• Photographe du mensonge ! (2)

     

     30 Avril 2017, une découverte... de plus ! 


     
    Pas besoin d'épiloguer, le foutage de gueule continue sur une publication du 24/04/2017 (lien vers la page ICI)

    Hou Hou... méfions nous : photographe du mensonge !

    Ci-dessus, une petite capture d'image de l'article avec date de publication

    En effet, à force de continuer de passer pour la vilaine méchante qui l'a "démolie" selon elle, et, d'autant que sa
    campagne de dénigrement mensongère par mail est toujours très virulente au point de laisser entendre à certains
    de nos contacts communs de choisir entre moi et certain(e)s autre blogueurs qui connaissent aussi l'histoire, et elle !
    Je la préviens juste que si elle poursuit dans ce sens je ne m'en tiendrais pas là, le vol tout comme la diffamation
    sont punis par le code pénal et pourtant je ne suis pas une personne procédurière.
    A un moment, la goutte d'eau finit par faire déborder le vase.
    Je suis patiente et tolérante, mais ma tolérance a vraiment trouvé ses limite dans l'intolérable avec elle.


    Devant la constatation ci dessus, cette fois, et pour en avoir le coeur net, je me suis directement renseignée auprès de la 
    personne qui a publié cette photo, à savoir Sheila Kay Mcintyre, qui a bien confirmé par son compte FB en être l'auteur.
    Elle lui a envoyé le 30/04 un message lui demandant de supprimer SA photo faute de quoi elle devrait régler $10,000.

    Photographe du mensonge ! (2)

    Ben oui, il y a une législation... même pour les photos trouvée sur la toile ! C'est tout de même risquer de cher payer
    "pour avoir un joli blog" (ce sont ses dires) et faire gonfler son ego de soit disant bonne photographe !


    La photo Originale Signée par l'auteur se trouve dans l'autre sens : lien ICI (capture d'image en dessous)

     

    Hou Hou... méfions nous : photographe du mensonge ! (Deuxième épisode)

     

    Une petite rotation horizontale a toutefois compliqué un peu la recherche ;-)
     

    Le 1er mai au matin la photo avait été changée.... par une autre photo, un Goéland cette fois, mais bien moins joli.
    Et... l'excuse de "bonne foi" ajoutée sur l'article : elle s'est trompée en la signant (comme pour toutes les autres photos ;-) 
    Eh bien, on peut dire que cette dame se trompe souvent et depuis fort longtemps sur les photos qui ne sont pas siennes !

    Autre point, sur son article de justification de changement d'image, elle écrit : "Quand je n'ai pas dans mon stock une photo
    qui colle avec le sujet présenté, je vais sur Google ou ailleurs faire une recherche et ensuite je mets sur mon bureau les
    photos qui vont illustrer mes prochaines parutions".
    Alors expliquez moi comme si j'avais quatre ans : Une photo qui colle, elle en

    avait bien une... puisqu'elle a réussi à trouver dans son stock un Goéland en vol pour l'échanger avec la photo prises sur Google !

    Dans la démarche ici, il fallait faut tout de même aller chercher la photo, la retourner, retirer la signature de l'auteur,
    l'encadrer, la re-signer, modifier la date de la prise de vue et le nom de l'APN sur les exifs... tout ça en ne se souvenant plus, 
    tout au long de ces manipulations, que cette photo (et tant d'autres) ne lui appartenait pas !  Et même publiée, elle n'a encore pas vu !
    Tout à l'insu de son plein gré avec des quantités de photos faramineuses et depuis des années sur tous ses blogs successifs ! 

    C'est tout de même la preuve évidente que l'erreur n'était pas si involontaire ;-)
    Elle dit :  "qu'elle n'est pas assez conne pour signer une photo de son nom sachant qu'elle est de quelqu'un d'autre",
    L'état de fait parle de lui même, surtout dans cette persistance, tout en prenant vraiment ses visiteurs pour des cons, et bien
    qu'elle s'en soit défendue dans ses justifications vaseuses en commentaires.

    Autres audaces dans le petit texte ajouté au dessus de cet article : "Par les agissements de certains, on n'est pas loin de
    l'époque
    où de "braves français" dénonçaient les juifs et les envoyaient en camp de concentration. Gardons-nous donc de
    juger
    si nous ne sommes pas nous-mêmes irréprochables".

    Cela étant dit, quand on vole le travail d'autrui ou quoi que ce soit d'autre (même le téléchargement illégal je le précise) 
    à un moment donné, les représailles peuvent tomber.  Je n'ai fait que chercher à connaître le véritable auteur de ce cliché... volé
    dans la masure ou j'étais faussement accusée de la harceler. Ici au moins, j'ai obtenu la véritable réponse.
    Je ne vois pas le rapport avec la dénonciation des juifs durant la guerre. Remarque facile d'un pauvre esprit étriqué ;-)

    "Il ne faut pas juger", ah, ça me fait bien rire. 
    Oui, bien sur que je juge, j'estime, j'analyse... et heureusement pour moi car faute de quoi j'aurai le QI d'une éponge. 
    Ayant fait des études littéraires, et j'ai justement appris à juger en étudiant la philosophie, et aussi acquis un petit
    plus avec la psychologie, fort intéressante par ailleurs.
    A savoir donc : Il y a une grosse différence entre juger et condamner, les définitions sont très différentes.
    Alors que dire de Thalès, Descartes, Alain, Aristote, Platon, Marc Aurèle, Voltaire, Diderot, Nietzsche, Epictète... ?
    Oh les vilains méchants qui ont passé leur vie à analyser, critiquer, juger, estimer...  !!!
    Ne pas juger, c'est ne pas réfléchir, ne pas faire la part du bon et du mauvais, ne pas se positionner... ce qui
    n'implique pas de condamner. Tous ceux qui vont au tribunal passent par un jugement avant d'être condamnés ou pas
    et en attendant de l'être étaient estimés (cela a changé) innocents durant tout le jugement ou justement là, on analyse,
    on décortique, on réfléchit....  Là pas d'innocence, les vols ont fini par être avoué si je ne m'abuse. Je constate simplement
    la récidive de très mauvais goût, une absence totale de remise en question et une absence de raisonnement personnel qui,
    à force de persister dans ce fonctionnement de voleuse/menteuse, risque de finir un jour par être condamné ;-(

    Quant à la diffamation par mail, c'est quoi ? Pire que tout, c'est du mensonge pur et simple dans la malveillance et dans
    l'intention délibérée de nuire. Ah j'avoue, super mentalité "Madame je suis parfaite" et je me trouve toutes les excuses !

    Depuis début 2016, je n'avais jamais eu cette démarche de questionner les véritables auteurs des photos volées, et pourtant,
    j'en ai retrouvé plus d'une centaine à ce jour et sans tout fouiller et... je ne suis pas la seule à avoir constaté. 
    Donc, Madame à le droit de voler en toute impunité, mais moi, demander à l'auteur une confirmation se sa propriété...
    là c'est pas bien ;-)

    Certaines personnes ont eu la gentillesse de me prévenir si mes photos se retrouvaient ailleurs que sur mes espaces,
    et je leur en suis reconnaissante. Le vol du travail d'autrui, c'est identique au fait de rentrer chez quelqu'un et de mettre
    un objet qui nous plaît dans la poche. Ben non, ce sont des choses qui ne se font pas, et encore moins quand on se dit photographe
    soi-même concernant le vol des photos, et donc qu'on sait que cela demande du temps, de l'apprentissage, de l'investissement en matériel.
    Surtout quand on lit "Tous droits réservés et copie et reproduction interdite sans l'accord écrit de l'auteur" au bas des blogs
    "emprunteurs", il y a de quoi rire tout de même.

    Deux photographes de ma connaissance et moi même avons retrouvé nos photos sur un autre espace, et l'un deux
    a fichu une sacrée honte au voleur et en public sur FB. Les comptes du voleur ont tous été fermés par la plate-forme.
    Je ne l'ai pas fait ici, sympa je trouve après tous les mensonges proférés sur la toile me concernant ;-)
    Mais j'ai mes limites tout de même, même si elles sont vastes.

    D'autre part, je redimensionne, encadre et signe des milliers de photos par année, et curieusement,
    je ne me trompe JAMAIS avec des photos qui ne m'appartiennent pas. JE SAIS qu'elles sont les photos
    que j'ai prises et celles qui ne sont pas de moi, et pourtant, mes amies en séjour vident leur carte mémoire
    sur mon PC pour visualiser nos clichés respectifs au retour de nos sorties, et dans ces moments là, comme
    nous sommes ensemble, forcément nos clichés sont souvent assez similaires !

    Et vraiment si je recherche une photo sur la toile que je la fais glisser sur mon bureau pour par exemple,
    montrer la chenille d'un papillon, JE SAIS qu'il ne s'agit pas d'une de mes photos et je donne le lien de l'auteur. 
    Le jour ou cela m'arrivera de ne plus reconnaître mes clichés, peut-être serais-je atteinte de la maladie Alzheimer,
    auquel cas je filerais au plus vite consulter un bon spécialiste.