• Taureaux de Camargue

     

    Manade Saint Louis - Montcalm - Gard (30)

    Merci à Martine de m'avoir prêté trois photos pour réaliser cet article (voir signature)
    qui elle à choisi de rester à terre, dans l'enclos ou étaient triés les taureaux.
    J'avais mon 150-600mm, et à l'endroit ou je me trouvais, pas assez de recul pour photographier le 
    déroulement de la vaccination même à 150mm. Ses photos m'aident donc à apporter de
    la cohérence au sujet.


    Article 1

    Article 2

    et la suite...
    Donc, pour explications, la pâture est séparée en deux, et au milieu un couloir permettant de diriger les taureaux
    quand il est nécessaire de les faire monter dans la bétaillère comme pour des soin ce qui ici est le cas.

    Dans le dernier article, les Gardians dirigeaient les taureaux vers le second enclos (photo ci ci-dessous)

    Taureaux de Camargue

     Les voilà se dirigeant vers le second enclos, et c'est de là qu'il vont être guidés dans le couloir menant à la bétaillère.

    Taureaux de Camargue   Taureaux de Camargue

    Certains des Gardians dirigent les taureaux qui doivent emprunter le couloir dans un ordre précis.
    Les deux taureaux les plus âgés sont avec les plus jeunes pour leur éviter le stress.

    Taureaux de Camargue

     Comme vous le voyez, l'ambiance est calme.

    Taureaux de Camargue

     Pendant que cinq premiers taureaux sont sélectionnés, les autres attendent dans un coin de l'enclos, encadrés par des Gardians.

    Taureaux de Camargue   Taureaux de Camargue

      En dessus, la manoeuvre commence. Le premier taureau est sélectionné pour pénétrer dans le couloir est "poussé" à l'écart des autres
    et dirigé vers le couloir. Seule la présence du cavalier suffit à l'inciter à prendre cette direction.

    Taureaux de Camargue   Taureaux de Camargue

    C'est parti, il a pris le galop et s'en va dans la direction voulue 

    Taureaux de Camargue   Taureaux de Camargue

     Virage sec, l'entrée du couloir est à droite... et il le sait.

    Taureaux de Camargue

    Un second a été choisi et envoyé dans la même direction, il suit le premier de quelques secondes. 

    Taureaux de Camargue

     

    Taureaux de Camargue   Taureaux de Camargue

    Photo de gauche, un troisième taureau s'engage pendant que sur la photo de droite, d'autres jeunes ont été regroupés
    de manière à ne pas tout partir en même temps. Il faut que le regroupement se fasse calmement dans le couloir.

    Taureaux de Camargue

    Ici, les cinq premiers taureaux... calmes.
    Sur la gauche, c'est un des deux taureaux plus âgé qui lui n'ira pas, mais préserve la sérénité parmi les jeunes de sa présence. 

    Taureaux de Camargue
    Photo ci-dessus : Martine Jaffard

    Une fois les cinq rassemblés, un cavalier arrive derrière eux et les taureaux se dirigeant là ou ils doivent aller
    sans la moindre brusquerie ni maltraitance de la part du Gardian.

    Taureaux de Camargue

     Désolée pour la tache sur la gauche des photos qui suivent, mais je ne pouvais pas demander au Gardian qui faisait
    son travail de se pousser ;-) Je me trouvais juste derrière lui sur le haut de la bétaillère.

    Taureaux de Camargue   Taureaux de Camargue

     Ils ont pris le galop et pénètrent dans la bétaillère pour aller tous s'entasser les uns contre les autres au fond. 
    Quand on est là haut (à un peu plus de 3 mètres), je peux vous assurer que cela bouge sévèrement car ils pèsent 
    environ deux tonnes (et en mouvement) à eux 5 ! 
    Au sol de la bétaillère, de la paille pour amortir le bruit de leurs sabots et ne pas les stresser davantage.

    Taureaux de Camargue

    Une fois ces cinq premiers taureaux entrés, le camion est refermé.
    Commence alors le travail des gardians sur le dessus de la bétaillère qui devront maintenir les taureaux à une place définie.
    Ben oui, pas question de vacciner deux fois le même taureau ou d'en oublier un.
    Sur la photo du dessus, vous voyez des barres transversales bleues. Elle vont servir à maintenir les Taureaux
    relativement immobiles pendant le vaccin (et ce ne sont ni des petites aiguilles, ni des petites doses).

    Une longe au bout de laquelle est fixé un anneau est passée (par le haut) autour des cornes de chaque animal.

    L'extrémité de la longe est ensuite passée dans l'anneau glissant à l'intérieur, puis fixée aux barres transversales
    de manière à immobiliser l'animal à un endroit précis dans la bétaillère.
    Il en sera ainsi pour chacun deux et positionnés les uns contre les autres.


    Chaque Taureau à un nom que le Gardian utilise pour le calmer à la voix pendant la manoeuvre.

    Taureaux de Camargue   Taureaux de Camargue

    Photos ci-dessus : Martine Jaffard

    Une fois ce travail fait pour les cinq taureaux, la porte est réouverte.

    Reste à faire monter les cinq autres et à les immobiliser avec la même méthode.

    Me trouvant juste au dessus (je peux leur toucher la tête en tendant le bras),  et ayant assisté à toute l'opération,
    je peux affirmer qu'à aucun moment ils n'ont subit de souffrance.

    Une fois tous les taureaux rentrés, attachés, la vaccination se prépare, et ce sera l'objet d'un autre article
    qui cette fois encore sera agrémenté de certaines photos réalisées par Martine.

    Les Gardians ont mis 25 minutes à regrouper les Taureaux, à les faire entrer tous les dix dans la bétaillère,
    et tous les attacher. Puis la vaccination et le retour des taureaux dans leur pâture 10 minutes.
    Début des photos 10h22, et fin à 10h57.
    Efficaces, ce sont des pros ! Pour ma part, j'aurai bien cru que cela avait duré plus d'une heure !

     

    A suivre... 

     

    « Aphyllanthes monspelliensis - Aphyllanthe de MontpellierCantharis livida »

  • Commentaires

    1
    Samedi 16 Mai 2015 à 07:15

    superbe article avec des explications intéressantes .comme ce doit être impressionnant de voir courir ces taureaux pour rejoindre l'enclos .bravo à vous deux .

    bonne journée .bises

    2
    Samedi 16 Mai 2015 à 07:56

    Bonjour Pascale

    beau reportage pas facile a réaliser car les gardians sont au travail et donc difficile sans trop interférer dans leur job.

    j'ai des photos de ce type mais a l'inverse moi c'était avec le 300mm et là trop court, je n'ai jamais osé les publier.

    bonne journée Pascale, a bientôt, maurice

    3
    Samedi 16 Mai 2015 à 08:13

    Coucou Pascale,
    C'est avec grand plaisir que je revois ces photos et c'est vraiment un gros coup de chance d'avoir assisté à ces vaccinations en direct.
    Ta série est magnifique, mais je le savais déjà pour avoir vu tes photos sur ton PC le jour même.
     Ça restera un souvenir inoubliable, sachant en plus que ce ne sont pas des taureaux de corrida, on a vraiment apprécié le moment.
    Très touchée que tu ais mis trois de mes photos dans ton article...
    Bisoussssssss et merci.

    4
    Samedi 16 Mai 2015 à 08:16

    Bonjour, c'est magnifique très beau reportage ... merci de partager cela avec nous ! bisouss

    5
    Samedi 16 Mai 2015 à 08:17

    Pour Flandremdc :

    Bon jour Maurice,
    Si j'avais eu la 70/300mm, je n'aurais pas été trop court bien au contraire puisqu'ils étaient très proches de nous (armée du 150/600mm je ne dois jamais avoir dépassé les 300mm), je pense même qu'en certaines occasions, comme pour photographier les Taureaux dans le camion, le grand angle aurait été bienvenu.
    C'est vrai que pas facile d'être à un endroit stratégique si je puis dire, et de faire en sorte de ne pas déranger les Gardians dans leur travail.
    Pas moyen de risquer de leur faire faire une erreur.
    Bonne journée à toi également.


    6
    JOHN from NT
    Samedi 16 Mai 2015 à 08:33

    Bonjour Pascale, on sent le vécu et la poussière de l'enclos retombe encore...

    Excellent reportage de deux téméraires amoureuses de la nature, bravo et bisous.

    7
    Samedi 16 Mai 2015 à 08:45
    Claudine /canelle

    Bonjour Pascale 

    Voilà un reportage passionnant .merci pour tes photos et tes explications 

    Bonne journée 

    Bises

    8
    Samedi 16 Mai 2015 à 09:04

    De belles photos bien expliquées ! c'est du beau boulot !

    Bizzzz bon week end

    9
    Samedi 16 Mai 2015 à 09:28

    Passionnant ton reportage Pascale. Impressionnantes ces grosses masses à déplacer.Merci et bon week end à toi, je reviendrai voir la suite. Bises

    10
    Samedi 16 Mai 2015 à 10:47

    Bonjour Pascale. Très intéressant reportage et merci à ton amie Martine d'avoir prêté quelques photos pour le compléter. C'est une chance que vous ayez pu assister à ça et de partager avec nous. Ma préférée est la photo 5 pour la lumière, l'ambiance, les nuages de poussière soulevés par les sabots des taureaux, bref une superbe photo pour moi. Bonne journée, ici il fait gris, venteux et froid, on se croirait au mois de novembre.

    11
    Samedi 16 Mai 2015 à 11:13

    Pour Focales :

    Bon jour Marie et merci.
    Pour ma part, ce n'est pas ma préférée, elle aurait pu l'être si les taureaux avaient été de face, là tous de cul, je l'ai juste postée pour les montrer regroupés dans le coin de l'enclos.
    J'avoue que ce petit reportage n'était pas facile à réaliser avec la focale dont je disposais et à l'endroit ou je me trouvais en étant agressée par une foultitude de moustiques et rien que des femelles ! hihihi
    J'étais un tout petit peu déconcentrée par les attaques en règle.
    Ici, les températures ont chuté également et beaucoup de vent.
    Bonne journée à toi

    12
    monica-breiz
    Samedi 16 Mai 2015 à 11:21
    waouh
    mon rêve de voir cela
    j y suis dedans
    je vais les montrer à la petiote
    elle aussi aime les animaux libres
    bises
    kénavo
    13
    Samedi 16 Mai 2015 à 11:23

    Merci pour ta réponse Pascale mais les cuculs des taureaux ça ne me gêne pas. LOL ! L'ambiance me plait sur cette tof.

    14
    Samedi 16 Mai 2015 à 11:29

    Pour Monica-breiz :

    Bon jour Monica,
    Là en manière d'animaux libres, j'ai vu mieux tout de même.
    Ce sont des Taureaux de manade, et s'ils ne vivent pas pour être destinés à être du saucisson ou sous la torture des humains dans une arène, ils vivent tout de même dans des enclos et sont destinés aux jeux de cocarde.
    Soit, après les jeux ils retournent paisiblement dans leur enclos et sans blessure, mais pas vraiment libres.
    Même en Camargue, les Taureaux libres, je ne connais pas, ils sont tous rattachés à une manade.
    Il me semblait que mon article était explicite et je ne voudrai pas qu'il y ait de confusions sur mes propos.
    Bise et bonne journée

    15
    Samedi 16 Mai 2015 à 11:30

    Pour Focales :

    J'aime aussi l'ambiance, ça pas de souci, mais je reconnais que je les préfère de face ;-)

    16
    Samedi 16 Mai 2015 à 11:40

    bonjour Pascale , super reportage  sur ces beaux taureaux ! et ++++

    tu as fait de magnifiques photos , en pleine action ! j'aime +++

    bisous passe un beau weekend  A+

    17
    Samedi 16 Mai 2015 à 15:17

    Magnifiques photos et splendide reportage. Le plaisir est tout de même un peu gâté du fait qu'ils sont destinés à des jeux d'une bêtise affligeante mais c'est toujours mieux que la corrida, restons philosophes...

    18
    Samedi 16 Mai 2015 à 15:28
    Une fleur de Paris
    Un superbe reportage avec des photos remarquables ! Un vrai régal !
    19
    Samedi 16 Mai 2015 à 15:57

    je te remercie pour  les photos - je sens que cela bouge beaucoup - bise s... et bon samedi 

    20
    Samedi 16 Mai 2015 à 16:29

    Très belles photos que j'aime beaucoup, merci à elle

     

    21
    Samedi 16 Mai 2015 à 18:25

    Bonjour Pascale,

    très beau reportage, c'est vraiment intéressant, les photos et les explications sont superbes. Pour ce genre de reportage, il n'y a qu'une solution pour bien le couvrir, c'est avec deux boitiers, ou comme tu as fait, travailler à deux.

    22
    Samedi 16 Mai 2015 à 20:00
    cathcat

    Très efficaces en effet ! et drôlement sportifs ! ce n'est vraiment pas à la portée de tous...

    23
    Samedi 16 Mai 2015 à 22:38

    Fabuleux ton article,  bravo  !
    et ce sont des pros.. comme tu dis si bien.
    Bisous @ +

    24
    Samedi 16 Mai 2015 à 23:09

    Je suis en halène jusqu'au bout ! Quel boulot ils font, c'est passionnant à observer. Merci pour ce reportage bien vivant !

    Bisous

    25
    Dimanche 17 Mai 2015 à 08:05

    un beau reportage

    et ces hommes ont beaucoup de méritent car ça ne doit pas être évident et le risque est malgré tout omniprésent

    26
    Dimanche 17 Mai 2015 à 13:49

    un très beau reportage ! que c'est passionnant! ils font vraiment du beau boulot , rapide efficace tout en veillant au bien être de leurs taureaux !

    Des pros comme tu dis !!

    Merci pour ce superbe partage et à Martine pour la collaboration wink2

     

    27
    Dimanche 17 Mai 2015 à 19:44
    Ce ne doit pas être évident e suive ainsi ce travail! C'est un chouette article!
    28
    Dimanche 17 Mai 2015 à 20:01

    Magnifique article. On s'y croirait !!!

    29
    Lundi 7 Septembre 2015 à 23:33

    Bonjour Pascale

    Merci  pour ce reportage sur  le vif qui nous montre le savoir faire des gardians.

     Je t'embrasse



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :