• Tettigoniidae (Sauterelles)

     

     

     

     

     

    Sauterelle est un nom vernaculaire ambigu désignant en français non pas un genre, mais plusieurs familles et sous-familles d'insectes orthoptères communs presque partout dans le monde et qui se déplacent en sautant à l'aide de leurs longues pattes postérieures. Ce terme dérive de « sauter ». Elles ont des antennes longues, et des organes auditifs situés sur leurs pattes avant. Les Américains les nomment katydids et les Anglais bush-crickets.

    Le nom « sauterelle » est réservé par les spécialistes pour certaines espèces d'orthoptères à antennes longues appartenant à la famille des Tettigoniidae (du sous-ordre des ensifères). Dans le langage courant le nom est souvent aussi utilisé pour les espèces du sous-ordre Caelifera, qui ont des antennes courtes, mais ces derniers sont plus correctement appelés sauteriaux ou criquets.
    La famille des sauterelles stricto sensu contient à ce jour plus de 6 400 espèces. Elle fait partie du sous-ordre Ensifera et de la seule famille que contient la superfamille des Tettigonioidea.

    Le nom de familles des espèces de sauterelles dérive de Tettigonia, donné par Linnaeus, en 1748. Il fait appel au grec ancien τέττιξ / téttix, qui désigne la cigale, en raison du fait que les sauterelles « chantent », comme les cigales1.

    Beaucoup de tettigoniidés miment les plantes pour se camoufler, en adoptant des formes et des couleurs proches de celles de leur environnement. Elles sautent brutalement pour échapper à leurs prédateurs. Quelques espèces ont des couleurs plus ternes ou très contrastées. De rares sauterelles (tropicales) ont évolué en divergeant du schéma classique et ont adopté des formes éloignées de celles de la plupart des sauterelles.

    Les mâles ont des organes produisant des sons (via la stridulation) situés sur les angles postérieurs de leurs ailes avant. Chez certaines espèces, les femelles sont aussi capables de stridulation. Au moment de la reproduction, le mâle fournit à la femelle une spermathèque sous forme d'un spermatophylax (organe rattaché aux spermatophores des mâles, et qui est consommé par la femelle) ; la fonction du spermatophylax serait d'augmenter la durée de fixation du spermatophore et d'accroître ainsi les chances de paternité2.

    Les œufs de sauterelles sont généralement ovales et déposés par la femelle dans les sols meubles grâce à leur oviscapte.

    On en compte 255 espèces en Amérique du Nord, mais la plupart des espèces vivent en zone tropicale.

    Les sauterelles sont souvent omnivores et ont de longues antennes. Les criquets sont herbivores stricts et ont de courtes antennes articulées. Le régime alimentaire des sauterelles est habituellement herbivore (feuilles, fleurs, écorces, et parfois graines), mais quelques espèces se comportent aussi en prédateurs se nourrissant d'autres insectes, d'escargots, voire de petits vertébrés (serpents ou lézards). Quelques espèces sont localement considérées comme nuisibles par les producteurs de cultures commerciales.

    Quelques grandes sauterelles européennes et tropicales peuvent, si on les manipule sans précaution, pincer ou infliger des morsures douloureuses (non venimeuses), mais elles n'arrivent que rarement à percer la peau. Certaines espèces en brousse, comme Ruspolia baileyi en Ouganda et dans les régions voisines, sont consommées.

    Tettigonia viridissima ou la grande sauterelle verte, parfois confondue avec Tettigonia cantans (la sauterelle cymbalière) sont localement très courantes. Tettigonia cantans est plus rare dans le nord, a les ailes plus courtes et son stridulement, faible au début, devient de plus en plus fort, plus rapide et dure longtemps.

    La bible et les chroniqueurs passés citent tout au long de l'histoire des épisodes d'invasion de sauterelles, responsables de défoliations à grande échelle (l'une de ces invasions était l'une des dix plaies d'Égypte de la Bible). Dans l'Antiquité, on combattait les invasions parfois par l'allumage d'incendies3. Au Moyen Âge, une dévastation de l'Hispanie vers 584 aurait été causée par des sauterelles : selon Grégoire de Tours, « le royaume de la Manche -Carpitanie- était cruellement dévasté par les sauterelles, de telle sorte qu’il n’y avait ni arbres, ni vignes, ni forêts, ni fruits, ni aucune verdure, qu’elles n’eussent entièrement détruits… »4. En réalité, il s'agit du criquet pèlerin et non de sauterelles, mais à cette époque, on ne faisait pas cette différence.

    À la fin du vie siècle, vers 595, une invasion de sauterelles est également signalée par Paul Diacre dans le N.-E. de l'Italie : « Il y eut cette année-là une très forte sécheresse, de janvier jusqu'à septembre, qui fut cause d'une grande famine. Il y eut aussi dans le territoire de Trente une multitude de sauterelles, plus grandes qu'elles ne sont d'ordinaire ; chose étonnante, elles mangèrent les herbes, les plantes des marais, mais touchèrent à peine aux moissons des champs. Elles revinrent aussi l'année suivante, exactement de la même façon. ».

  •  

    Grande Sauterelle verte immature

     

     

    Grande Sauterelle verte immature

     

     

    Grande Sauterelle verte immature

     

     

    Grande Sauterelle verte immature

     

     

    Grande Sauterelle verte immature

     

    Etymologie des mots


    Imbécile : vient du préfixe bacillum, qui signifie "sans soutien, sans bâton".
    L'imbécile est celui qui ne marche pas d'une manière assurée car il ne s'aide pas de béquille, mais au moins il ne s'appuie sur personne.
    En fait, un imbécile est une personne qui n'utilise pas de soutien extérieur pour avancer.



    54 commentaires
  •  

    Éphippigère

     

    Les sauterelles atteignent l'âge adulte au coeur de l'été.  A cette saison, arrive aussi la période des accouplements. 
    On peut alors découvrir une sauterelle vaquer à ses occupations avec une poche assez semblable à des oeufs au plat,
    accrochée sous son oviscapte : Il s'agit d'un spermatophore.

    Lors de l'accouplement, le mâle colle ce sac sous le pore génital de la femelle.
    Le femelle va alors promener ce "sac" durant quelques heures.


    Elle va alors se plier pour déchirer ces poche avec ses mandibules, retire l’enveloppe extérieur dont elle va se nourrir.

    Dans ce qui ressemble à du gel se trouvent les spermatozoïdes qui vont se diriger vers les ovules de la femelle pour les féconder.

    Quelques jours plus tard la femelle va déposer ses œufs dans le sol ou dans un végétal qu’elle aura perforé à l'aide
    de son oviscapte (ou ovopositeur) en forme de sabre.

     

    Éphippigère

     

     

    Éphippigère

     

     

    Éphippigère

     

     

    Éphippigère

     

     

    Éphippigère

     

     

    Éphippigère

     

     

    Éphippigère

     

     


    Nelson Mandela


    “J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.”

     


    51 commentaires
  • Fiche info ICI

     

    Tylopsis lilifolia ♂ juvénile ou le phanéroptère feuille de lys

     

     

    Tylopsis lilifolia ♂ juvénile ou le phanéroptère feuille de lys

     

     

    Tylopsis lilifolia ♀ juvénile ou le phanéroptère feuille de lys

     

     

    Tylopsis lilifolia ♀ juvénile ou le phanéroptère feuille de lys

     

    “Rien n’est plus tragique que de rencontrer un individu à bout de souffle, perdu dans le labyrinthe de la vie.”


    Martin Luther King  / The Measure of the man

     

     


    60 commentaires
  •  

    Future Ephippigère

     

     Pour jouir d’une vie heureuse et accomplie, la clé est l’état d’esprit. C’est là l’essentiel.

    Le XIVe Dalaï Lama – L’art du bonheur

     


    33 commentaires
  • Hérault (34)

    De grandes antennes, je suis une Sauterelle

     

    De grandes antennes, je suis une Sauterelle

     

    Grande Sauterelle verte immature

     

    Grande Sauterelle verte immature

     

    De grandes antennes, je suis une Sauterelle

     


    30 commentaires
  • Hérault (34)

    Sauterelle

     Sur cette première photo on distingue bien ses deux palpes maxillaires et les deux palpes labiaux qui
    lui servent à palper l'environnement et ce qu'elle va manger. 

    Sauterelle

     

    Sauterelle

     

    Sauterelle

     Ici (dessus et dessous) vous pouvez voir les griffes de ses tarses (extrémité des pattes) sur son labre (la partie ronde
    en dessous du Clypeus)

    Sauterelle

     

    Sauterelle

     

     Lien photo ICI

     


    28 commentaires
  • Saint Martin de Londres - Hérault (34) - Juillet 2013

    Saga pedo, la Magicienne dentelée, est une espèce d'insecte orthoptère de la famille des tettigoniidés.

    La Magicienne dentelée est une sauterelle à large répartition mondiale, puisqu'on la rencontre du Portugal jusqu'à la Chine.
    En raison de ses mœurs discrètes, cet animal fut longtemps considéré par les entomologistes comme une espèce rarissime. 
    C'est pourquoi l'insecte est aujourd'hui intégralement protégé à l'échelle française, européenne (Directive habitats) 
    et internationale (Convention de Berne). En fait, la Magicienne dentelée est encore largement répandue dans 
    les garrigues et les pelouses thermophiles du sud de la France, où l'on connaît plus de 800 stations du niveau de 
    la mer jusqu'à 1 750 mètres d'altitude. On peut même la rencontrer en nombre les nuits d'été dans le Midi, 
    sur les routes traversant ses milieux de prédilection.

    La Magicienne dentelée est un insecte aptère (pas d'aile). 
    C'est le plus grand orthoptère et aussi le plus grand insecte européen : elle mesure jusqu'à 17 centimètres, 
    du bout des antennes à la pointe du sabre (ovipositeur).
    Celle-ci devait bien les atteindre !

    La Magicienne dentelée est un redoutable prédateur d'insectes, et en particulier d'autres orthoptères 
    (Ephippigères, Dectiques, Oedipodes, criquets, etc.) ; elle capture ses proies avec ses pattes antérieures épineuses ; 
    sa morsure est particulièrement douloureuse.

    C'est une espèce tétraploïde qui se reproduit sans mâle, par parthénogénèse (Du mot grec parthenos « vierge » et de genèse. 
    Reproduction monoparentale à partir d’un individu femelle). 

     

    Magicienne dentelée ♂ immature

     

    Magicienne dentelée ♂ immature    Magicienne dentelée ♂ immature

     

    Magicienne dentelée ♂ immature

     

    Magicienne dentelée ♂ immature    Magicienne dentelée ♂ immature

     

    Magicienne dentelée ♂ immature

    Voir ICI : L'adulte ♀

     


    36 commentaires
  •  

    Hérault (34)

    Sauterelle de la famille des Tettigoniidae

     

    Sauterelle de la famille des Tettigoniidae

     

    Sauterelle de la famille des Tettigoniidae

     

    Sauterelle de la famille des Tettigoniidae

     

     


    25 commentaires
  •  

    Hérault (34)

     

    Sauterelle immature

     

    Sauterelle immature

     

    Sauterelle immature

     

    Sauterelle immature

     

    Sauterelle immature

     

     


    28 commentaires
  • Hérault (34) - Août 2014

    Tettigoniidae ♀

     

    Tettigoniidae ♀

     

    Tettigoniidae ♀

     

     


    27 commentaires
  • Hérault (34) - Septembre 2014

    Juvénile de decticelle cendrée

     

    Juvénile de decticelle cendrée

     

    Juvénile de decticelle cendrée

     

     


    15 commentaires
  • Ephippigere Uromenus rugosicollis - Éphippigère carénée

    Hérault (34) - Octobre 2014

    Ephippigere Uromenus rugosicollis - Éphippigère carénée

     

     


    18 commentaires
  • Landes (40)

    Sauterelle leptophye ♀

     

     


    16 commentaires
  • Hérault (34)

    Phaneroptere liliace immature ♂ (Tylopsis lilifolia)

     

    Phaneroptere liliace immature ♂ (Tylopsis lilifolia)

     

    Phaneroptere liliace immature ♂ (Tylopsis lilifolia)

     

    Phaneroptere liliace immature ♂ (Tylopsis lilifolia)

     

     


    14 commentaires
  • Hérault (34)

    Ephippigères ♂ - Ephippiger  ♂

    Les Ephippigères ont une particularité. En période de reproduction on peut fréquemment voir (comme ICI) une masse blanche et gélatineuse ressemblant étrangement à des oeufs au plat, accrochée sous son abdomen et qui s'appelle le spermatophore.
    C'est une sécrétion que le mâle fixe à l'apex de l'abdomen de la femelle lors de l'accouplement et qui permet de véhiculer les spermatozoïdes dans les voies génitales femelles. 

    Ephippigères ♂ - Ephippiger  ♂

     

    Ephippigères ♂ - Ephippiger  ♂

     

    Ephippigères ♂ - Ephippiger  ♂

     

    Ephippigères - Ephippiger diurnus ♂

     

     


    19 commentaires
  • Hérault (34)

    Tettigonia viridissima immature ♀

     

    Tettigonia viridissima immature ♀

     

     


    24 commentaires
  • Hérault (34)

    Phaneroptere liliace immature ♀ (Tylopsis lilifolia)

     

    Phaneroptere liliace immature ♀ (Tylopsis lilifolia)

     

    Phaneroptere liliace immature ♀ (Tylopsis lilifolia)


    21 commentaires
  • Hérault (34)

    Phaneroptere liliace immature (Tylopsis lilifolia)

     

    Phaneroptere liliace immature (Tylopsis lilifolia)

     

    Phaneroptere liliace immature (Tylopsis lilifolia)

     

    Phaneroptere liliace immature (Tylopsis lilifolia)

     

    Phaneroptere liliace immature (Tylopsis lilifolia)

     

     


    21 commentaires
  • Hérault (34)

    Cache-cache de Sauterelle

     

    Cache-cache de Sauterelle

     

     


    12 commentaires
  • Hérault (34)

    Sauterelle

     

     


    23 commentaires
  • Hérault (34)

    Sauterelle ♂ de la famille des Tettigoniidae   Sauterelle ♂ de la famille des Tettigoniidae

     

    Sauterelle ♂ de la famille des Tettigoniidae   Sauterelle ♂ de la famille des Tettigoniidae

     

    Sauterelle ♂ de la famille des Tettigoniidae   Sauterelle ♂ de la famille des Tettigoniidae

     

     


    28 commentaires
  • Saint Martin de Londres - Hérault (34)

    Juvénile de decticelle cendrée

     

     


    17 commentaires
  • Saint Martin de Londres - Hérault (34) - Juillet 2013

    Saga pedo, la Magicienne dentelée, est une espèce d'insecte orthoptère de la famille des tettigoniidés.

    La Magicienne dentelée est une sauterelle à large répartition mondiale, puisqu'on la rencontre du Portugal jusqu'à la Chine.
    En raison de ses mœurs discrètes, cet animal fut longtemps considéré par les entomologistes comme une espèce rarissime. 
    C'est pourquoi l'insecte est aujourd'hui intégralement protégé à l'échelle française, européenne (Directive habitats) 
    et internationale (Convention de Berne). En fait, la Magicienne dentelée est encore largement répandue dans 
    les garrigues et les pelouses thermophiles du sud de la France, où l'on connaît plus de 800 stations du niveau de 
    la mer jusqu'à 1 750 mètres d'altitude. On peut même la rencontrer en nombre les nuits d'été dans le Midi, 
    sur les routes traversant ses milieux de prédilection.

    La Magicienne dentelée est un insecte aptère (pas d'aile). 
    C'est le plus grand orthoptère et aussi le plus grand insecte européen : elle mesure jusqu'à 17 centimètres, 
    du bout des antennes à la pointe du sabre (ovipositeur).
    Celle-ci devait bien les atteindre !

    La Magicienne dentelée est un redoutable prédateur d'insectes, et en particulier d'autres orthoptères 
    (Ephippigères, Dectiques, Oedipodes, criquets, etc.) ; elle capture ses proies avec ses pattes antérieures épineuses ; 
    sa morsure est particulièrement douloureuse.

    C'est une espèce tétraploïde qui se reproduit sans mâle, par parthénogénèse (Du mot grec parthenos « vierge » et de genèse. 
    Reproduction monoparentale à partir d’un individu femelle). 

     

    la Magicienne dentelée

     

    la Magicienne dentelée

     

    la Magicienne dentelée

     

    la Magicienne dentelée

     

     


    21 commentaires
  • Famille des Tettigoniidae - Sous famille des Ephippigerinae

    Saint Martin de Londres - Hérault (34) - Juillet 2013

     

    Ephippigères ♀

     

    Ephippigères ♂

     

     


    18 commentaires
  • Le Crès - Hérault (34) - Photo 5 juillet 2013

    Sauterelle Tettigonia cantans ♀

     

     


    8 commentaires
  • Juin 2013 - Montoulieu - Hérault (34)

    Sauterelle Dectique à front blanc - Decticus albifrons ♂

     

     


    19 commentaires
  • Saint vincent de Tyrosse - Landes (40)

    Clic pour ouvrir en grand

    Sauterelle verte

     

    Sauterelle verte   Sauterelle verte

     

    Sauterelle verte

     

     


    18 commentaires
  • Restinclières - Hérault

    Sauterelles

     

    Sauterelles

     

    Sauterelles

     

     


    8 commentaires
  • Montoulieu - Hérault

    Sauterelle

     

    Sauterelle   Sauterelle

     

    Sauterelle

     

     


    31 commentaires