• Obtenir des photos avec bokeh noir (ou sombre)

     

    Beaucoup de personnes se posent la question de savoir comment il est possible d'obtenir des photos dans la nature avec des bokehs (fonds) noirs.

    Il existe différentes méthodes :

    - Le post-traitement bien évidemment si la photo s'y prête.

    - la feuille de papier Canson noire ou le réflecteur noir dans l'arrière plan (avec les fleurs ou des sujets inanimés qui ne risquent pas de s'envoler par exemple).

    Et... la plus utilisée, celle qui donne tous les coups gagnants :

    - un flash puissant (avec un retour de lumière stromboscopique si votre boîtier vous le permet mais ce n'est pas indispensable) : explications ICI
    Concernant cette technique, j'explique mon point de vue sur l'utilisation du flash en photo animalière ICI.

    Dernière "méthode" : en direct à la prise de vue, sans flash et... à la condition que le sujet soit placé au bon endroit : il faut donc jouer
    avec la lumière (de préférence dans votre dos et donc avec le soleil éclairant directement votre sujet ou avoir un gros contraste entre
    le sujet et l'arrière plan), jouer avec la profondeur de champ (qu'elle soit de teintes sombres également et relativement éloignée du
    sujet), choisir une grande ouverture, jouer avec la sous-exposition et la balance des blancs du boîtier... comme c'était le cas pour les
    quelques photos ci-dessous. 

     

    Photos avec fonds noir sans post-traitement

     

     

    Obtenir des photos avec bokehs noirs (ou sombres)

     

     

    Photos avec fonds noir sans post-traitement

     

     

    Photos avec fonds noir sans post-traitement

     

     

    Obtenir des photos avec bokeh noir (ou sombre)

     

     

    Obtenir des photos avec bokeh noir (ou sombre)

     

     

    Obtenir des photos avec bokeh noir (ou sombre)

     

     

    Obtenir des photos avec bokehs noirs (ou sombres)

     

    Pour ces photos, il n'y a donc eu ni recette magique, ni petit secret ! Il à juste fallu des circonstances appropriées.
    En fait tout dépend à la base de l'environnement dans lequel se trouve le sujet, de la lumière du moment, d'autant
    qu'à cette distance (600mm pour chacune de ces photos), le flash n'aurait eu aucun impact sur le bokeh.

    Si vous voyez des photos systématiquement ou presque sur fonds noirs, ayez en tête que le photographe à flashé le sujet.

    S'il s'agit de la flore, pas de problème car il n'y aura aucun impact négatif sur la plante ou fleur photographiée.
    S'il s'agit d'un animal en revanche... là, je cherche le respect de la nature, car sincèrement, un coup de flash dans les yeux
    (composés d'un insecte) ou de quelque animal que ce soit, j'envisage vraiment que cela doit faire un drôle d'effet du genre éclair
    en pleine face qui  laisse "assommé" et aveuglé pendant un certain temps, le rendant de surcroît vulnérable aux prédateurs.
    Envoyez donc un coup de flash sur un bébé qui dort, même les yeux fermés, il va sursauter.

    Où es-tu donc passée empathie ? Mais là encore et pour beaucoup... ce ne sont QUE des animaux et gros avantage, ils
    ne diront rien même s'ils en souffrent ! Quant à l'éthique, oubliée elle aussi, si toutefois elle a existé un jour ;-(

    J'avoue que j'ai du mal à saisir le cheminement de ces photographes qui ne respectent pas ce qu'ils sont sensés aimer,
    ce qui pourtant devrait couler de source puisqu'ils les photographient.

    Et... parce-que, se prétendre photographe, photographe nature ou photographe animalier ne garanti pas non plus qu'il s'agisse
    de personnes aimant et protégeant la nature. Certains de ces photographes peuvent user de stratégies affligeantes pour
    réaliser leurs clichés,  ce qui est à mon avis un non sens : je dis que j'aime mais je dérange et/ou je fais souffrir. 

    Voir... "Les photographes de la honte"  ICI