• Biche elaphe et son petit

    Midi-Pyrénées

    Biche elaphe et son petit

    Petite information pour ceux qui sont étonnés de voir un jeune assez "grand" pour encore téter sa mère.

    Pour ce qui est du sevrage des animaux, dès lors qu'ils sont domestiqués, oui, en effet, l'humain sépare le jeune de sa mère très tôt de manière à l'accélérer, et ce, pour différentes raisons que je ne vais pas énumérer ici, imaginant que vous les connaissez pour la plupart. Les chiens et chats d'élevage pour l'exemple, sont sevrés à deux mois, et même parfois vers 6 semaines, ce qui n'est pas le cas naturellement. Ceci de manière à pouvoir les vendre très tôt, ce qui déclenche souvent des problèmes chez les animaux sevré trop rapidement.

    Exemple des durées de l'allaitement chez les singes et chez l'homme (je parle donc au "naturel", pas du sevrage imposé par la société) : ICI

    Dans la nature, il en est très souvent tout autrement.
    Généralement le sevrage se fait à l'arrivée du nouveau bébé ou très peu de temps avant la naissance. Un jeune de l'année en liberté, même s'il se nourrit de végétaux, peut peut donc encore solliciter sa mère presque tout au long de sa première année. 

    Ici, le faon est né en mai/juin dernier (période des naissances, la gestation durant entre 225 et 245 jours - huit mois environ) celui-ci a donc environ 4 / 5 mois, et l'allaitement dure entre 8 et 10 mois. 

    Donc bébé né en mai/juin, allaitement 8 à 10 mois, il ne sera donc sevré par sa mère qu'entre janvier et mars de l'année suivante. Alors à ce moment là, la mère ne laissera plus le petit de l'année précédente venir prendre le lait qui devient alors réservé nouvel arrivant.

    Biche elaphe et son petit

     

    Biche elaphe et son petit   Biche elaphe et son petit

     

    Biche elaphe et son petit   Biche elaphe et son petit

     

    Biche elaphe et son petit

     

    Biche elaphe et son petit

     

     

    « Rainette Méridionale - Hyla meridionalisDiascia rigescens »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 12:03
    c'est ravissants ces tableaux de la biche et son faon
    bon vendredi Pascale
    2
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 12:43

    Tes photos sont sublimes, ils sont mignons tous les deux, c'est craquant :)

    Bonne journée

    Bises

    3
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 12:59

    Bonjour Pascale,

    Pourtant il à l'âge d'être sevré, mais comme la scène est touchante, je suis jaloux de ne pas être à ta place pour prendre ces jolies photos.

    Bises, Chris

    4
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 13:14

    Belles images de paix et de tendresse, très beau.

    5
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 13:19

    Pour cricrimary :

    Bon jour Christian,
    Pour la Maman comme pour le petit, il semble bien qu'ils en aient décidé autrement ;-)
    Je te souhaite une bonne journée

    6
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 13:25

    quelles scènes merveilleuses !

    7
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 13:35

    J'  adore ces scènes de tendresse animalière ....  quel privilège pour toi le photographe ...la patience te récompense ...♫ ♥

    8
    Mop
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 13:44

    toujours ce calme de Bambi...

    9
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 14:01

    c'est super de pouvoir assister à cette scène , et toutes les autres que tu as déjà mises . 

    le petit est déjà beau mais téter un peu , c'est rassurant .

    10
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 15:10

    Coucou, 
    Il n'y a pas d'âge pour garder un peu de complicité avec sa maman, on sent beaucoup de tendresse entre les deux.
    Tu as vu, sur la dernière photo, il s'en lèche les babines de plaisir !
    Magnifiques photos.
    Bisoussss

    11
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 15:10

    Alors là, moment magique et sublime !

    Merci pour cet instant câlins

    12
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 15:47

    superbes photos Pascale,chez nous il fait beau mais le soir et le matin il fait vraiment frais,et la journée il fait vraiment  chaud,je te souhaite un très bon Vendredi,bises

    13
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 15:49

    Coucou Pascale,

    Quelle scène attendrissante ! Bien qu'un peu grand, le faon veut profiter de sa maman le plus longtemps possible... une fusion que l'on veut éternelle et pas que dans le règne animal wink2

    Merci, beau partage.

    Bises, et bonne fin d'après-midi

    14
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 15:50

    Bonjour Pascale,

    C'est trop mignon, je craque ! Bonne journée Pascale, bises, Véronique

    15
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 15:54

    Bonjour Pascale,
    Une adorable série tendresse, trop beau !...

    16
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 17:11
    Robert

    très belle série, elles sont devenues une peste dans la région, comme elles n'ont pas de prédateurs, elles se multiplient comme des lapins!

    17
    Marie-France
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 17:49

    Bonjour Pascale


    Merci pour ces photos attendrissante d'une mère et de son petit. Bonne fin de journée.

    18
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 18:00

    Bonjour Que dire devant tant de tendresse merci pour ce partage de douceur et de beauté


    bonne fin de journée


    alixe

    19
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 18:10

    Pour Robert :

    Elles ont certainement le plus gros prédateur qui soit : L'humain !
    Et en matière de peste, nous n'avons certainement pas la même vision, pour moi, la plus grosse peste qui soit, et même la peste et le choléra réunis, c'est toujours le même, celui que je viens de sus-nommer.

    20
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 18:38

    Bponsoir,

    Très jolie  scène d'intimité :c'est attendrissant ce petit qui a la moustache et qui se lèche les babines après la tétée !

    Bonne soirée !

    21
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 18:38

    C'est toujours attendrissant ; on dirait que la biche te voyait ? bises 

    22
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 19:26

    Les animaux ont tout autant le droit de vivre que l'homme...

    Ce sont les hommes qui ont gagné sur leur terrain !

    J'adore ce genre de scènes et j'aime quand tu les partage de si belle façon !

    Bonne soirée  et bon week-end 

    23
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 20:20

    Bonsoir
    Je suis revenue, je reprend doucement mon blog.
    Je te remercie pour tes passages!

    Superbes photos!
    Bisous

    24
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 20:39

    tu nous fais découvrir de belles photos ! bonne soirée à toi

    25
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 20:55

    Très jolie scène , merci pour cette belle série Pascale .

    Douce et bonne soirée a toi

    Bizz

    26
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 21:03

    Bonsoir Pascale,

    excellente série, les photos sont magnifiques. La biche semble écouter chaque bruit sur les deux premières, ensuite on s'aperçoit qu'elle a entendu quelque chose et enfin elle t'a repéré.

    Passe une bonne soirée.

    27
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 21:17

    Une super série pleine de tendresse.
    Bises, Pascale, et bonne soirée.

    28
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 22:08

    bsr Pascale, des moments de tendresse bien captés. Muxu

    29
    Samedi 25 Octobre 2014 à 01:32

    Bonjour Pascale,

    belle scène de tendresse et d'amour maternel, même si bébé est déjà grand.

    Bises et bonne journée Pascale.

    30
    Samedi 25 Octobre 2014 à 01:40

    Encore une belle série de la vie dans la nature. Je trouve le petit assez grand our aller fouiller encore dans le corsage de sa mère

    31
    Samedi 25 Octobre 2014 à 09:00

    Petite information pour ceux qui sont étonnés de voir un jeune assez "grand" pour encore téter sa mère.

    Pour ce qui est du sevrage des animaux, dès lors qu'ils sont domestiqués, oui, en effet, l'humain sépare le jeune de sa mère très tôt de manière à l'accélérer, et ce, pour différentes raisons que je ne vais pas énumérer ici, imaginant que vous les connaissez pour la plupart. Les chiens et chats d'élevage pour l'exemple, sont sevrés à deux mois, et même parfois vers 6 semaines, ce qui n'est pas le cas naturellement. Ceci de manière à pouvoir les vendre très tôt, ce qui déclenche souvent des problèmes chez les animaux sevré trop rapidement.

    Exemple des durées de l'allaitement chez les singes et chez l'homme (je parle donc au "naturel", pas du sevrage imposé par le société) : ICI

    Dans la nature, il en est très souvent tout autrement. 
    Généralement le sevrage se fait à l'arrivée du nouveau bébé ou très peu de temps avant la naissance. Un jeune de l'année en liberté, même s'il se nourrit de végétaux, peut peut donc encore solliciter sa mère presque tout au long de sa première année. 

    Ici, le faon est né en mai/juin dernier (période des naissances, la gestation durant entre 225 et 245 jours - huit mois environ) celui-ci a donc environ 4 / 5 mois, et l'allaitement dure entre 8 et 10 mois. 

    Donc bébé né en mai/juin, allaitement 8 à 10 mois, il ne sera donc sevré par sa mère qu'entre janvier et mars de l'année suivante. Alors à ce moment là, la mère ne laissera plus le petit de l'année précédente venir prendre le lait qui devient alors réservé nouvel arrivant.

    32
    Samedi 25 Octobre 2014 à 15:28

    Absente hier .... je viens ce jour 

    Merci pour tes explications. C'est vrai que je trouvais ce petit grandet pour têter.
    Un bon moment de tendresse.

    33
    Samedi 25 Octobre 2014 à 22:01

    voilà me revoilà ,un moment touchant et naturel là ! joli partage .( une balade avec Stefe aujourd'hui très sympa ptit moment toutes les deux dans la nature qui me comble....) bisouss

    34
    Dimanche 26 Octobre 2014 à 12:09

    Il en profite, il a raison, et du moment où maman est d'accord ... wink2 Bises



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :