• Cochon domestique

     

    Cochon domestique

     

     "Tout ce verbiage sur la dignité, la compassion, la culture ou la morale semble ridicule lorsqu’il sort de la bouche même de ceux
    qui tuent des créatures innocentes, pourchassent des renards que leurs chiens ont épuisés, ou même encouragent l’existence
    des combats de taureaux et des abattoirs. Toutes ces explications, selon lesquelles la nature est cruelle et donc nous sommes
    en droit d’être cruels, sont hypocrites. Rien ne prouve que l’homme soit plus important qu’un papillon ou qu’une vache. 

    Je considère le fait d’être devenu végétarien comme la plus grande réussite de ma vie. Je ne prétends pas sauver beaucoup
    d’animaux de l’abattoir, mais mon refus de manger de la viande est une protestation contre la cruauté… 

    Personnellement, je ne crois pas qu'il puisse y avoir de paix dans ce monde tant que les animaux seront traités comme ils le sont aujourd’hui".

     

    Isaac Bashevis Singer 

     

    (ceci correspond exactement à ce que je pense, et si lui ou l'un de ses frères est tué pour être mangé,
    ce ne sera certainement pas de mon fait !)

     

    « Loo devient un jeune "homme".Cincle plongeur »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 00:27

    Qu'il est beau ce cochon,avec ces tâches sur les oreilles.

    Bisoussss

    2
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 07:17

    Il cache ses yeux pour passer incognito.

    3
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 08:03

    Bonjour Pascale. Cette photo est superbe et ces mots si clairs... bisouss

    4
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 08:31

    c'est vrai qu'en le voyant comme ça , on n'a pas envie de le manger ce cochon . c'est vrai aussi toute cette cruauté envers les animaux mais l'homme tue l'homme aussi et ce n'est pas pour le manger .

    5
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 08:41
    claudine/canelle

    Il mérite l' honneur que tu lui fais aujourd'hui 

    Bonne journée 

    Bises

    6
    Alain Adamski
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 08:44

    Superbe prise de vue originale au cadrage de proximité étonnant, j'adore cela, bravo.

    7
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 09:37

    Coucou, 
    Très joli cadrage sur ce porc basque, ils sont marrants avec leur robe bicolore.
    Bisousssss et bonne journée

    8
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 09:41

    il a une belle couleur!

    9
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 11:04

    Rhhhooo, mais qu'il a de grandes z'oreilles hihihi, trop trop beau. Superbe cadrage !

    Gros bisous et bon dimanche

    10
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 11:45

    Ils sont beaux les porcs basques avec leurs jolies taches foncées.  Bisous, ma belle et à+

    11
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 12:12

    Sûr qu'on a pas envie de les manger quand on les voit ainsi. Cela dit, comme Maïanthème, je suis assez d'accord avec sa phrase "l'homme tue bien l'homme et ce n'est pas pour le manger". L'homme tue, l'homme est un monstre et c'est en cela que l'animal nous est grandement supérieur.

    12
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 12:39

    Très belle citation !!!
    Bien illustrée par ce cochon, si proche de nous génétiquement...
    Bisous Pascale

    13
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 12:40

    Contente de voir qu'il n'est pas enfermé comme les cochons autrefois dans les fermes, au moins celui-ci peut-il profiter, comme nos petits cochons corses d'une liberté, quoique toute relative, on le sait bien...

    14
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 12:46

    Un cochon "de Bayeux" me semble-til. Il y en avait chez mes parents

    Bises

    15
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 13:45

    ... il est impressionnant !

    16
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 14:10

    Un animal tout aussi domesticable que nos chiens ou chats et très attachant. Dommage qu'il ne soit pas considéré comme animal domestique.
    Belle photo !

      • Dimanche 17 Janvier 2016 à 14:20

        Bon jour Katia,

        Selon les définitions de Wikipédia ou autres définitions de l'animal domestique :

        [Un animal domestique est un animal appartenant à « une espèce qui a fait l’objet d’une pression de sélection continue et constante (c'est-à-dire qui a fait l'objet d'une domestication). Ceci a permis la formation d’un groupe d’animaux qui a acquis des caractères stables, génétiquement héritables ».
        Cette définition est en réalité déduite du code de l'environnement qui dit le contraire pour les espèces animales non domestiques.
        Ces critères ont été revus par un arrêté ministériel du 11 août 2006, qui énonce qu'un animal domestique appartient « à des populations animales sélectionnées ou dont les deux parents appartiennent à des populations animales sélectionnées. »
        Le fait que l'animal soit né en captivité ou ait été apprivoisé n'est pas un critère de domesticité selon le droit français. Le code pénal français distingue ainsi les animaux domestiques des animaux apprivoisés. Cependant, on tend à un rapprochement de ces notions, notamment pour des raisons de simplification (ainsi qu'il ressort de la circulaire du 12 octobre 2004).
        Particulièrement, le statut juridique de l'animal domestique est hésitant, entre la qualification de simple chose dont on pourrait librement disposer (conception de l'animal en droit des biens), chose avec laquelle on entretient un lien affectif particulier, mais dont on doit indemniser les dommages qu'elle a causé (conception de l'animal en droit de la responsabilité) et d'être vivant nécessitant une protection particulière (conception de l'animal en droit pénal). Ces conceptions propres, si elles restent cantonnées à chaque branche du droit, ne posent pas moins la question de savoir comment doit se comporter l'Homme par rapport à l'animal.
        La Cour de Cassation, par un arrêt du 14 mars 1861, a défini les animaux domestiques comme étant « les êtres animés qui vivent, s'élèvent, sont nourris, se reproduisent sous le toit de l'homme et par ses soins... ]

        Par conséquent selon les textes, chiens, chats, chevaux, vaches, veaux, cochons, couvées... sont considérés comme des animaux domestiques, ce qui n'implique malheureusement pas que les animaux domestiques soient respectés en tant qu'êtres vivants et sensibles, pas plus que beaucoup d'animaux sauvages non protégés par décret d'ailleurs.

        J'ai d'ailleurs précisé dans mon titre "Cochon domestique", contrairement au Sanglier qui lui est un cochon sauvage.

        Le cochon, c'est maintenant prouvé, est le plus proche des êtres humains génétiquement, et un des animaux les plus intelligents (à savoir ayant la plus grande capacité d'apprentissage).


        Merci pour la photo.

        Bises et bonne journée à toi

      • Dimanche 17 Janvier 2016 à 17:40

        Merci pour ces infos Pascale, je pensais que seuls, le cochons nain était considéré comme animal de compagnie.

      • Dimanche 17 Janvier 2016 à 19:49

        Re coucou Katia,
        Animal de compagnie, certes, mais pas animal domestique.
        De toutes manières, le statut des animaux est encore très vague.
        Bonne soirée

    17
    Oxygène
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 17:00

    Bonjour Pascale. Je comprends très bien cette citation et je ne suis pas étonnée que tu sois végétarienne. Je ne le suis pas (pas encore), mais je mange de moins en moins de viande. La plus jeune de mes enfants est végan donc je connais la lutte pour le respect de la vie animale. Les mentalités évoluent petit à petit et je pense et espère que  les animaux auront de plus en plus de défenseurs. Ce que je ne supporte pas c'est que l'on puisse les faire souffrir gratuitement et pour le plaisir de quelques-une (corrida par exemple).

    Le sujet est vaste ...

    Bises à toi

      • Dimanche 17 Janvier 2016 à 19:47

        Re coucou,

        Oui, de plus en plus je vois des gens autour de moi opter pour le régime végétarien.

        En revanche je ne suis pas Végan dont voilà la définition :
        Terme anglo-saxon, souvent traduit par « végétalien » en français. Seulement, un vegan, en plus d’être végétalien, n’utilise aucun produit d’origine animale dans toutes les facettes de sa vie.  Que ce soit ses habits, chaussures, produits cosmétiques, objets divers, agriculture, loisirs, etc.. Il n’utilise donc ni cuir, ni laine, ni fourrure, ni cire d’abeille, ni produits testés sur les animaux, etc..
        Un vegan n’accepte d’utiliser dans sa vie, que des produits non-issus de la souffrance d’un animal : végétaux, minéraux ou micro-organismes (non-testés sur les animaux). Ce mode de vie reste un idéal,  mais il est le plus approprié, à notre avis, et il tient à chacun d’y tendre suivant ses possibilités.)

        Je mange du miel, des oeufs non fécondés par exemple, mais je ne porte pas de cuir, pas de produits cosmétiques testés sur les animaux, pas de laine (ça gratte de toutes manière, mais sinon cela ne me poserait pas de problème), pas de duvet d'oie... Donc je ne peux pas malgré tout me prétendre Végan.

        Nous concernant, nous avons choisi de ne plus participer à ces tortures faites aux animaux destinés à l'alimentations, et pourtant un bon saucisson ou un bon jambon de pays... cela n'a rien de mauvais, mais voilà. 

        Vises et bonne soirée Oxy, et merci pour ta visite bien que ton blog soit en sommeil.

         

    18
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 19:34

    Quand je suis arrivée sur ton blog, que j'ai lu "je suis de la couleur de ceux que l'on persécute", je me suis redressée.

    Mais après avoir lu ce texte et ton comm ensuite, oui je me dis "là je suis chez moi", entend par là que tu dis ce que je pense.

    Hier à l'opposé j'ai fait un bond d'effroi. Il y a une photo de petit veau et ensuite le dessin que tu peux trouver chez un boucher : le veau avec les noms des différents morceaux de viande.

    Si on dit qu'il faut de tout pour faire un monde, je réponds que je ne veux vivre que dans un monde sans spécisme.

      • Dimanche 17 Janvier 2016 à 19:58

        Bon jour et merci de ta visite,
        Arghhhhhh quelle horreur ce que tu dis.
        Cela étant dit, quand sur certains blog je vois des animaux morts, j'avoue que j'ai du mal à comprendre qu'on ait pu avoir le coeur à cela.
        Un jour, sur un blog duquel je me suis fait jeter, j'ai dis ma manière de penser à une personne qui présentait une tortue marine en train de se faire couper en morceau par un type sur le pont d'un bateau, et en plus elle réclamait qu'il lui rapporte des écailles.. d'une espèce qui de surcroît est protégée.
        Je ne sais pas s'il faut de tout pour faire un monde, mais je trouve certaines personnes bien cruelles et en effet pratiquant le spécisme. Du plus petit au plus gros, je les respecte tous.
        Bonne fin de journée

    19
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 22:06

    Bonsoir Pascale,

    Et il est propre comme tout !

    Trêve de plaisanterie, nous sommes depuis un moment presque végétariens, je dis presque car j'en achète encore (chez un boucher qui n'a que de la viande locale, bon ce n'est peut-être pas un critère...) pour mes fils, et des fois j'apprécie d'en manger. On mange plus souvent du poisson (mais que de scandales là aussi) et de la volaille bio.

    Hier, j'ai été à une conférence proposée par une naturopathe qui a rappelé bien des choses que nous oublions de plus en plus : nous mangeons mal et trop, des aliments trop cuits, nous ne mastiquons pas assez, nous n'avons pas assez d'activité physique, nous respirons mal donc nous oxygénons mal, etc, etc. Je sais que tu sais tout cela. Et elle a rappelé que nous n'avons pas besoin, nous humains, de manger de la viande.

    Bises et bonne soirée

      • Dimanche 17 Janvier 2016 à 22:17

        Bon soir Eva,
        Ce qu'elle a dit est parfaitement vrai, non seulement nous n'avons pas besoin de manger de la viande, mais notre organisme n'est pas fait pour cela. Je te mets un lien ICI qui explique très bien pourquoi.
        Bises et bonne soirée

    20
    Lundi 18 Janvier 2016 à 10:25

    Bonjour Pascale, 

    Le cochon est un animal paraît-il très attachant. Il n'est que de lire les témoignages de ceux qui ont pu les apprivoiser. On s'aperçoit qu'ils sont plus intelligents qu'on pourrait le soupçonner. Mais en fait, aucun animal n'est "bête" et mérite notre considération.

    je t'embrasse.

    21
    Lundi 18 Janvier 2016 à 14:16

    Là tu nous présentes une belle photo de cochon qui mange tranquillement dans l'herbe bien verte, mais on ne peut que penser à la réalité dans les élevages qui est toute autre, en Bretagne c'est affreux notamment, chez moi en Normandie il y en a peu, mais les conditions sont toujours difficiles pour eux, élevés par des "viandars" ... Bises

    22
    Lundi 18 Janvier 2016 à 19:57

    Il est mignon avec ses couleurs gris et rose et son œil caché derrière son oreille.

    23
    Lundi 18 Janvier 2016 à 20:03

    beau témoignage de cet écrivain. Ce que je découvre en devenant végétarienne, c'est un goût plus fort de cuisiner des légumes, des épices, des céréales. Yves Coppens disait jeudi dernier sur la grande librairie que l'homme a mangé de la viande, parce qu'il ne trouvait plus assez de végétation pour se nourrir. Bises 

    24
    Lundi 18 Janvier 2016 à 20:04

    j'oubliais de dire que ce porc était une belle bête ... des animaux très intelligents malheureusement sacrifiés. Bises 

    25
    Lundi 18 Janvier 2016 à 20:15

    Il parait que le cochon a le plus de gènes en commun avec l'homme que tous les autres animaux. 

    On mange du cochon, on est cannibale...

    26
    Quichottine
    Lundi 18 Janvier 2016 à 22:05

    Comme Oxy, je mange de moins en moins de viande, et plus du tout certaines... mais je ne suis pas sûre que ce soit pour les mêmes raisons que toi.

    Il reste encore du chemin...

      • Lundi 18 Janvier 2016 à 22:11

        Peu importe les raisons finalement, l'essentiel est de consommer de moins en moins pour peut-être arriver au plus du tout. Ce sont les animaux qui pourront nous en remercier ;-)
        Bises et belle fin de soirée à toi Quichottine



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :