•  Pendant les longues journées de pluie du mois d'octobre, je me suis amusée à faire des bidouillages en post-traitement sur
    d'anciennes photos. Après les allées forestières, je me suis amusée sur l'urbanisme et au final sur des tas de sujets.
    Je vous propose donc cette deuxième série. C'est très différent, mais je trouve le rendu intéressant aussi sur les bâtisses.
    Ici, j'ai clairement et délibérément exagéré les effets, cherchant à obtenir tout autre chose que les photos d'origine.
    On aime ou on n'aime pas, mais de la même manière, on peut aimer un style de peinture et ne pas en apprécier un autre ;-)

    Tout d'abord dans le coeur historique de Montpellier

     

     

     

     

     

     

     

    Pour les images suivantes, nous nous trouvons entre la Place du nombre d'or et la Place du Millénaire. 

     

     

     

     

     

     Enfin, sur les rives du Lez, un peu à sec, la pluie n'était pas encore arrivée ;-)

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Après vous avoir présenté un petit cheval bien particulier ICI, je vous présente à présent ses compagnons.
    Un bel endroit de pâture pour ces chevaux OI (Origine inconnue) ou ONC (origines non constatées)
    Sur cette partie des Pyrénées, ce ne sont pas les Pottoks qui sont les rois des lieux.
    Il m'est bien difficile de deviner leurs origines. Je pense qu'il a eu certains "mélanges" pour obtenir ces chevaux
    robustes et massifs. C'est un petit jeu auquel j'aime m'adonner que de trouver les (éventuels) croisements.

    Les chevaux à la Fruitière...

    Un jeune mâle de robe bai avec une fine liste en tête. 

     

    Les chevaux à la Fruitière...

     Probablement du cheval Arabe sur le plan morphologique pour ces deux juments grises.
    Le poulain quant à lui présente une robe bai.
    On distingue bien le chanfrein concave et étroit des deux juments.

    Les chevaux à la Fruitière...

     La mère présente une tête dépigmentée, quelques taches bai brun disséminées et une robe gris mouchetée (fréquente chez le cheval Arabe).

     

    Les chevaux à la Fruitière...

     Celui présente quelques particularités du Mulassier Poitevain (cheval de trait). Robe gris pommelé, longs crins (la queue
    a été coupée) et lèvre inférieure pendante sur une large tête. 

     

    Les chevaux à la Fruitière...

     Rien de particulier pour envisager ses Origines, juste une robe Pie tobiano (La tête est surtout de couleur ; Liste en tête ;
    Les membres sont blancs ; Les plages blanches sont verticales ; Le cheval a au moins une plage blanche sur la ligne
    du dessus ; Le contour des plages blanches est net et régulier). Certainement du demi-trait sur le plan morphologique. 
    Les différentes robes pies ICI

    Les chevaux à la Fruitière...

     Cette jument présente elle aussi des caractéristiques morphologiques d'un cheval de trait (peut-être du Comtois).
    Son poulain à une robe très particulière avec juste le ventre et le dos bai alors que la tête,
    l'encolure et les quatre jambes sont bai-brun, ces nuances étant très prononcées.

    Les chevaux à la Fruitière...

     Celui-ci également avec son chanfrein convexe, ses jambes massives, ses pâturons bien poilus présente des caractéristiques de cheval de trait.
    Robe gris pommelé.

     

    Les chevaux à la Fruitière...

     Et ce dernier semble lui aussi avoir des caractéristiques de Mulassier Poitevin dans son allure générale.
    Robe gris pommelé. 

     

     


    64 commentaires