• Patous dans les Hautes Pyrénées

    Encore une journée sans lumière, et de fortes montées en Iso 

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

     

     

    Patous dans les Hautes Pyrénées

      

    Extrait de "Le jour des Fourmis" de Bernard Werber

    Ce qui me fait peur ? Ce qui me terrifie plus que tout ?
    J'ai peur de vous, et à travers vous de toute l'humanité.
    J'ai peur des hommes, des femmes, des vieux, des vieilles, des bébés.
    Nous nous comportons partout comme des barbarres
    Je nous trouve physiquement hideux. Aucun d'entre nous n'égale la beauté d'un calmar ou d'un moustique.
    Je nous trouve prétentieux, arrogants, suffisants, fiers d'être humains.
    J'ai peur des paysans, des curés et des soldats, j'ai peur des docteurs et des malades,
    j'ai peur de ceux qui me veulent du mal et de ceux qui me veulent du bien.
    Nous détruisons tout ce que nous touchons.
    Nous salissons tout ce que nous n'arrivons pas à détruire.
    Rien n'échappe à notre inconcevable capacité de souillure.
    Je suis sûre que si les Martiens ne débarquent pas, c'est parce qu'on leur fout la trouille.
    Ils sont timides, ils ont peur qu'on se comporte avec eux comme nous nous comportons
    avec les animaux qui nous entourent et aussi avec nous-mêmes.
    Je ne suis pas fière d'être une humaine.
    J'ai peur, très peur de mes semblables.
    Regardez le nombre de gens qui ont été tués par des Loups et le nombre de gens qui ont
    été tués par des humains : Vous ne trouvez pas que ma peur est, comment dire, plus justifiée 
    que les votre ? 
    J'ai peur des humains et d'ailleurs, je me fais parfois peur... moi-même.


    Franchement, ça vous fait pas flipper ce genre d'images,  çaou encore ça, où ça et ça ??????
    Et aussi toute cette page qui ne sont QUE des comportements d'Humains...
    Moi aussi je suis terrifiée par toute cette haine, cette violence, cette cruauté !
    Et même... certains de nos politiques dans un pays dit développé, qui se positionnent 
    encore aujourd'hui en faveur de la chasse et de la corrida !
    Vraiment... j'ai honte aussi d'être une humaine, d'être de la seule espèce animale
    qui n'existe qu'au travers du pouvoir, du profit, de la manipulation, de la jalousie,
    des malversations, de la corruption, du mensonge, de la haine, de la destruction...
    De cette espèce qui s'octroie le droit de donner la mort par plaisir ;
    Qui détruit son propre habitat sans se soucier de ce que deviendront ses enfants et petits enfants ;
    De cette espèce qui ne considère avoir QUE des droits et AUCUN devoir.
    Les Hommes de bons sens, les Hommes bons, tout simplement, sont tellement rares,
    que j'ai le sentiment terrible qu'eux aussi sont en voie d'extinction cry

     

    « Oh... Punaises !Vautours fauves au "Pas de Rolland" »

  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Décembre 2016 à 00:26

    Un billet passionnant 

    Bonne semaine 

    @+

    2
    Lundi 19 Décembre 2016 à 07:11

    Très bel article !

    Bonne journée Pascale

    3
    Lundi 19 Décembre 2016 à 07:53

    bonjour Pascale

    bel article sympathique pour ce Patou...A dire vrai, je n'en ai jamais vu lors de mes balades au pays basque...!!! mais peut etre n'y ai je pas prêté attention...

    Bravo pour ton "coup de gueule"...force est de constater que les humains (mais surtout ceux qui les dirigent et les manipulent) ne retiennent et n'apprennes rien de l'histoire et du passé....nos politicards d'aujourd'hui se comportent comme les seigneurs, comtes et autres des temps médiévaux...rien n'a changé !!!

    bonne journée, bises, maurice

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 08:21

        Bon jour Maurice,
        Pour voir les Patous, il faut vraiment aller sur les sites de transhumance.
        Oh, tu sais, je ne crois pas que la responsabilité vienne particulièrement de nos oligarques, et il nous appartient de raisonner et de ne pas nous faire manipuler.
        Quand je vois les aficionados en Tauromachie, les chasseurs de poils comme de plumes, tous ces animaux envers lesquels nous nous donnons le droit d'engendrer des souffrances, les actes humains à l'encontre d'autres humains, la pauvreté, la violence, la perversion, ce besoin de dominer l'autre qui est très présent dans le fonctionnement de notre espèce, et à quelque niveau que ce soit... et même sur la toile au travers de blogs qui semblent parfaitement anodins à la base !
        Je crois vraiment que c'est individuellement qu'il faut raisonner,  agir, réagir...
        Nous glissons sur une pente bien dangereuse, elle l'est pour la vie qui nous entoure, comme pour nous mêmes, car nous ne pourrons continuer d'exister sans prendre en compte notre interdépendance. Et si nous continuons de ne rien respecter... je pense que nous n'irons pas bien loin.
        Bises et bonne journée à toi aussi Maurice

    4
    Lundi 19 Décembre 2016 à 08:44

    Merci pour ta très belle série de photos !

    Heureux Patou !!

    Bises

    5
    Lundi 19 Décembre 2016 à 08:45
    septsup

    ah ces chiens de travail... on me dit qu ils aiment et sont heureux... je me demande... bizzz

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 09:14

        Bon jour Chris,
        De mon humble avis, je pense que OUI.
        Déjà ils sont dehors, et en tout sincérité, un chien (je ne parle pas des races qui ont été modifiées pour devenir minuscules genre Caniches nains, Yorks, Pinchers... qui tremblotent à moins de 20°) mais en tous cas les chiens de troupeaux, que ce soient les chiens gardiens ou les chiens de Berger, je suis affirmative, ils sont heureux et leur nature est d'être à l'extérieur, pas sur un coussin ;-)
        Il suffit de les observer dans leur élément pour en être convaincu.
        Les Patous sont avec le troupeau, ils ouvrent la marche, le guident, le protège et c'est leur nature. Quant aux chiens de Berger, comme les Borders Collies, Bergers Australiens, Bergers des Pyrénées... il faut les voir faire avec le troupeau. Ils ont un réel plaisir inné au travail et même, certains développent des névroses s'ils ne travaillent pas. Ils ont plaisir à se rouler dans les flaques, dans la boue, dans le crottin... et certainement pas à se faire couvrir de papillotes pour aller faire des concours. 
        J'ai moi même deux chiens de Berger, et depuis septembre je suis beaucoup moins sortie avec eux dans nos longues balades dont ils ont besoin (je ne le pouvais pas et j'avoue avoir été un peu molle du genou ces derniers temps), et du coup j'ai constaté un changement dans leur comportement. Plus d'agitation, plus d'aboiements, des comportements inhabituels et même de la provocation en faisant des choses qu'ils n'avaient jamais faites. 
        Certes nous avons domestiqué les canidés, nous en avons fait des races de chiens de différentes apparences selon nos volontés et nos goûts, mais ils sont malgré tout des canidés et nous faisons beaucoup d'anthropomorphisme en pensant que ce que nous croyons bon pour eux l'est réellement. 
        Les chats ont mieux réussi à conserver leur autonomie et leur aspect plus sauvage et indépendant (enfin pour certains, car d'autres n'ont pas le droit de mettre le nez dehors et c'est là que de mon point vue l'animal n'est pas heureux).
        Biz et bonne journée

    6
    JC
    Lundi 19 Décembre 2016 à 09:12

    Coucou Pascale,

    Il y a tant de choses qui me font honte de faire partie des humains ! Jusqu'où peut aller la cruauté ? 
    Heureusement, on peut admirer tes belles photos. J'aime les patous et j'ai pu apprécier leurs qualités cet été. Passe une belle journée malgré la grisaille. Bises. Joëlle

     

    7
    Lundi 19 Décembre 2016 à 09:26

    Bonjour Pascale,

    Ils sont magnifiques ces patous, toute leur tendresse se trouve dans leurs regards.

    Ils répondent toujours présent aussi bien au troupeau dont ils ont la garde qu'à l'appel de leur maître.  Ce sont des chiens adorables.

    J'espère que ton "coup de gueule" fasse réagir beaucoup de monde, mais malheureusement il n'est pas toujours  facile de faire la différence entre la sincérité et l'hypocrisie

    Bise et bonne journée

    Josette

    8
    Lundi 19 Décembre 2016 à 09:45

    ils n'ont pas besoin de lumière pour être beaux! gros bisous Pascale. cathy

    9
    Lundi 19 Décembre 2016 à 09:59

    ils sont magnifiques ces chiens!! quant au reste,  tous le monde se fout de l’intérêt général au profit de son intérêt particulier!! tant que les votes iront a ceux qui promettent de "raser gratis" et que le corporatisme sera de rigueur, rien ne changera! le monde politique n'est jamais que le reflets de la société! amitiés 

    10
    Lundi 19 Décembre 2016 à 10:00

    Coucou Pascale, 
    Ce matin, je partage ton coup de gueule....
    Faire souffrir ou voir souffrir est vraiment le propre de l'homme., aucun animal au monde ne se comprte comme ça pour le plaisir.

    Ces chiens sont heureux, ils sont libres, conduisent parfaitement le troupeau et le plus extraordinaire sans aucun berger pour les guider. 
    Un instinct inné et une grande intelligence !
    Très belle série  de ces Patous dans les Pyrénées.
    Grossssss bisousssssssss

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 15:16

        Coucou Martine,
        Merci pour les photos.
        Pour le reste, en avoir conscience, c'est bien, mais agir pour changer les choses c'est mieux.
        Il y a tant à faire de manière individuelle et c'est réellement à la portée de tous. 
        BigBisoussssssss et bonne journée

    11
    Lundi 19 Décembre 2016 à 10:05

    Bonjour Pascale

    Il serait presque à confondre avec les moutons

    Je te souhaite une bonne journée et un bon Noël, bisous

    12
    Lundi 19 Décembre 2016 à 10:11

    Ils vivent en symbiose avec le troupeau qu'ils doivent protéger et je suis de ton avis,ils sont heureux. Ils tolèrent la présence humaine et sont reconnaissant à leur maître .

    Belle série.

    Bonne semaine.

    13
    Lundi 19 Décembre 2016 à 10:51

    J'adore ces chiens qui me font toujours penser au tout premier chien de mes souvenirs d'enfance...

    Merci pour ton coup de gueule, je suis tout à fait d'accord avec toi.

    Mais je me sens très impuissante... hélas.

    Bisous et douce journée malgré tout.

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 15:13

        Coucou Quichottine,
        Pourtant, nous ne le sommes pas impuissants, puisque c'est de notre manière de consommer que tout démarre.
        Et plus nous serons nombreux à changer notre manière de consommer, moins il y aura de demande et moins il y aura d'offre, donc de moins en moins de souffrance et de pollution.
        Si nous attendons que tout le monde change en même temps, rien ne changera jamais.
        Nous avons totalement cessé de consommer de la viande, ma fille également et sans l'influencer. Mes deux fils n'en consomment quasiment plus. Du coup, si je fais le total de la viande que nous aurions tous consommée si nous n'avions pas changé nos habitudes alimentaires, cela représente un paquet de kilos sur une année pour 9 personnes. Dans mon petit raisonnement, je me dis que nous n'avons pas provoqué cette demande là et que de fait nous n'avons pas participé à cette cruauté même si elle se produit loin de nos yeux dans les élevages puis dans les abattoirs.
        Je ne dis pas qu'un saucisson ne me manque pas de temps en temps, mais il me suffit d'envisager ce que cela implique pour que l'envie disparaisse immédiatement ;-).
        Et même sans un bout de chair animale dans nos assiettes, nous avons grand plaisir à manger, simplement nous mangeons autrement.
        Cependant, je ne cherche à culpabiliser personne, juste j'explique mon point de vue. je crois qu'il faut être prêt et cela ne se fait pas en claquant des doigts et surtout pas en se contraignant.
        J'ai mis des années à en arriver là, car même si j'avais déjà très jeune éliminé énormément d'espèces animales de mon assiette, la charcuterie restait mon petit délice, et c'est ce qui m'a bloqué très longtemps.
        De la même manière, j'ai supprimé de mes placards tout ce qui contient de l'huile de palme (et tant pis pour le Nutella), les lessives pleines de produits toxiques pour la nature (je la fabrique moi-même), les produits pour le ménage, les vitres (je les fais moi-même également), et des tas de petites choses, comme aussi par exemple ne pas tirer une chasse d'eau pour juste un petit pipi de 300ml qui envoie 8 litres d'eau potable dans la nature et cela à condition non seulement d'avoir une chasse d'eau économique mais également d'avoir comblé le réservoir avec des cailloux ou des poches spéciales qui remplissent de l'espace. 
        Alors non, sincèrement, je ne me sens plus impuissante depuis que j'ai enfin décidé de dire NON !
        Cela dit, je ne suis pas encore arrivée au bout de ce à quoi j'aspire, car je sais que malgré tout mes placards contiennent encore trop de saloperies dont je peux me passer, mais éplucher les étiquettes, c'est un vrai parcours du combattant ;-(
        Bisous et bonne journée à toi.
         

    14
    Lundi 19 Décembre 2016 à 10:57

    J'aime beaucoup ces gros chiens qui adorent leur "travail". Je suis très touchée par tes séries d'images, Mais que faire...

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 15:17

        Que faire ?
        Il y a plein de choses à faire, individuellement, et ce n'est que de cette manière que les choses changeront.
        Changeons notre consommation et le monde changera.
        Une autre solution, franchement je n'en vois pas.

    15
    Lundi 19 Décembre 2016 à 10:57
    PascalXLD

    J'aime beaucoup cette série

     

    Bonne journée

    16
    Lundi 19 Décembre 2016 à 11:00

    Bonjour, Bien sûr je suis tout à fait d'accord avec ce "coup de gueule" qui exprime avec une véhémence justifiée ce que je ressens et que ressentiront je l'espère de plus en plus de nos contemporains ...

    La cruauté envers les animaux fleurit partout ,scandaleusement  déguisée en art de vivre : aux alentours des fêtes de fin d'année , c'est un festival avec toute cette gourmandise jamais rassasiée pour les foies gras , la biche , le chevreuil etc...etc 

    Une salutaire parenthèse de fraîcheur , ces paisibles patous en plein exercice de leur surveillance !

    Amicalement .

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 13:40

        Bon jour Sophie,
        Oh la cruauté humaine ne se limite pas aux autres espèces animales, nous l'avons même envers notre propre espèce, y compris dans la xénophobie qui se propage dans le monde comme une marée noire. 
        Ce que tu dis par rapport aux fêtes de fin d'année, je le ressens depuis longtemps, cette profusion de nourriture que l'on devrait appeler "pourriture", car c'est bien ce que nous mangeons, des choses issues d'actes bien pourris et sans état d'âme, y compris pourris de pesticides et d'antibiotiques.
        Cela fait bien longtemps que j'ai cessé de me mêler à cette mascarade.
        Merci pour la série de photo.
        Je te souhaite une belle journée.  

    17
    Lundi 19 Décembre 2016 à 11:26
    superbe billet et bravo Pascale
    18
    Lundi 19 Décembre 2016 à 11:27

    Bonjour Ces chiens sont magnifiques! Ce texte est tellement vrai!!!

    Je te souhaite un bon réveillon de noël si tu le fait (car je sais que certains ne le font pas)

    Bisous

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 13:46

        Merci à toi, et oui, je fais partie de ceux qui ne le font pas. 
        Déjà, cette profusion alimentaire des fêtes de fin d'année me donne la nausée, et de plus nous sommes éparpillés aux quatre coins de la France, et nos boulot respectifs ne nous permettent pas de nous retrouver... Quant à la pseudo trève de Noël, je ne suis pas certaine que les animaux qui finissent dans les assiettes puissent, eux ,utiliser ce mot et j'ai du mal à faire deux poids deux mesures ;-(
        Après, je ne condamne personne juste que chacun fait ses choix bien sûr.
        Bisous et bonne journée

    19
    baïne
    Lundi 19 Décembre 2016 à 11:35

    coucou Nokomis

    notre race l'humain ne distingue plus rien seul ( combien ça va me rapporter )le pire c'est que devant l'horrible l'insupportable nous restons indiffèrent en continuant nos petites vies comme si tout allait bien alors oui j'ai peur de l'humain oui je me lamente pour le futur de mes petits enfants oui j'ai envie d'hurler  mais je ne fais rien je subis en silence paraissant impuissante devant ce monde qui va à sa perte et qui m'entraine dans son tourbillon de folies alors je m'échappe par épisode dans ma petite bulle en fuyant la réalité je me fais peur et oui j'ai honte d'être humain ..................

    Bisous

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 13:50

        Coucou Baïne,
        Je ne peux pas subir en silence, je ne peux pas me résigner car je reste convaincue que nous pouvons agir, chacun à notre manière. 
        Déjà sur le plan alimentaire en faisant des choix, comme par exemple manger moins ou plus de viande. C'est comme l'ivoire, comme la corrida, comme tout finalement, c'est la demande qui fait l'offre. A partir de là, en changeant notre manière de consommer (et de plein de manières), nous pourrons petit à petit faire en sorte que ce monde change.
        Les petits ruisseaux font les grande rivières ;-)
        Bisous et bonne journée

      • baïne
        Lundi 19 Décembre 2016 à 14:38

        mais tout cela je le respecte déjà dans mon quotidien je vis en harmonie avec ma terre et tous ses locataires mais ce n'est pas suffisant pour changer l'humain Bisous

         

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 14:48

        Je n'ai pas dis que tu ne respectais pas Baïne, j'ai simplement réagis à ta phrase : "j'ai envie d'hurler  mais je ne fais rien je subis en silence paraissant impuissante devant ce monde qui va à sa perte et qui m'entraîne dans son tourbillon de folies".
        Subir et ne rien faire, c'est laisser faire selon moi.
        Il ne faut pas vouloir changer l'humain, ce serait se prendre pour Dieu. Je pense qu'il faut simplement commencer par se changer soi-même dans notre manière de vivre si on veut pouvoir espérer voir ce monde changer. Si on attends que les autres le fassent avant de nous y mettre, crois moi, on va attendre un moment !
        Bisous

    20
    Lundi 19 Décembre 2016 à 11:48

    Bonjour Pascale,

    Un très beau billet

    Belle semaine, bisous !

    21
    Lundi 19 Décembre 2016 à 11:50

    Rhooo qu'ils sont beaux!! j'adore tes photos!! Bisousssss

    22
    Lundi 19 Décembre 2016 à 11:51
    Framboise à Pornic

    Je n'arrive toujours pas à m'expliquer comment certaines personnes arrivent  à trouver du plaisir à tuer ou à faire souffrir , aussi bien les animaux que les humains ! et cela depuis la nuit des temps, rien à évoluer et il y a toujours ce gêne en nous malgré l'éducation ou les mises en garde, c'est incompréhensible et plus ça va, plus je trouve que nous nous déshumanisons ... La FAMILLE  n'existe plus

    une vidéo

    https://www.youtube.com/watch?v=MRBZDmf1jSw&feature=share

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 13:59

        Bon jour Framboise,
        J'ai vu la vidéo, merci de ce partage.
        Très censé tout cela, et pour la majorité, nous ne nous en rendons même pas compte. Nos cerveaux sont anesthésiés par le consumérisme.
        Pour le fait de trouver du plaisir à faire souffrir et à tuer, je n'ai pas peur des mots, c'est du sadisme, rien d'autre. Encore une question de pouvoir, le pouvoir ultime, celui de donner la mort !
        Je sais que je vais peut-être un peu loin dans mes raisonnements, mais quand je vois certains chasseurs, ceux que j'appelle des viandards, et bien je suis certaine que si l'on pouvait faire des chasses à l'homme, et bien un bon nombre d'entre eux s'y précipiteraient avec une grande jouissance.
        Non seulement cela n'a pas évolué, mais je pense sincèrement que cela se dégrade, car au moins, avant, il y a bien longtemps, (et quelques peuplades fonctionnent encore ainsi), on ne tuait que pour manger et juste pour ce dont nous avions besoin, comme tout animal, simplement pour survivre. Cela fait bien longtemps que ce n'est plus la cas, preuve en est, la chasse et la pêche sont qualifiés de "Sports" !
        Pour ce qui est de la famille, et c'est peut être ce dont je suis le plus fière dans ma vie, c'est que nous avons réussi à faire en sorte qu'elle existe vraiment, que ce mot de "famille" ait gardé tout son sens.


    23
    Lundi 19 Décembre 2016 à 12:02

    Bonjour Pascale,

    Ca me fait un coup de voir cette série, mais j'adore. Par contre, le jeune Patou est malade et outre la diarrhée, son absence de poils traduit là aussi un problème de santé. Superbes tes photos. 

    Bisous

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 14:01

        Bon jour Caroline,
        Je me doutais que c'était un jeune, bien que je ne sois vraiment pas une spécialiste en Patous.
        J'attendais ton avis d'ailleurs, car en effet, je le trouvais bien maigre, pas propre (ce qui est un signe de maladie chez les animaux) 
        Ils étaient en train de quitter les pâtures pour redescendre en bergerie, j'espère donc que ce chien aura été soigné.
        Merci pour les photos.
        Bisous et bonne journée. 

    24
    Lundi 19 Décembre 2016 à 12:14

    Coucou Pascale,

    Ils sont superbes tous les deux. Le premier court après un mouton ou brebis qui voudrait tailler la route ? ;-)

    Les petites fleurs donnent la lumière que le soleil ne veut pas donner. Très belle série.

    Tu sais, je n'attends qu'une chose c'est que les hommes disparaissent. Dur de penser ça par rapport à ceux qu'on aime mais franchement, il n'a rien à foutre sur cette planète..... (on va aller vivre et défendre la savane !)

    Gros bisous bisous et bonne journée

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 15:18

        Coucou Nath,
        Non, c'est un jeune, accompagné d'un Patou plus aguerri. Pas très en forme d'ailleurs (maigre, sale et poils en mauvais état).
        En fait non, soit il s'était fait piquer par un insecte, ou alors il a eu peur d'un truc.
        Ce ne sont pas des chiens qui courent après le troupeau, ils sont là pour protéger. Ceux qui courent pour les regrouper, ce sont les chiens de Berger (Borders collies, Bergers Australiens, Bergers des Pyrénées, Berger Suisse... les chiens de Bergers quoi ;-)
        Merci pour les photos.
        Et bien j'ai le même raisonnement que le tien, car je suis persuadée que le reste du monde se porterait très bien si l'Homme disparaissait.
        Je vais même te dire ce que j'aimerai, car je ne souhaite pas que l'Humain souffre, mais si seulement la terre pouvait mettre dans l'air une substance qui nous rende stérile, nous et rien que nous, aller, dans 120 ans, nous aurions tous disparu, et sans les souffrances d'une guerre ou d'une épidémie comme on peut en voir dans les films catastrophe.
        Ah oui volontiers, m'investir pour ceux qui en valent la peine oui, mais je me sens de moins en moins concernée par l'humain qui finalement court à sa propre perte totalement délibérément.
        Gros bisous et bonne journée

    25
    Lundi 19 Décembre 2016 à 13:24

    Superbe billet Pascale, magnifiques clichés et belle morale , sauvons nos animaux !!

    Bonnes fêtes de fin d'année ,

    pensées vers toi et les tiens .

    Bises de Christiane

    26
    Lundi 19 Décembre 2016 à 13:31

    Bonjour Pascale,

    De beaux portraits de patous, ils sont beaux et costauds.

    Je ne peux m'empêcher de rigoler en voyant ta série, à une époque qui remonte à pas mal d'années maintenant, ne connaissant pas du tout ce chien et pour avoir essayer de l'approcher trop près Jeannot en a eu un aux fesses, ce jour là il a sans doute battu un record de vitesse.

    J'ai déjà visionner quelques une des pages que tu montres ce matin, tant d'horreur et de barbarie au nom de quoi, de qui, envers les humains comme envers les animaux, plus de respect de rien et je ne crois pas que les prochaines années seront meilleures quand tu vois les programmes  que nos politiques nous promettent dans tous les domaines et pas que dans notre pays le choix se fait de plus en plus mince.

    Je me demande même si les pétitions font de l'effet et  depuis que nous disons que nous allons droit dans le mur, on finira par atteindre le point de non retour.

    Nous avons réclamé à la mairie pour qu'elle fasse ramasser les poubelles sur les petits chemins en bord de plage qui débordent depuis pas mal de semaines,  réponse,  "Ah bon elles ne sont pas ramassées, on va voir" toujours rien depuis trois semaines.

    Quand à la plage par elle même, c'est une vraie décharge par endroit, sauf côté village où il y a le village de noël, là nickel chrome !

    La chasse c'est sept jours sur sept  !

    Enfin c'est bientôt les fêtes de fins d'année, la guerre c'est ailleurs, chez nous on ne pense qu'à se remplir le ventre en ce moment.

    Ah Noël en pleine montagne dans les hautes Pyrénées au milieu de nulle part sous un beau ciel étoilé, déjà en Septembre on nous dit mais vous devez vous faire "C" dans ce genre d'endroit, il n'y a que des moutons et des chevaux et en plus au milieu de la route  et après tu t'étonnes !

    Bizz et belle journée Pascale.

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 14:39

        Coucou Any,
        Je suis bien d'accord avec tout ce que tu dis, mais le danger justement, c'est de baisser les bras par découragement.
        Au contraire, il faut continuer et de plus en plus activement.
        Depuis plusieurs années, les fêtes de fin d'année pour nous ne sont pas un jour différent des autres. Tant que la famille pouvait être réunie, nous y trouvions un réel plaisir, mais entre ceux qui ont maintenant disparu et le fait que nous soyons géographiquement éloignés et ne pouvons nous réunir en raisons d'obligations professionnelles, nous abordons tous cette période avec plus de détachement. Reste encore les petits enfants qui ont le regard qui brille devant le sapin, heureusement ;-)
        C'est clair que je m'y vois bien aussi dans les Hautes-Pyrénées sous le ciel étoilé entre les vaches, les chevaux et les moutons et franchement je suis ravie d'entendre certaines personnes dire qu'elles s'y feraient chier, car au moins, je suis certaine de ne jamais les y retrouver ;-)
        Bises et belle journée à toi également.

    27
    Lundi 19 Décembre 2016 à 13:48

    Quelle magnifique série d'images, ma Filoute!!!
    Ces chiens doivent vivre une vie de rêve!
    Les voir évoluer dans ce décor atténue nos angoisses...
    Werber.... Ah oui, c'est mon auteur favori, j'ai presque tout lu de lui. Mais probablement mon livre préféré est "Le Père de nos Pères", une merveille, mais tous les autres, dont "les Fourmis" sont fascinants et méritent une relecture!
    Tant de choses à retenir dans ses textes qui résonnent si vrai!!
    Grosses bises et bonne fin de journée :)

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 14:41

        Coucou Noushka,
        Ce sont des livres que j'ai lu il y a presque vingt ans et je les relis en ce moment d'une toute autre manière car à cette époque même si j'aimais les insectes, je ne les regardais pas du tout avec le même regard qu'aujourd'hui. Vraiment je me régale. Comme toi, j'ai lu presque tous ses ouvrages à BW.
        Bises et bonne journée également.

    28
    Lundi 19 Décembre 2016 à 14:01

    Bonjour Pascale ! 

    Ton "coup de gueule" ne peut qu'interpeller, malheureusement on le sait il n'y aura pas de trêve de Noël pour la c. humaine, elle est partout, envers les animaux, envers les humains, j'ai toujours considéré qu'un animal avait une âme, sacrilège pour certains, et à ceux-là je dis ... 

    Bon, ne nous égarons pas ... J'aime beaucoup cette série, bien réussie malgré la lumière pas au top et la couleur de poil de ces magnifiques patous, difficile à mettre en valeur, ce que tu as fait avec brio, comme d'hab. Bisoussssss

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 15:20

        Coucou Béa,
        Merci pour les photos.
        Bien évidemment que les animaux ont une âme, une sensibilité, des émotions ! J'ai toujours été certaine de cela.
        Et que ceux qui me prennent pour une folle se réjouissent, j'assume et même je revendique !
        Bisousssss et bonne journée

    29
    Lundi 19 Décembre 2016 à 14:13

    Comme je te rejoins dans ton article, Pascale. Il y a longtemps, les hommes ne tuaient que pour survivre, à présent ils tuent pour leur plaisir et de plus en plus. L'échelle va s'écrouler tôt ou tard et notre faute sera irréversible. Quand le Monde humain ouvrira t-il enfin les yeux sur la souffrance qu'il impose?

     Tes patous sont magnifiques. Je te souhaite une belle journée. Bises

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 15:22

        Bon jour Nell,
        Quand chacun de nous aura choisi de vivre autrement, de consommer autrement.
        Tant que nous irons acheter, rien ne changera. Acheter, c'est produire du profit, donc, il n'y a pas de raisons que ceux qui peuvent faire se profit s'en dispensent tu penses bien ;-)
        Merci pour les photos.
        Bises et bonne journée

    30
    Lundi 19 Décembre 2016 à 14:48
    sylolive

    Elles sont chouettes ces photos et surtout ces chiens qui dégagent tant de force et pourtant si tranquilles auprès des moutons. Quant à ton coup de gueule, je me dis que parfois, les choses vont dans le bon sens avec ces toutes ces prises de conscience et cette meilleure information ci et là. Et pourtant, justement, à l’inverse, on est mieux informés et beaucoup de tristes histoires sont portées à la connaissance du plus grand nombre. Et là, tu réalises que finalement, malgré cette information toujours grandissante, les comportements évoluent peu puisqu’il y a toujours autant de cruauté. Bonne semaine.

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 15:23

        Bon jour Olivier,
        Oui, j'ai aussi cet espoir, même s'il me semble bien fragile.
        Sans espoir, comment faire pour continuer soi-même, cela me semble impossible, alors je m'y accroche.
        Bonne semaine à toi également. 

    31
    Lundi 19 Décembre 2016 à 15:20
    durgalola

    j'ai aimé ta série de photos comme une sorte de danse des chiens ; bien sûr celle avec le mouton et le chien, je kiffe ! j'ai lu l'extrait de Weber et ton texte ; oui tout cela existe ... et aussi des gens qui donnent aux autres, la beauté, la chaleur, la compassion ; des gens qui font des efforts ... être végétarienne à plus de 60  ans demande des efforts, je le fais pour que le monde aille mieux, tout petitement mieux, c'est vrai, très tout petitement. et toi, et d'autres que je connais, marchent vers la paix, cela existe aussi. Bises Pascale.

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 15:35

        Bien sûr que cela existe Andrée, mais c'est loin d'être suffisant, et cela ne me mène pas vers le réconfort.
        La population mondiale augmente, les pays veulent tous se développer ce qui quelque part est logique, la Chine n'en est plus à l'enfant unique et cela va être une véritable catastrophe démographique et aussi écologique à court terme au vu de leur nombre.
        Depuis un ou deux ans, nous consommons plus que la planète ne peut fournir pour nos besoins, et c'est absolument dramatique parce qu'il va nous falloir continuer de déboiser, de massacrer pour parvenir à continuer de manger comme nous le faisons actuellement si nous ne changeons pas tous rapidement. D'autant que ceux qui profitent, ce ne sont pas forcément ceux chez qui nous allons déboiser pour planter et pour récolter, et même au contraire, nous les privons de leurs propres richesses. Cherchons l'erreur !
        Alors certes, ce que tu dis existe tu as raison, mais si on ne se bouge pas le cul et vite, nous courrons droit dans le mur et à très court terme.
        J'ai passé la moitié de mon espérance de vie, et je t'avoue que déjà je ne suis pas pressée de voir ce vers quoi nous nous dirigeons, mais je pense aussi à nos enfants, nos petits enfants, qui eux n'en sont qu'à leur tout début de vie, et tu vois, j'ai vraiment peur pour eux. Je suis terrifiée même ! Je vais même te dire que dans la conscience que j'ai de l'avenir, si j'avais vingt ans maintenant, je ferai le choix de ne pas avoir d'enfant car à mon avis, c'est un sacré cadeau empoisonné que nous leur faisons. Je n'arrive même plus à me réjouir devant une naissance et pourtant, je ne suis pas dépressive loin de là. Même l'eau douce, nous allons en manquer à très court terme, et après les guerres de religions, celles pour le pétrole, les prochaines seront très certainement liées à l'eau douce ;-(
        Je sais que tu es plutôt du genre optimiste en essayant de voir le positif, mais je n'y arrive plus et en plus je ne le veux plus, car non seulement nous sommes au bord du point de non retour et sur bien des choses, mais rechercher le positif bien trop mince pour le rassurer ce serait me mettre la tête dans le sable pour ne pas voir où en est la réalité et ça, je l'ai fait bien trop longtemps.
        Essayer de me rassurer avec ceux qui bougent ne me suffit plus, car même si on en parle pas encore beaucoup de peur de faire tomber l'économie, enfin cette économie qui a planté ses grosses racines et qui n'enrichit plus que les riches, ce qui nous attend dans les dix ans à venir est loin d'être rassurant pour la planète entière.
        Je ne crois pas que le monde ait jamais avancé en se rassurant, en se disant que certains bougent et que petit à petit cela avance. Malheureusement le monde tente de changer quand bien souvent il est déjà trop tard et l'histoire nous l'a souvent montré. Jusque là c'était encore possible, mais quand on en arrive au point ou  il n'y a plus assez de ressources, on fait comment si ce n'est en faisant vite, très très vite ?
        Bises et bonne journée à toi aussi

    32
    Lundi 19 Décembre 2016 à 15:29
    nays&

    Bonjour Pascale

    chouettes de les voir s'amuser  eux s'en foutent de la couleur du ciel :) et moi je vois que tes photos sont belles

    et je suis tout a fait du même avis que Bernard Weber et avec tes mots...
    je rêve d'une révolte du monde que j'aime celui habité par ceux que l'homme massacre sans vergogne et sans plus aucunes raisons et qui prend plaisir a tuer ceux de sa propre espèce !

    le seul être vivant sur terre qui me fasse peur et qui hélàs n'est pas en voie d'extinction s'appelle "homme" 

    douce aprem Pascale


    bisous et aux loulous ♥♥

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 15:56

        Coucou Nays,
        Tout pareil, le seul animal qui me fasse vraiment flipper, et non pas parce qu'il risque de me bouffer (enfin pas encore ;-) c'est l'Homme !
        Comme toi j'aimerai ce genre de révolte, et qu'ils puissent nous montrer au travers leurs regards ce que nous sommes, ce que nous faisons, ce que nous engendrons...
        Ah nous serions bien moins fiers de notre statut d'humains !!!!!!!!
        Bisous et bonne fin de journée. Caresses à Tom

    33
    Lundi 19 Décembre 2016 à 16:14

    Jolis portraits de ce chien que j'aime beaucoup et qui me fait pense à un nounours, si bon gardien pour les moutons.
    Bises, Pascale, et bonne fin d'après-midi.

    34
    Lundi 19 Décembre 2016 à 16:39

    J'ai  regardé tes photos et je comprends tes réactions et l'indignation qui t'animent. Sans le savoir il y a longtemps que je participe à la survie animale. J'ai un dégout pour la viande en général, à part le poulet et le jambon quelques fois , j'opte plutôt pour le poisson et les légumes, tu me diras le poisson est aussi animal.

    En tout cas je pense que les atrocités sur animaux sont liés au plaisir et à l'argent par ceux qui s'y adonnent ..par exemple les corridas... Bise Pascale.

    35
    Lundi 19 Décembre 2016 à 18:44

    bonsoir Pascale

    je vois beaucoup de chiens ici il y en a Patou, ...

    un bel animal et bien utile.

    Reflechissons déjà à ce que l'on achète dans les quantités  evitons l'abondance et le surstockage qui finit à la poubelle , ne rentrons pas dans le jeu des grands distributeurs, essayons d'etre simple et de manger simplement , produisons  fabriquons nous même nos repas et certains seront un peu moins riches.

    le nutella est dangereux pour la santé mais on a etouffé l'affaire car cela rapporte et que l'on a peut etre payer pour celà, c'est tout le problème l'argent à le pouvoir,

    sur la nourriture si tout le monde raisonnait differemment on gagnerait sur beaucoup de point, mais les gens sont des moutons ils achètent sans reflechir .Boycottons ce qui polluent avec force mais bon ya du boulot de persuasion.

    moi c'est déjà mon combat mais je suis déjà d'une autre époque et j'ai connu la terre quand elle était plus belle et je me rappelle.

    mais les gens n'ont pas conscience..vaste débat....ya à dire

    bises

    à bientot

     

     

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 19:01

        Bon soir Christophe,
        Excellent ton jeu de mots ;-)
        Voilà, ta phrase me plaît beaucoup : "j'ai connu la terre quand elle était plus belle et je me rappelle"
        Nous sommes sensiblement de la même époque et sans vouloir tomber dans le "c'était mieux avant", et pourtant, oui, comme toi je le pense, j'au aussi eu la chance de connaître la Terre quand elle était plus belle.
        Bises et belle fin de soirée

    36
    Lundi 19 Décembre 2016 à 18:47

    Bonjour Pascale

    Quand je vois ces belles photos de Patous, je pense au chien de Caroline T. Une belle race assez impressionnante par la taille.

    Dans cinq milliards d'années, (et ce n'est pas loin), le soleil manquera de gaz, comme beaucoup d'autres étoiles, et mourra. Il n'y aura plus de Terre. Je ne sais pas quelle espèce sera là à ce moment. 

    Bonne soirée

    Bise

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 19:11

        Bon soir Pascal,
        Et oui forcément, une petite pensée pour Cimba ;-)
        Oui, c'est certain, et même d'ici là nous traverserons probablement d'autres périodes glaciaires, par changement climatique cyclique ou par la force d'une énorme éruption volcanique, si toutefois nous ne nous faisons pas péter avant.
        Tout ce qui naît meurt un jour et la Terre fait partie de ce principe de l'impermanence.
        Mais je ne parle pas de ce qui va arriver dans cinq milliard d'années, parce que du coup, vu de cette manière, soit après moi le déluge, soit je me résigne et je profite à fond. 
        Non, je pense sans vouloir dramatiser que maintenant, si nous ne bougeons pas, on peut envisager les drames dans une toute petite dizaine d'années, et là, c'est demain ! Surtout quand on envisage que par rapport à l'âge de notre magnifique planète remise sur une échelle d'un an, l'Homme est apparu le 24 décembre à 23h59. Que de dégâts avons nous faits sur une toute petite minute !!!!!!!!
        La Terre ne nous appartient pas, nous sommes en devoir de la soigner et après avoir profité de notre vie en lui galopant sur le dos, de la transmettre aussi propre que nous apprécions de la voir à nos descendances.
        Bises et bonne fin de journée


    37
    Lundi 19 Décembre 2016 à 20:35
    Une fleur de Paris

    Bonsoir Pascale,

    Tu me fais plaisir, car ce chien, c'est le chien que je rêvais d'avoir petite fille. Je ne ratais aucun épisode de "Belle et Sébastien" pendant que mes copines étaient "amoureuses" de Sébastien, moi mon rêve c'était d'avoir un chien comme Belle. On était pas bien riche, on habitait un petit logement à Nanterre et un chien comme ça, ça prend de la place et il faut le nourrir ... Tous les jours je demandais un chien comme Belle à mon père, et j'ai eu un ... poisson rouge. J'en ai voulu longtemps à mes parents ... 

    Tes clichés sont superbes, comme ils sont beaux ces chiens, merci du partage ... Bonne soirée, bises, Véronique

    38
    Lundi 19 Décembre 2016 à 21:31

    Malgré les circonstances, je trouve tes photos très belles

    Et ce sont peut être ces circonstances qui apportent ces couleurs exceptionnelles

    Bonne soirée Pascale

    39
    Lundi 19 Décembre 2016 à 22:14

    Bonjour Pascale, 

    Comme Kri,  les difficultés  techniques photographiques n'altèrent en rien la qualité de tes photos. Ces chiens sont  heureux de vivre et ne demandent rien à personne. Ils sont à mille lieues de ce que certains subissent chez certains maîtres ou maîtresses.

    Bises 

    40
    Lundi 19 Décembre 2016 à 23:25

    Magnifiques chiens au sens physique et mental !

    Je partage ton coup de gueule mot pour mot ! Et je suis désespérée par le sort fait aux animaux. 

    41
    Mardi 20 Décembre 2016 à 08:11

    De quoi s'interroger Pascale, bien sur, sur notre capacité à tout "salopé" sur terre...

    Bonne journée quand même.

    42
    Mardi 20 Décembre 2016 à 15:02

    Bonjour Pascale,

    On m'a dit de venir voir ton billet avec les Patous alors je suis venue.

    Je comprends tes paroles et j'adhère complètement à tes pensées.

    A présent pour juste commenter les photos. Je ne suis pas véto, mais ce Patou (qui est certainement jeune) ne semble pas être en bonne santé. Il est maigre avec peu de fourrure. Il a la diarrhée, la tête souvent basse.

    Nous en voyons pas mal dans notre région et le pire est de les voir revenir d'Estive. Ils sont dans un piteux état. Leur vie est rude mais vraiment rude. Certains sont bien traités mais d'autres sont laissés à eux mêmes. Nous en trouvons souvent sur les routes ... Que font-ils ? Ils s'ennuient, ils ont l'odeur d'une chienne en chaleur, je ne sais. Pour lutter contre le loup, on donnait les Patous avec 2 sacs de croquettes aux éleveurs .... Il y aurait beaucoup à dire. Personnellement ces chiens me font souvent beaucoup de peine.
    Puis, il s'avère que de tous les "Grands Blancs" le Montagne des Pyrénées est le plus domestiqué et que sa garde parfois laisse à désirer .... alors de plus en plus ici on met des "Grands Blancs" des Pays de L'Est surtout le Maremme des Abbruzes  qui a plus de mordant. Egalement des Bergers d'Anatolie, des Bergers du Caucase et du Tibet. Des chiens pas facile du tout.

    Malgré mes remarques sur ce jeune Patou tes photos comme toujours sont très belles. Ce n'est en rien une critique envers toi.

    Je te souhaite une bonne fin de journée

      • Mardi 20 Décembre 2016 à 17:33

        Bon jour Elisa,
        Hihihi, sourire avec le "On m'a dit..."
        Oui, j'ai aussi l'habitude des chiens, et celui-là ne m'avait pas semblé être au top non plus. Nous en parlions d'ailleurs dans notre échange avec Caroline.
        Tu es personnellement plus concernée par "les grands blancs", mais pour les problèmes de bons ou de mauvais traitement, il y a à dire sur bon nombre de "marques" et pas seulement avec les Bergers.  Dans ma région, ce sont les chiens de chasse que je retrouve dans de piteux états et totalement égarés. Forcément dans ta région, tu es plus à même de croiser des chiens de protection de troupeaux.
        Je comprends que les éleveurs fassent en sorte de protéger leurs troupeaux. On ne peut pas d'un côté s'investir et batailler pour maintenir la présence du Loup sur notre territoire (ce qui est mon cas) et d'un autre côté incriminer les éleveurs de faire le nécessaire pour que leurs bêtes soient en sécurité. Les protecteurs du Loup ont d'ailleurs beaucoup insisté auprès des éleveurs pour qu'ils reprennent des chiens de protection.
        Quand j'étais gamine, les Patous dans les estives, c'était habituel. Avec le temps ils ont disparu et à présent, on voit revenir les chiens de protection. C'est une très bonne chose pour le bétail.
        Maintenant, que ce soit dans ta région, dans la mienne ou dans les Pyrénées, bref vers les estives, il y a tout de même bon nombre de panneaux pour informer les randonneurs et leur expliquer l'attitude à avoir en présence des troupeaux et de leurs chiens.
        Cela dit, avoir un chien propre, ayant un beau poil bien brossé et bien nourri n'est pas forcément synonyme de bon traitement.
        Je sais bien tes remarques ne s'adressent pas à moi, ce ne sont pas mes chiens ;-)
        Je te souhaite également une bonne fin de journée

    43
    Mardi 20 Décembre 2016 à 15:52
    julie

    Oui, l'homme fait peur ; voilà pourquoi n'ai pas du tout envie de me reproduire... :(

    Certains animaux sont pas bons non plus  avec les plus petits qu'eux... rien que le chat, qui s'amuse avec des souris ou bébés lapins qui couinent... c'est horrible... Puis les chiens et autres carnivores, faut bien les nourrir... Dieu a  bien fait les choses :(

      • Mardi 20 Décembre 2016 à 17:36

        Bon jour Julie,
        Sauf que pour les animaux, ce n'est pas de la cruauté, mais un instinct de survie.
        Maintenant pour ma part, je ne suis pas créationniste, mais évolutionniste. Si un Dieu a créé tout cela, il aurait pu faire en sorte que les espèces n'aient pas à se bouffer entre-elles pour survivre. Un peu sadique non ? Cela dit, que les choses soient claires, je respecte les croyances de chacun, sois en certaine ;-)
        Bonne fin de journée

    44
    Mardi 20 Décembre 2016 à 17:51

    de belles photos de  Patou.

     

    la violence...me fait penser aux victimes  à Berlin

     

    belle soirée Pascale

    45
    Mardi 20 Décembre 2016 à 18:44
    julie

     Je "crois" qu'en ce que je vois, nul besoin d'être rassurée :)

    Moi aussi respecte... les "croyances" pacifiques :)

      • Mardi 20 Décembre 2016 à 19:21

        Idem, et oui, tu as raison de préciser "Pacifiques" bien évidemment ;-)
        Passe une bonne soirée Julie

    46
    Mardi 20 Décembre 2016 à 20:34
    durgalola

    merci pour ta réponse complète  Pascale ; bises 

      • Mardi 20 Décembre 2016 à 20:42

        De rien Andrée.
        Hier, j'ai regardé "Avant le déluge" co-produit par et avec Léonardo DiCaprio , et sincèrement, tout ce que j'ai vu et entendu m'a confortée dans le fait que nous sommes vraiment dans l'urgence. Nous n'avons plus le temps de réfléchir et de faire les choses "petitement" à notre niveau. NOUS DEVONS CHANGER NOS MODES DE VIE ET VITE car sous peu il sera réellement trop tard pour ne serait-ce que limiter les dégâts. 
        Bises et bonne soirée à toi

        Le lien en replay : http://pluzz.francetv.fr/videos/avant_le_deluge_,150483932.html

    47
    Samedi 7 Janvier à 09:39

    Superbe série, j'ai regardé un reportage sur les Patous, sur la cinq, ils sont géniaux et accomplissent un travail de garde remarquable.

    J'ai regardé les liens que tu joins, à ton article, et j'ai vu les hublots, sur les vaches, mais où s’arrêtera la bêtise humaine !!!

    Bisousssss



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :