• Myriapoda

     

     

     

     

     

    Myriapoda - Myriapodes

    Ils comprennent les animaux qui sont composés d'une tête suivie de nombreux anneaux semblables, portant chacun une ou deux paires de pattes.
    En France on rencontre par exemple les scolopendres, scutigères ou lithobies.
    Les myriapodes sont des mandibulates qui peuvent posséder un grand nombre de segments postcéphaliques portant chacun une paire de pattes.
    Chez les diplopodes les segments sont regroupés 2 à 2 formant des anneaux portant 2 paires de pattes.

    La tête comporte une paire d'antennes, des lèvres supérieures, 4 paires de mandibules, et deux paires de mâchoires.
    Les anneaux qui suivent la tête portent chacun soit une, soit deux paires de pattes, sans que le total dépasse ordinairement une centaine.
    Dans le corps des myriapodes, tout est allongé et suit la périodicité des anneaux : le tube digestif est rectiligne, le cœur est formé de nombreuses chambres en série linéaire, le système nerveux est en corde à nœuds, etc.
    L'appareil respiratoire se compose de trachées analogues à celles des insectes, et parfaitement métamérialisées.
    Les seuls organes sensoriels sont des poils tactiles, et des yeux simples ou ocelles.
    Ils subissent de légères métamorphoses de la sortie de l'œuf à l'âge adulte.

    Les myriapodes sont tous des animaux terrestres.
    On peut cependant les trouver grimpant aux arbres soit pour se faire chauffer au soleil pour élever leur température, soit pour se nourrir du feuillage. Les myriapodes sont répartis sur toute la terre. Les pays tropicaux abritent les plus grandes formes.
    Toutes ces espèces vivent cachées pendant le jour, et sortent la nuit.

    Il y a quatre classes de myriapodes :
    Chilopoda - scutigères, scolopendres, lithobies
    Diplopoda - iules, gloméris, Narceus (Narceus americanus, Narceus annularis)
    Pauropoda
    Symphyla - symphyles

    Les myriapodes forment un clade à la monophylie encore discutée. Les 4 classes qui le composent pourraient ne pas être apparentées.
    On les divise classiquement en deux suivant qu'ils possèdent deux paires de pattes par anneaux (chilognathes ou diplopodes) ou une seule (chilopodes). C'est à ces derniers que se rapportent les espèces venimeuses, dont le régime est carnassier.
    Les myriapodes ont longtemps été considérés comme proches des insectes partageant avec eux la présence d'appendices uniramés et de tubes de Malpighi. Les analyses de l'ARN ribosomique 18S ne confirment pas cette proximité.


  • Glomeris, forme un genre de myriapodes diplopodes de la famille des gloméridés.
    Ils peuvent se rouler en boule et vivent dans des endroits humides tels que la litière de sols forestiers ou sous
    les écorces des troncs d'arbres dépérissants ou morts.
    Gard (30)

    Glomeris annulata Brandt, 1833

     

    Glomeris annulata Brandt, 1833

     

    Glomeris annulata Brandt, 1833

     

     


    43 commentaires
  • Saint Martin de Londres - Hérault

    Fiche info ICI

    Iule unicolore - Pachyiulus unicolor

     

    Iule unicolore - Pachyiulus unicolor


    27 commentaires
  • Saint Martin de Londres - Hérault

    La Scolopendre annelée atteint 120mm de longueur. Son activité est nocturne. Elle creuse des galeries
    sous les pierres. Les multiples entrées de son terrier donnent accès aux régions profondes plus humides.
    Sa morsure est relativement douloureuse, comparable à celle d'une piqûre d'abeille.
    On la trouve dans toute la région méditerranéenne : au nord jusqu'en Autriche orientale et à Avignon.
    Il existe dans la région orientale et en Afrique du Nord quatre autres espèces proches, difficiles à distinguer.

    Scolopendre annelé

     

     


    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique