•  

    Quand la chance est avec nous, elle l'est, et ce jour là, elle l'était vraiment ! Martine et moi avons savouré ces instants avec d'immenses sourires...
    Je n'ai même pas songé à changer mon ouverture... trop absorbée à admirer, d'où une netteté parfois un peu limite.

    Une magnifique rencontre... une harde l'Élaphes

     

     

    Une magnifique rencontre... une harde l'Élaphes

     

     

    Une magnifique rencontre... une harde l'Élaphes

     

     

    Une magnifique rencontre... une harde l'Élaphes

     

     

    Une magnifique rencontre... une harde l'Élaphes

     

     

    Une magnifique rencontre... une harde l'Élaphes

     

     

    Une magnifique rencontre... une harde l'Élaphes

     

     

    Une magnifique rencontre... une harde l'Élaphes

     

     


    87 commentaires
  • Marabout d'Afrique - Leptoptilos crumenifer - Marabou Stork
    Fiche info ICI

    Parc Darwin de Montpellier

     

     

    Pourquoi  je vous parle de Bridge, moi qui suis une adepte du reflex ?

    Depuis trois semaines, à la billebaude, la photo en voiture ou l'affût, nous avons ajouté la balade en vélo à assistance électrique.
    Soit au départ de la maison, soit embarqués à l'arrière de la voiture si nous souhaitons aller dans des endroits plus éloignés.
    Nos précédents vélos avaient terminé leur vie il y a quelques années en entrant dans un parking couvert, et en ayant totalement
    oublié qu'ils étaient... sur le toit ! Ben oui, ce sont des choses qui arrivent, il suffit de regarder les plafonds ;-(

    C'est un vrai régal de retrouver les plaisirs du vélo (tout en ayant un peu d'aide malgré tout ;-), mais c'est aussi une toute autre
    manière 
    de voir et de profiter de la nature sur d'assez "grandes" distances (80/100 km d'autonomie pour cette batterie sur une
    région comme la Camargue, région pas vraiment montagneuse, et avec une assistance moyenne). 


    Cela dit, je dois dire que d'embarquer un reflex armé d'un gros zoom sur les vélos, ce n'est pas simple du tout à gérer. Nous avons très
    vite abandonné l'idée : dans le sac à dos (le plus sécurisé), même pas la peine d'envisager de le sortir, l'animal à disparu, et dans un panier
    de guidon, cela fait tout de même pas mal de chocs sur les chemins de terre comme sur les petites routes. Pas envie de risquer la casse.
    Du coup, pour ces occasions, nous avons opté pour un Bridge SONY DSC-HX400V, accessible dans une sacoche de guidon rembourée.

     

    Nous avons pu constater que sur des vélos, la faune s'en trouve beaucoup moins inquiétée à nos arrêts en douceur et facilement anticipés. 
    Une façon sympa de joindre l'utile à l'agréable (mais ne vous y trompez pas, il faut quand même appuyer pour pédaler et quand ça grimpe,
    ça grimpe même sur un vélo assisté... ce n'est pas un scooter ;-) 

     

    Marabout d'Afrique + test Bridge SONY DSC-HX400V

    24-1200mm en zoom optique et 2400mm avec zoom numérique. (f/2.8-6.3)

     

    Mon premier Test et mes premières impressions :

    Comme je le fais habituellement pour tester le matériel, je suis allée tout d'abord faire un tour au Parc Darwin et voici les résultats que je trouve plutôt sympas.

    Il y a eu beaucoup de progrès depuis mon premier Bridge, mais avec ce boîtier, toujours pas de miracle question rafale, ça bloque au bout de 8 images (1 seconde).
    Toujours rien à voir non plus sur le plan de la taille et de la qualité du viseur optique comparé à un reflex, en tout cas dans cette gamme de Bridge. Il est aussi
    un peu long à l'allumage (quand un reflex est instantané). A tester maintenant avec le zoom au maximum de ses capacités optiques... Sur focales moyennes,
    le piqué obtenu est bon. Bien que stabilisé, je me sens tout de même plus à mon aise avec du matériel plus lourd qui bloque les vibrations des mains. 
    Ces photos n'ont pas été prises dans la précipitation non plus pour tout dire, le Marabout, ne risquait pas de se sauver...  conditions faciles ;-)

    Même si ces résultats semblent très corrects (à voir sur le terrain et avec autres conditions), pas question pour autant d'envisager d'abandonner le reflex.

    Les photos des marabouts ont été faites en priorité ouverture.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cette photo est prise dans une rafale, les autres sont en one shot. Dommage il y avait des fleurs jaunes sur premier plan.

     

     

     

      

    Autres essais et impressions en testant plusieurs de ses possibilités : 

    J'ai fait ensuite d'autres tests sur le terrain et chez moi (avec un peu tout et n'importe quoi) essentiellement en mode "Auto intelligent",
    en grand angle, en zoom optique à 1200mm et avec le zoom numérique à 2400mm (voir les photos  ICI). 

    Ce second test me confirme que le choix d'un Bridge pour nous accompagner dans nos sorties vélo (facilité de transport) est vraiment une
    très bonne option. Ce choix du Sony Cyber-shot DSC-HX400V me semble aussi avoir été un bon choix au vu des résultats obtenus.

    J'avoue que je ne maîtrise pas encore, et de loin toutes ses possibilités. J'ai un peu fait mes photos "à l'arrache" juste pour voir ce qu'il avait dans le ventre.
    Sur 180 photos d'essais, j'en ai jeté une quinzaine floues de mon fait, justement avec utilisation "à l'arrache". Il va donc me falloir potasser un peu son
    manuel d'utilisation et apporter un peu de soin à mes compositions ce qui n'était pas vraiment le cas pour mes essais en dehors des Marabouts.

    Cela étant dit, après ces premiers essais et mes premières impressions, c'est un appareil que je conseille :

    - A qui n'a pas forcément  l'envie de se casser la tête avec la technique (deux modes "Auto" avec reconnaissance de scène très bien géré),
    un AF réactif et des zone de MAP qui savent se positionner à l'endroit adéquat de la photo et ne nécessitant pas de recadrer ;

    - A qui ne peut pas ou plus porter du matériel trop lourd mais souhaite avoir malgré tout une très grosse puissance optique et un résultat très correct
    (1200mm en zoom optique, impossible de rivaliser en reflex), et ne veut pas investir dans du matériel reflex assez coûteux et qui implique souvent
    des changements d'optiques malgré les grandes plages de focales proposées actuellement (¤) 

    - A qui fait de la photo plaisir, dans des balades, aussi bien nature qu'urbaines, des portraits, des fleurs et même de la photo proxi+, et pour qui
    ce petit "tout en un" s'avère être un très bon compagnon pour voyager léger car il est peu encombrant et d'un excellent rapport qualité/prix. 

    Mon prochain essai se fera avec les Cincles ou j'emporterai Reflex et Bridge. J'avoue que je suis curieuse de voir le résultat sur ces petits
    oiseaux à 1200mm en optique et à 2400mm sur le zoom numérique.

    Maintenant, je dois dire que très personnellement, je me sens plus à mon aise avec un Reflex (sa rapidité d'allumage, la qualité du viseur
     (avec le Bridge,  j'utilise plus facilement l'écran inclinable, le viseur optique est pour moi un peu limite). Pour autant, pour les conditions
    dont je vous ai parlé plus haut, c'est vraiment une très bonne alternative qui calme mes frustrations de ne pas vouloir risquer d'embarquer
    mon matériel reflex sur le vélo ;-). Également, ce test me permet d'envisager sereinement l'avenir sur le plan photographique avec les
    Bridges dits "pros" qui manifestement ont su régler les différents inconvénients dont je parle sur cette gamme d'appareils de prix moyen,
    et quand je ne me sentirais plus la force d'assumer 3kg à main levée (ce qui n'est pas le cas pour le moment ;-) 



    (¤) Tamron 18-400mm : Très polyvalent et offrant une stabilisation optique efficace. Compact et  léger. Cependant au niveau optique, il est assez peu satisfaisant.
    En effet, il souffre d'un fort manque d'homogénéité et d'un comportement assez surprenant et irrégulier. Objectif adapté pour le
    paysage (bien que présentant 
    un léger vignettage sur toute la plage de focales). Netteté correcte jusqu'à 330 mm sur un sujet à grande distance,
    au delà, les couleurs ont tendance à "baver" et
    il rame fréquemment pour faire la mise au point, voir refuse de la faire dans un environnement chargé 
    (cela se sent déjà au viseur : quand il ne veut pas, il ne veut pas !). 
    En revanche, il sera un bon compagnon pour des sujets dans une bonne proximité
    dans la nature ou pour ceux qui pratiquent la photo en parc (mais là ou le
    Tamron 16-300 mm ou le Sigma 18-300 mm auraient donné du piqué).


    A ceux qui l'envisagent, essayez le quelque temps si possible avant de l'acquérir ou choisissez un vendeur offrant une possibilité de retour. Pour ma part, j'ai pensé
    que le problème venait d'un filtre UV présentant un défaut, mais il s'est avéré que cela ne venait
    pas de ça (même problème sans le filtre). En outre, j'ai eu l'occasion
    d'en tester un second, et il a présenté exactement les mêmes défaillances. 
    Si je dois donner un seul qualificatif pour cet objectif, ce sera : irrégulier.
    Bien évidemment, mon avis se fait sur photos sorties de capteur et sans aucune retouche.


     


    107 commentaires