parfois en grands groupes, et oui, surtout quand le brouillard est présent, ce qui était le cas. D'autres photos suivront car nous avons été extrêmement gâtés.
        En général, les guides se débrouillent pour qu'il ne soit pas possible d'y retourner seul, s'ils sont sérieux en tous cas.
        Cela dit, je partage ton point de vue, il ne faut pas que ce genre de chose deviennent des sorties touristiques. Pour ma part, je suis très souvent sollicitée par mails pour mes spots et j'ai pris le parti de ne plus les donner depuis longtemps. Je n'y emmène moi-même que certaines personnes avec qui je suis à 200% en confiance.
        Merci pour les photos.
        Bises et bonne journée


    16
    Mercredi 4 Mars à 08:41

     Merci pour ce magnifique moment à contempler ce beau mal et toutes tes explications .

    Pas trop présente j'ai encore les petits....Douce journée Pascale bise.

    17
    Mercredi 4 Mars à 08:54

    Bonjour Pascale. Merci pour ces informations très intéressantes et tes merveilleuses photos. J'ai déjà vu des biches dans les forêts voisines, mais pas de cerfs. Bonne journée et bisous

    18
    Mercredi 4 Mars à 09:10

    Magnifique série ..   cet animal est vraiment très élegant 

    Merci pour toutes les explications ..

    Bises Pascale

    19
    Mercredi 4 Mars à 09:25

    merci pour ces explications... je n'en ai encore jamais vu, un jour peut être. magnifiques les photos, on a vraiment l'impression d'être à côté de lui!!! gros bisous Pascale. cathy

      • Jeudi 5 Mars à 10:42

        La longue focale aide beaucoup ;-)
        Merci à toi.
        Bises Cathy

    20
    Mercredi 4 Mars à 09:40

    coucou Pascale

    quelle magnifique série...ce cerf est superbe, il est altier dans ses postures, il peut se le permettre car il possède une magnifique ramure....il doit être de sang royal  !!!!!!

    bonne journée, bises, maurice

    21
    Mercredi 4 Mars à 09:54

    merci Pascale de partager ce moment magique que je ne connaîtrais peut être jamais !  j'aime beaucoup ta série !! et photos ! gros bisous  A+  belle journée

    22
    Mercredi 4 Mars à 10:15

    Coucou Pascale,
    Merci pour toutes ces explications.
    La nuit dernière, j'ai entendu le cri d'un cerf, c'est toujours impressionnant.
    Ta série est superbe, j'ai une légère préférence pour la 4 où l'on voit sa majestueuse prestance.
    Bonne journée, bises

    23
    Mercredi 4 Mars à 10:24

    Bonjour Pascale,

    Magnifiques photos, une atmosphère divine.

    Merci également pour toutes tes explications. Le temps que tu consacres à ton blog est énorme. Je sais tout le travail que cela peut demander.

    Une très belle journée à toi et aux tiens

      • Jeudi 5 Mars à 10:49

        Coucou Elisa,
        J'étais pourtant un peu dégoûtée car pluie et brouillard assez épais au départ et je ne pensais pas que finalement la journée soit si propice à un superbe moment en compagnie des Élaphes. Bon, vêtements et chaussures bien pourries mais ça c'est pas grave, ça se lave ;-)
        Je lui consacre de moins en moins de temps pour être sincère.
        Merci pour les photos et bonne journée Egalement.

    24
    Mercredi 4 Mars à 10:25

    Il est magnifique ce cerf avec sa superbe ramure, les photos sont très belles comme toujours chez toi! J'aime beaucoup son regard sur la dernière photo! Très belle journée Pascale! 

    25
    Mercredi 4 Mars à 10:38
    daniel

    Majestueux !! Merci pour ton commentaire fort intéressant

    26
    Michelbio
    Mercredi 4 Mars à 10:49

    Bonjour Pascale, magnifique série,

    la très légère brume arrière fait ressortir l'Animal d'une façon fantastique,

    on dirait des tableaux de peintre,

    c'est trop trop beau bravo.

    Gros bisous et encore félicitations pour les photos et pour le texte qui les accompagne.

      • Jeudi 5 Mars à 10:54

        Coucou,
        Bravo pour ton observation, car en effet, il y avait encore un peu de brouillard. Au départ, c'était de la purée de pois avec la bruine et je pensais que pour la photo, cela allait être d'emblée un ratage total même si nous avions la chance de notre côté avec les Cerfs. Et en plus, j'avais oublié mon imper à APN  erf
        Que nenni ! cela a été une super journée.
        J'ai un peu joué avec les niveaux avant de publier pour atténuer un peu cette brume sur cette série. 
        Merci pour les photos.
        Gros bisous et bonne journée à toi.

    27
    Mercredi 4 Mars à 10:56

    Bonjour Pascale

    Je n'ai encore jamais eu l'occasion d'en voir en liberté, le plus souvent c'est des biches que je vois quand je suis en sortie VTT, alors je profite de tes superbes photos.

    Bises d'Hervé

      • Jeudi 5 Mars à 10:55

        Coucou Hervé,
        Les biches sont plus nombreuses, cela multiplie les chances de rencontres ;-)
        Merci à toi et bonne journée

    28
    Mercredi 4 Mars à 11:17

    Il est vraiment magnifique ce cerf !! de magnifiques prises ! Bravo à toi ! Bisoussssss

    29
    Mercredi 4 Mars à 11:31

    Quel bonheur pour toi Pascale de les voir en vrai, mon rêve. Jamais vu qu'en Zoo. Que la nature animalière est belle,

    merci pour ce merveilleux shoot pour le plaisir de mes mirettes et tes explications topissimes .

    Bonne journée et bises amicales de Christiane

    30
    Mercredi 4 Mars à 11:45

    Coucou Pascale. Quand même, tu aurais pu remettre les poils comme il faut sur la bête après l'avoir caressée. :-) Il a une petite houpe sur la croupe. J'apprends plein de choses en te lisant, notamment le nom de "daguet" que je n'avais jamais entendu jusqu'à présent. J'irai me coucher moins ignare ce soir. J'ai souri en lisant que les cerfs, en fin de période du brâme, se reposent. Les petits rigolos, draguer et s'accoupler demande de l'énergie. Merci en tous les cas pour le magnifique exemplaire que tu nous montres aujourd'hui. Il est superbe. Bises alpines et bon mercredi.

    31
    Mercredi 4 Mars à 11:58

    Bonjour Pascale

    Superbes photos de ce magnifique cerf,j'aurai bien aimer être à ta place,ce sont des moments inoubliables . bonne journée 

    32
    Mercredi 4 Mars à 12:21

    A stunning series of this deer, fine sharpness.

    33
    L'Espigaou
    Mercredi 4 Mars à 13:20

    Quelles belles photos, sur la 5ème il a l'allure d'une danseuse avec sa patte pointée comme s'il allait faire les pointes.

    Il y a quelques années en redescendant du Mont Gerbier des Joncs, nous étions en voiture sur une petite route entre 2 pans de montagne et à la sortie d'un virage une biche était en train de traverser et elle s'est arrêtée net sur le pan descendant elle ne bougeait plu, on ne comprenait pas pourquoi et on osait pas continuer notre route de peur qu'au dernier moment elle retraverse et qu'on aurait pu la blesser, puis on a vu sur le premier pan (celui d'où elle venait) un faon qui n'avait pas eu le temps de traverser et bien sur sa mère l'attendait.

    on a attendu très longtemps pour qu'il se décide à traverser mais notre patience a été récompensée nous l'avons vu traverser, un peu hésitant, de très près.

    Je n'ai jamais autant regretté de n'avoir pas pris mon appareil photo.

    C'est un moment exceptionnel que je n'oublierai jamais.

    Passe une belle journée.
    Je t'embrasse.
    Maryse

      • Jeudi 5 Mars à 11:02

        Coucou Maryse,
        Merci pour les photos, c'est gentil.
        Ce que tu me racontes, ce sont des moments que je vois aussi quand je chemine sur les routes du Mont-Aigoual, mais console toi, avec le pare-brise, les photos ne rendent rien du tout et en général dans ce genre de situation, il est préférable de ne pas chercher à sortir de la voiture pour leur éviter de paniquer. 
        Quand je vois des Blaireaux ou des Chats forestiers traverser les petites routes quand je suis en voiture, je t'assures que je rage aussi. Mais malgré tout, c'est un très beau cadeau de les voir ;-)
        Bisous et bonne journée à toi

    34
    Mercredi 4 Mars à 13:20

    Bonjour Pascale mais que merveilleuse élégance j'aime ces merveilleuses photos que du bonheur pour les yeux merci bonne journée bisou Claudine Daniel

    35
    Mercredi 4 Mars à 13:38

    A great series of beautiful photos of these deer! The male with its stately antlers evokes power and status here. The images where he is peering through your lens is top notch!

    36
    Mercredi 4 Mars à 15:41

    Magnifique et émouvante approche de ce fier animal ! Bonne soirée !

    37
    Mercredi 4 Mars à 16:26

    Bonjour Pascale

    une serie et une approche bien réussie, les 4 dernieres dégagent une sensation de force et puissance..

    bravo, ils sont impressionnants..

    bises

    à bientot

    bonne fin de journée

    38
    Mercredi 4 Mars à 16:43
    Philippe Bullot

    Quelle majesté ! Tes photos sont très belles.

    Bonne soirée Pascale.

    39
    Mercredi 4 Mars à 16:47

    Such a majestic looking animal.  regal looking poses.  Friendship

    40
    Mercredi 4 Mars à 16:48

    Des instants de sérénité magnifiques 

    Bisous Pascale

    41
    Mercredi 4 Mars à 17:00

    BONJOUR

    Je ne sais pas comment tu fais pour toujours nous faire des superbes photos

    j'ai l’impression  que je  me répète a chaque fois

     celle ci c'est que du bonheur  a voir

    bonne journée bises

    42
    Mercredi 4 Mars à 17:51
    Septsup

    quelle majesté et quel port de tête... il est superbe avec son petit piaf sur le dos... gros bisous

    43
    Mercredi 4 Mars à 17:52
    Framboise à Pornic

    Quelle bête majestueuse  ! 

    un article bien complet pour les nulles  (sourires) 
    je vais mettre de côté 

    Merci , bonne fin de journée 

    44
    Mo
    Mercredi 4 Mars à 19:53
    Mo

    Bonsoir Pascal,

    Ce sont de beaux animaux sauvages à l'attitude altière!

    Gros bisous,

    Mo

    45
    Mercredi 4 Mars à 20:20

    Bonsoir,

    Ton article est très intéressant  et montre qu'être à même d'observer cerfs et biches se mérite - et c'est heureux .

    Tes photos inspirent le respect ...La dernière m'intrigue : ce cerf marque-t-il simplement une petite pose tranquille et rêveuse ou est-il décidément intrigué par quelque chose ?

    Je te souhaite une bonne fin de journée !

      • Jeudi 5 Mars à 11:14

        Coucou Sophie,
        Quand j'ai vu mon état au retour, je me suis aussi dit que cela se mérite ;-) Crottée quasi de la tête aux pieds.
        Les mammifères ont souvent une ouïe très très fine, et je pense que le bruit du miroir d'un reflex doit s'entendre même si nous sommes loin. Les photos figent aussi le mouvement, et les attitudes peuvent donner certaines sensations que l'on ne peut saisir en temps réel.
        Merci pour les photos, et bonne journée à toi

    46
    Martine
    Jeudi 5 Mars à 07:48

    Bonjour Pascale,

    Sans  ordi depuis bientôt deux semaines. C'est frustrant. Mon vieil ordi n'a pas pu digérer la nouvelle version devenue incontournable. J'espère pouvoir le retrouver bientôt. Mais je crois qu'il va falloir songer sérieusement à renouveler le matériel.

    Quelle beauté majestueuse que ce cerf. J'avais oublié le mot here. Pour le reste, je savais grâce à tous les forestiers de mon entourage.

    Bonne fin de semaine Pascale ( ici beaucoup de vent et d’eau)

    Bisous

      • Jeudi 5 Mars à 11:16

        Coucou Martine,
        Ah, si tu n'avais pas W10 à l'origine, oui, en effet, la nouvelle version peut avoir posé quelques soucis car elle était très lourde.
        Bisous et bonne journée à toi

    47
    Jeudi 5 Mars à 10:47
    Denise

    Bonjour Pascale, ce cerf a fier allure. Il est de toute beauté et je te remercie pour toutes les explications. Que c'est intéressant. Ta journée fut bien récompensée. Gros bisous ♥

    48
    Jeudi 5 Mars à 11:14

    bonjour

    tu as bien choisi le titre, le calme avant la période de rut !! mais bon ils ont encore du temps. C'est agréable de lire que leur nombre est en augmentation c'est plutôt rare pour les animaux !!!

    bisous

    49
    nays
    Jeudi 5 Mars à 11:51

    hello Pascale

    que du bonheur  si beau a voir...et dire que... grrrr

    bisous et aux loulous ♥

      • Jeudi 5 Mars à 11:59

        Coucou Nays,
        Merci pour les photos et pour tes visites.
        Oh quand je suis sur le terrain, je préfère ne pas y penser, sinon, je passerais mon temps à pleurer ;-(
        Bisous et grosses caresses à ton Tom

    50
    Jeudi 5 Mars à 14:47
    Maguy

    Coucou Pascale , j'adore tes photos avec cet arrière-plan quelque peu brumeux . Comme ils sont majestueux , ils ont fière allure , on les sent en quelque peu méfiants ce qui se comprends tout à fait vu le sort qui leur est réservé bien souvent mad , n'ayant jamais eu la chance d'en voir en pleine nature je me suis délecté avec tes photos cool

    Bises et belle journée à toi ici à nouveau tempête et pluie  

    51
    Jeudi 5 Mars à 15:41

    Coucou pascale,

    C'est vrai qu'il y a une forme de sérénité dans ta série. Ils ont tout à fait l'attitude paisible et majestueuse du papa de Bambi hi hi. Quelle grâce. 

    Crois-tu que l'Abruti fera le lien vital et surtout bénéfique entre les loups et les cervidés ou autres mammifères un jour ? Si il y a quelque chose que les américains ont fait de bien sur cette planète (au siècle dernier) c'est bien la réintroduction des loups. À copier les plus grosses conneries on pourrait essayer de temps en temps de copier les meilleures choses. C'est plus facile de tuer et surtout plus jouissif. 

    Gros bisous et bon après-midi. 

      • Jeudi 5 Mars à 18:25

        Coucou Nath,
        Je ne saurai te répondre, en tous cas pour la France, je ne suis pas très optimiste. J'en arrive à me demander si nous n'avons pas la palme de la connerie et si nous n'en tirons pas une certaine fierté. C'est étrange, à certains "jeux", je préfère vraiment arriver la dernière...
        Les américaine et canadiens on bien compris et depuis assez longtemps pour être en mesure d'en donner les bienfaits depuis un sacré moment.
        Gros bisous et belle fin de journée

    52
    Jeudi 5 Mars à 17:35

    Merci Pascale pour ces photos magnifiques ! Ces animaux sont d'une grande beauté. Comme toi, j'essaie de ne pas penser que ... 

    53
    Jeudi 5 Mars à 22:06

    Bonsoir Pascale ,

    Magnifiques photos l'animal est vraiment mis en valeur avec cette profondeur de champ et ton article très très intéressant merci pour tout cela .

    Bonne soirée

     

    54
    klec-images
    Jeudi 5 Mars à 22:09

    Bonsoir Pacale

    le récit est aussi magnifique que les photos.

    je ne suis pas très présente de ce moment, un p'tit crabe est entré dans ma peau; j'espère pouvoir reprendre après une petite intervention.

    bonne soirée

    bises 

    55
    Vendredi 6 Mars à 08:22

    Bonjour Pascale
    Le cerf (et la biche sont des animaux que j'aimerais avoir le bonheur de rencontrer, fortuitement .
    Il y a bien des années, lorsque j'avais encore ma jument et que je me promenais dans le bois  nous avions rencontré quelques jeunes. Je sentais ma jument qui avait VU quelque chose et étant à cheval ils n'ont pas senti mon odeur. Je ne remercierai jamais assez Milady de me les avoir montré
    Une autre fois et toujours avec elle, mais deux ou trois ans avant. Nous étions deux ne promenade et avons croisé une mère avec ses deux petits. Un très court moment mais cela a été un grand plaisir également

      • Vendredi 6 Mars à 08:45

        Bon jour Yoshy,
        Ce sont des expériences que j'ai pu vivre assez fréquemment également avec Cerfs, Sangliers, Chevreuils... quand je randonnais à Cheval et seule sur le massif de l'Aigoual (une seule fois à deux cavaliers avec Laurent). Ces rencontres se produisaient toujours en forêts. En revanche à pieds, jamais plus je ne les ai croisé en forêt. Ils nous entendent de bien trop loin et notre démarche n'a rien à voir avec celle d'un congénère, d'un Cheval, d'un Sanglier... alors, il faut chercher les prairies ou ils viennent se nourrir. Ou que ce soit et quelque en soit la manière, ce sont toujours des moments intenses en émotions.

    56
    Vendredi 6 Mars à 09:07

    Bonjour Pascale

    Je pose et toi tu fais la pose (semble-t-il te dire)... J'ai raconté dans un billet de mon Blog que me baladant dans le vallon de l'Orgère au-dessus de Modane, j'avais été suivi par un grand cerf accompagné de ses trois biches. Ils sont passés tout près de moi pour disparaître un peu plus loin derrière une croupe herbeuse. Pas effarouchés du tout mais c'était dans le Parc de la Vanoise et sans doute la présence humaine ne les perturbe plus dans ce coin.

    Bises savoyardes

      • Vendredi 6 Mars à 10:14

        Coucou Christian,
        Je ne suis absolument pas surprise de ce que tu racontes, et je suis convaincue depuis bien longtemps que les animaux perçoivent ce que nous éprouvons pour eux, tout comme nos énergies et donc aussi nos intentions à leur égard. Je crois aussi que dans nos gestes, notre manière de nous tenir, ils sont capables de déceler le danger ou pas.
        C'est une chose que j'ai constaté avec les chevaux (d'autant que j'ai beaucoup travaillé avec des chevaux ayant subi des maltraitances), chiens, chats... et depuis que je fais de la photo animalière avec la faune sauvage.
        Les animaux sont capables de ressentir des choses que l'Homme à perdu depuis bien longtemps.
        Bises et bonne journée à toi

    57
    Vendredi 6 Mars à 11:05

    Bonjour Pascale

    C'est une chance d'avoir pu être au plus près de ces magnifiques et majestueux animaux et je suis émue de la chance que j'ai d'avoir pu, grâce à tes photos, excellentes et très réalistes, partager ces instants magiques. 

    Merci aussi pour tout ce que tu expliques sur leur vie et leur reproduction, cela m'a beaucoup intéressée.

    Bisous

    Am

    58
    Vendredi 6 Mars à 11:48

    Bonjour Pascale,  je n'ai jamais eu l'occasion d'en voir  sauf des chevreuils il y en a dans les bois de Vaison  ! Il y a quelques années j'habitais en pied de colline et lorsque j'ai ouvert mes volets vers 6h du matin "2 chevreuils dans la cour" ils ont été autant surpris que moi je pense ! une image de pur bonheur !  bonne journée  bises Cathline

      • Vendredi 6 Mars à 12:02

        Coucou Cathline,
        J'avais aussi cette chance quand j'habitais les Cévennes, avec également des Renards, Blaireaux, Sangliers... c'était magique ;-)
        J'espère pouvoir retrouver ces moments en quittant la ville prochainement...
        Bises et bonne journée

    59
    Samedi 7 Mars à 09:04
    Olivier P

    Superbe série...J'aime beaucoup ! bien joué !

    60
    Samedi 7 Mars à 11:59

    Bonjour Pascale,  

    Majestueux animal, de la prestance rehaussée par la qualité de tes photos. Merci pour la présentation en tête de reportage, de ces animaux magnifiques.

    Bises

    61
    Samedi 7 Mars à 13:49

    Bon, si j'ai bien compris, j'ai peu de chance de le découvrir à Paris. smile

    En attendant d'aller éventuellement le rencontrer dans les régions que tu cites, je vais me contenter de le suivre dans cette publication.

    62
    Dimanche 8 Mars à 19:03
    Durgalola

    un très bel animal. Merci pour tes magnifiques photos. J'ai vu quatre biches le long de l'autoroute, mangeant la nouvelle herbe. Bises 

    63
    Mercredi 11 Mars à 16:10

    Bonjour Pascale !  Fier et magnifique animal, et non moins magnifiques photos ! ... Il m'est arrivé de voir des biches et cerfs dans ma forêt préférée, mais toujours très furtivement, normal qu'ils se méfient, des chasses à courre sont régulièrement organisées mad Bisous



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :