•  Cincle plongeur - Cinclus cinclus - White-throated Dipper

    Fiche info ICI

     

     

    Entre ombre et lumière...

     Cincle plongeur

     

     

     Cincle plongeur

     

     

     Cincle plongeur

     

     

     Cincle plongeur

     

     

     Cincle plongeur

     

     

     Cincle plongeur

     

     

     Cincle plongeur

     

     

     Cincle plongeur

     

     

     Cincle plongeur

     

    Etymologie des mots


    Stupide : du latin stupidus.
    Qui signifie "étonné, frappé de stupeur".
    Le stupide est celui qui s'étonne de tout. Donc qui a conservé sa capacité d'émerveillement face à la nouveauté.
    Il est le contraire du blasé.

    Alors...  très franchement, je me sens très idiote, imbécile et stupide ;-)
    (voir les deux jours précédents)

     


    votre commentaire
  •  Certains sont effrayés par ces animaux que sont les Mantes religieuses (ou Empuses), et même peuvent en avoir la phobie.
    Pour ma part, ce sont des animaux qui me fascinent.
    Ce sont les rares insectes qui, dans un face à face, semblent réellement offrir un échange dans le regard.
    En fait je pense qu'autant elles que moi sommes dans la même observation mutuelle.
     

    Mante religieuse forme verte immature - Mantis religiosa

     Lorsque j'en croise sur mon chemin, je ne résiste pas à leur présenter ma main en la plaçant à plat et face à elles.
    Elles choisissent d'y grimper ou non, je ne les y contraint jamais. Généralement elles grimpent et se lancent dans mon escalade,
    ce qui ne me facilite pas la tâche pour les photographier avec ma main libre. J'envisage que si elles grimpent, c'est qu'elles ne sont
    pas effrayées par cette main que je leur présente.
    Ce sont des animaux qui semblent avoir une beaucoup de curiosité.
     

    Mante religieuse forme verte immature - Mantis religiosa

    Malgré ses longues épines acérées, je sens à peine sa présence lorsqu'elle se déplace sur ma peau. Cela ne pique absolument pas.
    Jamais une Mante ou Empuse n'a cherché à attaquer en lançant l'une de ses pattes en avant en signe d'auto-défense,
    Pas plus qu'elles n'ont tenté de me "mordre" d'ailleurs.

    Mante religieuse forme verte immature - Mantis religiosa

     Si je sens qu'elle cherche à s'en aller, je lui représente le buisson sur lequel elle se trouvait et la laisse y retourner.
    Je ne déplace aucun animal de l'environnement dans lequel il se trouve et n'en manipule aucun autrement que de cette manière, c'est à dire 
    que je ne les emporte pas pour les photographier ailleurs que dans leur environnement, je n'utilise aucun produit pour les endormir ou les tuer
    (et oui, malheureusement ce sont des pratiques qui existent) et je ne cherche jamais à les saisir avec mes doigts, pince ou boîte.
    Je serais alors à-même de lui briser un membre ou une antenne, ce que je ne veux absolument pas.

    Mante religieuse forme verte immature - Mantis religiosa

     Devant les animaux, quels qu'ils soient, j'essaie de m'envisager à leur place, face à une énorme bestiole ayant les proportions que j'ai par rapport à eux,
    et je me demande si j'apprécierais que King-Kong, dans un moment de curiosité, m'attrape dans sa grosse main, me mette dans une boîte,
    ou encore soulève ma maison pour observer ce qui se passe à l'intérieur.
    Je crois pouvoir répondre que NON sans l'ombre d'une hésitation ;-) De ce fait, je ne leur fais pas ce que je n'aimerais pas subir.

    Mante religieuse forme verte immature - Mantis religiosa

    Cette relation avec les Mantes ou les Empuses est le seul contact physique que je me permet avec le petit peuple de l'herbe,
    et, comme je le disais, dans la mesure ou l'animal vient sans contrainte.
    En revanche, il m'est arrivé qu'un papillon ou une Libellule vienne se poser sur moi. 

    Mante religieuse forme verte immature - Mantis religiosa

     

     Sur la dernière photo, on peut bien voir que la Mante fixe mon objectif à quelque centimètres de sa tête. N'a t'elle pas un air étonné ?

    Mante religieuse forme verte immature - Mantis religiosa

     

    Pour Information :

    Comme à chacune de mes publications de Mantes, certains commentaires gratifient cet animal de dévoreuse, de tueuse, de cannibale et que
    sais-je encore... Aussi, une nouvelle fois, je tiens à faire un rappel sur cette idée reçue que nous nous faisons bien souvent (moi la première je
    l'ai eue avant de chercher à en connaître plus à leur sujet) concernant ces animaux fascinants.

    Dans le règne animal, en dehors de l'humain, aucune espèce ne mange plus que ce dont elle a besoin pour survivre.
    L'obésité n'existe pas dans la nature ! Les animaux qui se nourrissent d'autres animaux de par leur nature de carnivores, d'omnivores,
    d'insectivores, ne partent en chasse QUE quand la faim se fait sentir. Le plaisir de manger, tout comme les différents besoins de
    "se remplir" sont spécifiques à notre espèce.
    Certains animaux restent sans se nourrir souvent plusieurs jours, voir plusieurs semaines ou plusieurs mois comme pour les
    serpents et même de 3 à 5 ans pour la Tique ! ICI (ça c'est pas dommage !).
    Il me semble donc assez injuste de les gratifier de cruelles, de cannibales, de tueuses, de dévoreuses, de terrifiantes, de diaboliques....
    d'autant que pour ce qui fait la majorité du genre de notre propre espèce et dans nos pays, ce que "nous" mettons dans nos assiettes
    ne pousse pas vraiment QUE dans les arbres ou dans la terre. Que même si pour la plupart d'entre nous, nous ne tuons plus nous-mêmes
    nous déléguons à d'autres le soin de le faire (et il me semble bien que le fait d'acheter aboutit à la même résultante),
    et que ce dont nous nous nourrissons, ce sont bel et bien des morceaux de cadavres !

    Pour en revenir à la Mante, nous lui avons fait à tort une bien mauvaise réputation qui s'est répandue comme une traînée de poudre...
    au même titre que les loups mangeurs d'hommes ou que les Chauves souris qui viennent s'agripper dans les chevelures.

    Non, la mante n'est pas la "tueuse en série" qu'on veut bien décrire !!!

    Ce qui lui a donné cette bien sordide image, c'est que les naturalistes, pour les observer, organisent des accouplements en laboratoire,
    dans des conditions bien différentes du réel.  En réalité, la femelle a besoin de manger après un accouplement et dans un laboratoire elle est
    souvent seule avec le mâle dans le vivarium, c'est pourquoi ce sera lui la victime de ses besoins alimentaires, car ne disposant pas de la
    nourriture nécessaire à proximité, elle n'a alors pas d'autre choix que dévorer le mâle.. 

    Sur trente accouplements filmés dans la nature, un seul s'est achevé par une scène de cannibalisme !

    De plus, les rares fois où elle se livre à ce cannibalisme dans la nature, c'est souvent avec l'assentiment de son partenaire.
    Celui-ci, aussi faible que la femelle, se sacrifie pour nourrir la mère de ses futurs enfants quand les proies sont rares, ce qui lui donne une
    chance de parvenir à assurer sa descendance.

    Dans la nature, elle trouve donc souvent la nourriture nécessaire à proximité et laisse repartir le mâle librement.

    Et puis curieusement, personne ne va avoir de l'empathie devant un Moustique qui se fait dévorer par une si jolie Libellule !!!
    Pas plus que pour une Guêpe en train de se faire avaler par un Guêpier d'Europe. Peut-être un peu plus s'il s'agit d'un Papillon...
    Surprenant non ?

    Personnellement, je ne vois aucune différence ne faisant aucun spécisme, d'autant que les animaux n'ont pas conscience que le fait de tuer un
    autre animal peut engendrer de la souffrance tant physique que morale induite par leur besoin de se nourrir, ce qui n'est pas notre cas !
    La question que je me pose très souvent, c'est pourquoi reportons nous nos travers sur les animaux quand NOUS, nous avons
    la conscience des conséquences de nos actes ce qui n'est pas leur cas ?

    Tout ce que nous reportons sur eux n'est en réalité que le miroir de ce que nous sommes ! 
    Le monde animal n'est pas parfait, mais nous sommes loin de l'être, et eux ne sont ni pervers, ni manipulateurs.
    Essayons d'apprendre à les regarder tels qu'ils sont et à les accepter aussi tels qu'ils sont et sans les condamner, ou alors...
    commençons déjà par observer avec la plus grande lucidité tout ce dont l'Homme est responsable, y compris la destruction
    massive de l'habitat de la faune sauvage, l'éradication des espèces et la pollution de notre planète.
    Cette introspection nous rendra peut être un peu plus tolérants à leur égard ;-)

    ***** 

    La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.

    Baruch Spinoza

     


    51 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires