•  Pastoralisme en Hautes-Pyrénées : ICI

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

     

    Brebis en zones pastorales en Hautes-Pyrénées

     

      

    Les chiens de protection sont extrêmement rares (voir totalement absents) dans les estives. Par conséquent les troupeaux sont
    vulnérables face aux prédateurs... prédateurs qui ne sont pas forcément les loups et pourtant c'est sur eux que nous nous acharnons.

    Ci-dessous un témoignage.



    Eh oui, NOUS, citoyens français, nous finançons cela triplement avec l'argent public (nos impôts).
    Savez-vous qu'en France, nous avons commencé à travailler pour nous à partir du 22 juillet en 2016, du 23 juillet en 2017 ? 
    Ces dates marquent la "libération du contribuable". En 2017, nous avons trimé 204 jours pour financer les dépenses publiques ! 
    Ce n'est que depuis le 23 juillet que nous pouvons enfin profiter de notre labeur (soit 161 jours) car nous avons "fini" de financer
    la
    sphère publique. Cette date recule régulièrement par l'augmentation des différents impôts et taxes.

    Avec la défense, les écoles, les hôpitaux, la santé en général.... (financements indispensables), nous finançons donc également et
    grassement, par ces différents prélèvements directs ou indirects, aussi les éleveurs (si certaines subventions sont justifiées, d'autres
    en revanche le sont peut être beaucoup moins ou devraient être plus encadrées et contrôlées) et... les chasseurs !

    Une première fois par des subventions aux éleveurs pour la protection du bétail (clôtures, acquisition des chiens de protection et
    même pour leur nourriture, vaccinations, soins) et cela... sans qu'il y ait le moindre contrôle des frais réels dans ces domaines (ICI) ;

    Une seconde fois pour indemniser les éleveurs des attaques "imputées" aux loups (avec le nombre d'attaques indemnisées, 
    ils ont un sacré appétit nos Loups français si peu nombreux dans notre pays !), et pourtant nous savons, vu l'état des cadavres, 
    que ces attaques sont le plus souvent celles de chiens errants ou en état de divagation (ICI). En effet, les chiens en divagation
    sont responsables de bien plus d'attaques que celles dont les Loups sont réellement responsables, et pourtant, la plupart du
    temps, ces chiens ont un propriétaire qui devrait normalement être responsable de leur animal et être assuré !

    Une telle absence de gestion des dégâts sur le bétail inhérents aux chiens errants n'a-t-elle pas des effets pervers, notamment
    celui
    de sacrifier le Loup en lui faisant endosser plus que son dû ? D'autant que si les Loups s'attaquent aux animaux faibles ou
    malades (évitant ainsi la propagation de certaines épidémies), ce n'est pas le cas des chiens qui eux ne font aucune distinction.
    En outre, un Loup dans une bergerie (pas trop protégée) ne tuera qu'un animal, un chien fera un massacre. Ce fonctionnement
    vis à vis des Loups induit également une totale contradiction des administrations
    qui ne sont pas trop regardantes sur l'origine
    des attaques, avec celle d'assurer la sauvegarde des espèces protégées
    (Loup, Ours, Lynx et sous peu il y aura aussi les
    Vautours puisque les éleveurs leur attribue également bon nombre d'animaux tués).
    Ces animaux sauvages sont devenus
    les boucs-émissaires des chiens qui ont été, soit abandonnés, soit lâchés 
    dans la nature et laissés sans surveillance. 

    Une troisième fois aux chasseurs pour leur matériel de chasse dont les visées nocturnes pour leur faciliter les abattages (il est
    très difficile d'avoir des chiffres 
    officiels, le lobby de la chasse en France est très protégé). Une petite idée ? (ICIICI et encore ICI
    avec ce lien transmis par Katia, et pas mal non plus je dois dire) 

    Elle n'est pas belle la vie ? Oui, mais ça dépend pour qui !!!!

    Cet acharnement sur la faune sauvage est générale en France, partout où il y a du bétail en estives. 
    Et je ne parle pas de l'acharnement envers les Renards, Blaireaux... qui pourtant ont une grande utilité dans l'équilibre 
    et la régulation naturelle des espèces. Mais abattre des prédateurs pour un chasseur, ce doit être le pied non ??????

    Quelques informations ICI

    10 vérités et contre-vérités sur le Loup ICI

    Alors, si vous souhaitez que vive le pastoralisme mais que les Loups aient eux aussi le droit de vivre...
    Pétition à signer ICI 



    92 commentaires
  • L'abeille domestique

    Fiche info ICI

     

    Dans la famille des Hyménoptères, je voudrai...

     

     

    Dans la famille des Hyménoptères, je voudrai...

     

     Le Bourdon des champs

    Fiche info ICI

    Dans la famille des Hyménoptères, je voudrai...

     

     

    Dans la famille des Hyménoptères, je voudrai...

     

     L'Anthidium

    Fiche info ICI

    Dans la famille des Hyménoptères, je voudrai...

     

     

    Dans la famille des Hyménoptères, je voudrai...

     

     Le Bourdon terrestre

    Fiche info ICI

    Dans la famille des Hyménoptères, je voudrai...

     

     

    Dans la famille des Hyménoptères, je voudrai...

     

     La Guêpe Polistes gaulois

    Fiche info ICI

    Dans la famille des Hyménoptères, je voudrai...

     

     

    Dans la famille des Hyménoptères, je voudrai...

     

     


    77 commentaires